Rénovation d’une maison ancienne : est-ce pour moi ?

Acheter à bas prix un logement délabré pour le remettre en état : une bonne idée ? Démarches administratives, budget, marche à suivre…à vous de vous faire votre propre opinion sur la rénovation d’une maison ancienne à travers notre article. Bonne lecture 🙂

maison ancienne renovee

Coût de rénovation d’une maison ancienne

On distingue trois degrés de rénovation :

  • Le rafraichissement : on appelle ainsi les légères modifications que vous pouvez réaliser pour embellir votre intérieur; il peut s’agir de repeindre les murs, changer les portes intérieures ou encore les revêtements de sol…En général, ces petits travaux peuvent être réalisés par un particulier.
  • La rénovation globale : elle engendre des modifications plus conséquentes, telles que la destruction ou la construction d’une cloison, le remplacement des huisseries, la modification des réseaux électriques ou hydrauliques…Il est conseillé de confier ce type de rénovation à un spécialiste.
  • La rénovation lourde : contrairement aux deux autres types de travaux, celui-ci modifie la structure même du logement : il s’agit alors de toucher aux murs porteurs, de refaire intégralement l’isolation ou les diverses installations électriques, la plomberie…La rénovation lourde ne peut être réalisée que par des professionnels.

On compte en moyenne au m², entre 200 et 500€ pour un rafraîchissement; 500-1000€ pour une rénovation globale et les prix peuvent grimper jusqu’à 1700€ pour une rénovation lourde.

Toutefois, ces estimations étant assez vagues, pour un chiffrage plus détaillé vous pouvez consulter le tableau ci-dessous :

Type de rénovation

Détails

Prix

Etudes avant achat

Réalisation d’une étude thermique

300-500€

Visite du bien avec un architecte

350€

Rénovation de l’extérieur de la maison

Ravalement de façade

35-100€ au m²

Pose d’une nouvelle porte d’entrée

1500-4000€

Réaménagement du jardin

90-100€ au m²

Réfection de la toiture

180-260€ au m²

Pose de panneaux solaires

1000€ au m²

Installation d’un nouveau portail

500-2000€

Création d’une terrasse

40-200€ au m²

L’électricité et la plomberie

Remise aux normes électriques

50-100€ au m²

Réfection de la plomberie

70-90€ au m²

L’isolation

Isolation par l’extérieur

80-110€ au m²

Pose de cloisons de doublage

35-50€ au m²

Remplacement des huisseries

200-700€ par fenêtre changée (hors frais de main d’œuvre)

Les revêtements

Rénovation des sols

20-100€ au m²

Peinture des murs

20-30€ au m²

Ragréage

5-10€ au m²

Agrandissement de la surface habitable

Aménagement des combles

500-1500€ au m²

Extension de maison

800-2000€ au m²

Création d’une véranda

1000-2500€ au m²

Vous avez maintenant en tête quelques éléments concrets pour  calculer le budget nécessaire à la réalisation de votre projet. Notez qu’il faut toujours ajouter 10 à 15% du budget global pour les imprévus, car la rénovation d’un bien immobilier est une aventure pleine de rebondissements.

Pourquoi rénover ? Avantages et inconvénients

Vous êtes tenté par la rénovation ? Avez-vous vraiment conscience des points positifs et négatifs de ce projet ? Nous vous aidons à y voir plus clair.

Un coût d’achat alléchant

Alors que l’immobilier est toujours plus onéreux, les maisons anciennes, elles, ne coûtent pas très cher. Ce peut donc être une bonne opération financière puisque cela vous permet d’accéder aisément à la propriété.

La possibilité de transformer une maison selon vos envies

Non seulement vous achetez un bâtiment à bas coût mais en plus vous pouvez le transformer pour qu’il devienne la maison de vos rêves ! Une vieille bâtisse a souvent du potentiel : pierres et poutres apparentes, belles hauteurs sous plafonds… si vous aimez l’alliance de l’ancien et du moderne, vous allez adorer rénover votre maison.

Bien évidemment, ces séduisants avantages s’accompagnent de quelques points plus négatifs.

Rénovation de maison ancienne : le piège ?

Contrairement à une maison neuve qui offre des performances énergétiques idéales, un logement ancien a de nombreux progrès à faire en la matière. Il y a fort à parier que vos factures grimperont si vous ne mettez pas l’isolation aux normes.

Or, ces travaux engendrent des frais très lourds et c’est là le second inconvénient de la rénovation : son coût.

Il faut en effet faire appel à des pros, ou – si vous travaillez seul – acheter le matériel nécessaire.

C’est pourquoi il est essentiel de calculer le budget total de l’opération avant de vous lancer.

Toujours convaincu ? Découvrez la marche à suivre pour réussir la rénovation de votre maison.

Que faire avant de commencer les travaux ?

Avant toute chose, faites le tour de la maison pour évaluer l’ampleur du chantier.

Même si vous avez un coup de cœur sur le bâtiment, il est possible que celui-ci cache de mauvaises surprises. Il est donc essentiel de savoir à quoi vous attendre avant de vous engager.

