Prix et pose d’un revêtement de sol

Besoin de refaire un sol : cuisine, salle de bain, chambre ou salon ? Nous verrons le prix et les techniques de pose des principaux revêtements de sol.

Rate this post
Pas de commentaire

Le revêtement de sol

Le revêtement de sol est utilisé pour recouvrir une surface horizontale. Il constitue la dernière couche d’un sol.

Le choix d’un revêtement de sol s’effectue en fonction de critères esthétiques et économiques. Il prend également en compte les propriétés de la pièce ou il va être posé.

Prix revêtement de sol

Le choix en matière de revêtement de sol est assez vaste.

Nous parcourrons ci-dessous les revêtements constituant l’essentiel du marché.

Prix parquet

L’appellation « paquet » désigne un revêtement composé de bois.

En réalité, le parquet se décline en plusieurs « sous produits », qui sont réalisés en matériaux d’assemblage ou en bois massif.

parquet massif

Parquet massif

Ainsi, on distingue trois catégories de parquets: le parquet massif, le contrecollé, le stratifié.

Ceux-ci présentent des épaisseurs variables, qui en font un matériau plus ou moins adapté à la rénovation ou à la construction neuve.

  • Prix parquet massif

Le parquet massif est esthétique et résistant, il offre un cachet incontestable.

La gamme de prix d’un parquet massif oscille entre ~40 € – 150 €/m2, suivant l’essence de bois utilisée.

  • Prix contrecollé

Le contrecollé est un matériau multicouche.

La couche supérieure dite « d’usure » étant posée sur un autre matériau (contreplaqué, aggloméré, ou autre).

Le contrecollé est pas cher au regard du parquet massif. Compter ~ 15 à 120 €/m2 hors coût de pose.

  • Prix stratifié

Le stratifié offre des qualités visuelles comparables à un parquet traditionnel.

Ce matériau, est constitué d’un assemblage en sandwich, qui ne comprend pas de bois dans sa fabrication ! Il est pas cher et facile à poser.

Le tarif du stratifié est de l’ordre de ~10€ à 50 €/m2.

Prix sol souple

Le revêtement de sol souple est accessible en une pluralité de matériaux : textile, plastique, pvc.

moquette

Moquette

Il se présente sous la forme de dalle, de rouleau ou de latte.

  • Prix lame de vinyle

Le vinyle est simple à poser. Il offre un large choix en matière de décoration.

Cela étant, il nécessite un support parfaitement plan, ce qui peut se traduire par la mise en place d’un ragréage.

Le prix du vinyle est de 10 à 35 €/m2.

  • Prix moquette

La moquette est économique, facile à poser et elle offre un décor chaleureux.

Compter ~10 à 50 € par m2 de moquette, hors coût de pose.

  • Prix coco

Le coco présente un aspect rustique.

Malgré ses qualités visuelles, il convient d’avoir à l’esprit que c’est un matériau « poussiéreux », qui de surcroit absorbe les liquides renversés.

Compter ~5 à 30 € le m2 de coco.

  • Prix jonc de mer

Le jonc de mer est lisse et n’absorbe pas les liquides renversés.

Le tarif du jonc de mer est de ~10 à 50 €/m2.

  • Prix sisal

Le sisal est fabriqué à base d’agave, il est élégant et agréable au toucher.

Le coût du sisal oscille entre 15 à 30 €/m2.

Prix carrelage

Le carrelage est un revêtement de sol qui est très utilisé, notamment dans les pièces d’eau : salle de bain, cuisine.

carrelage salle de bain

Salle de bain avec carrelage.
Notez que le carrelage se pose dans bien d’autres pièces: cuisine, salon, chambre …

En effet, il présente de bonnes caractéristiques, tant au niveau de l’étanchéité que de la facilité d’entretien.

  • Prix grés cérame

Le grès cérame est le matériau le plus utilisé dans les carrelages.

Il est issu d’un compactage de matière minérale.

Ce matériau « d’imitation » offre un large choix décoratif.

Le prix du grés cérame varie entre 20 et 150 €/m2.

  • Prix de la faïence

La faïence est une céramique qui offre une belle finition, mais son émail lui confère une certaine fragilité. C’est une matière délicate qui autorise la fabrication de composants très fins.

Le prix de la faïence est de ~20 à 120 €.

  • Prix terre cuite

La terre cuite se pose et s’intègre dans toutes les pièces de la maison.

Elle possède des tailles variées et une large gamme de nuances.

Le prix de la terre cuite est de~ 30 à 100 €/m2.

  • Prix marbre

Le marbre offre une finition luxueuse.

Le prix du marbre varie entre 30 et 200€/m2

  • Prix granit

Le carrelage en granit est résistant et durable.

En outre, il présente un état de surface brillant.

Le prix du granit est de 50 à 150 €/m2.

  • Prix de la pierre

De façon générale, la pierre est un élément naturel qui présente de multiples reflets, et qui offre un caractère « authentique ».

De plus, l’inertie thermique de la pierre fait qu’elle est adaptée pour un chauffage au sol.

Elle se pose comme un carrelage.

Le coût de la pierre est de ~30 à 200 € /m2, suivant le matériau.

  • Prix pierre reconstituée

La pierre reconstituée est fabriquée à partir de pierre concassée, qui a été mélangée avec du ciment.

Elle présente un aspect de surface similaire à la pierre.

L’intérêt par rapport à la vraie pierre, c’est qu’on peut avoir une homogénéité des carreaux, avec une épaisseur bien définie.

Aussi, on va pouvoir mouler la pierre, et lui donner des dimensions et des états de surface spécifiques. Une dalle en pierre reconstituée coûte entre ~15 et 50 €/m2.

  • Prix sol en résine

Le sol en résine est constitué à base d’une résine colorée dans laquelle on ajoute un durcisseur. Appliquée en couche fine, la résine est imperméable et facile d’entretien.

Le prix d’un sol en résine et de ~50 à 150 €/ m2 fourniture et pose comprise .

Pour un enduit sol à poser vous même, compter ~10 à 30 €/m2.

  • Prix béton ciré

Applicable sur tout type de support (hormis le bois), le béton ciré offre des qualités décoratives incontestées.

Sensible aux taches, le matériau nécessite d’être traité avec un vernis ou cire.

Le béton ciré est facile d’entretien.

Le tarif d’un béton ciré se situe aux alentours de ~100 à 150 € / m2 main d’œuvre comprise. En le réalisant soi-même il revient 3 à 4 fois moins cher.

Pose revêtement de sol

La pose d’un revêtement de sol est effectuée suivant des techniques qui sont plus ou moins accessibles à un bricoleur.

Quand l’état de sol est trop dégradé pour apposer un revêtement, on place une couche intermédiaire de « lissage » entre le support et le revêtement de sol (chape).

Pose collée

La pose collée est effectuée avec des revêtements de sol comme le carrelage, le parquet ou encore, la moquette.

carrelage pose collée

Carreleur entrain d’appliquer une colle en vue de coller le carrelage.

Elle consiste à étaler de la colle au sol, à l’aide d’un peigne à colle, puis à fixer le revêtement de sol.

Une fois le composant posé, on vient donner un petit coup de maillet (cas du carrelage ou du parquet) pour bien fixer l’élément.