Il est donc vivement conseillé de vous faire accompagner par un pro (dans l’idéal un architecte) qui saura mieux que vous cibler les défauts du bâtiment en question et vous conseiller sur les tâches à réaliser en priorité.

Bon à savoir : Les personnes qui vous vendent la maison sont tenues de fournir divers diagnostics. Ceux-ci vous informeront sur les performances énergétiques du logement (DPE), la qualité du sol, les éventuels risques climatiques liés au terrain, l’état de la maison en elle-même (contient-elle de l’amiante, du plomb ? Y a-t-il des termites ?). N’hésitez pas à réclamer ces documents, ils vous sont dus et vous aideront à faire un choix éclairé.

Une fois que vous avez acheté et que le bâtiment est à vous, il va falloir vous renseigner sur les obligations légales qui vous concernent.

Démarches administratives : suivez le guide !

Pour rénover votre maison, vous allez devoir vous plier à certaines obligations.

  • Si le logement en question est un bâtiment historique

Vous devez faire appel à un architecte spécialisé puis adresser votre dossier à la DRAC.

  • Si le logement est bâti sur une zone protégée

Si vous pensez modifier l’aspect extérieur de votre maison, vous devez vous tourner vers un architecte des bâtiments de France. Le projet doit ensuite être accepté par la mairie locale.

  • S’il s’agit d’une maison ou d’un appartement soumis à un contrat de copropriété

Vous devez demander l’accord de l’assemblée des copropriétaires avant de commencer votre rénovation.

  • Si vous n’êtes concerné par aucune des situations citées ci-dessus

Il vous suffit de déposer une déclaration de travaux à la mairie si les travaux engagés ne modifient pas l’extérieur de la maison.

En revanche, si vous choisissez d’effectuer un ravalement de façade, de construire une extension ou de faire creuser une piscine, vous devrez faire une demande de permis de construire.

Une fois le permis obtenu, il faudra l’afficher, bien en vue, sur votre terrain grâce à un panneau spécialement conçu pour cela et trouvable en magasin de bricolage. Vous y inscrirez l’adresse du bien concerné, la nature des travaux, le nom du bénéficiaire ainsi que celui de l’entreprise chargée du chantier. On y trouve également la mention de deux articles clés du code de l’urbanisme. Ce panneau permet aux personnes que votre projet dérange, de s’y opposer. Elles devront bien évidemment – pour obtenir gain de cause –  prouver qu’elles sont en droit de demander l’arrêt des travaux.

Peut-on rénover quand on n’est pas propriétaire ?

S’il vous prend l’envie de donner un coup de neuf au logement que vous occupez, il va falloir demander l’autorisation au propriétaire des lieux, voire à l’assemblée des copropriétaires si vous êtes en appartement.

Si le logement est vétuste, c’est au propriétaire de financer les travaux. Si en revanche il s’agit simplement d’une question d’esthétique ou de praticité, vous allez devoir tout payer de votre poche, une fois l’accord du propriétaire obtenu.

Vous savez tout, mais avant de partir en quête d’un professionnel compétent, prenez connaissances des aides financières qui vous sont proposées.

A quelles aides avez-vous droit pour rénover une maison ?

Les frais liés à une rénovation sont très élevés mais il existe heureusement diverses aides financières pour vous assister dans votre projet.

Si votre maison est un bâtiment historique, l’État peut prendre en charge jusqu’à 40% des frais.

Si ce n’est pas votre cas, pas de panique ! Il existe d’autres aides plus adaptées à votre situation.

  • L’Eco PTZ ou « prêt à taux zéro ».
  • Les subventions de l’ANAH sur conditions de ressources.
  • Les aides de la caisse retraite qui concerne, comme son nom l’indique, uniquement les retraités.
  • La prime énergie qui concerne les travaux d’isolation des combles et de remplacement d’une chaudière au fioul.

Rendez-vous sur service-public.fr pour tester votre éligibilité à ces prestations.

Notre conseil : Pour pouvoir bénéficier de ces aides, engagez systématiquement des professionnels RGE, ils sauront anticiper les nouvelles normes, pour un bâtiment toujours plus respectueux de l’environnement. Vérifiez également que la réglementation thermique (RT) soit respectée. C’est elle qui fixe les règles en termes de rénovation énergétique et vous devez vous y référer pour pouvoir prétendre à un quelconque coup de pouce financier.

Dernière étape : contacter une entreprise fiable !

Où trouver un pro pour mener à bien mon projet de rénovation ?

Il s’agit de travaux souvent lourds qu’il est plus prudent de confier à quelqu’un de compétent. Seulement, vers qui se tourner ?

Nous vous proposons une mise en contact rapide, gratuite et sans engagement avec les meilleurs professionnels de votre région.

Comment ça marche ?

Il suffit de remplir notre formulaire. Vous allez être contacté par nos partenaires; libre à vous d’accepter ou non leurs propositions !

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire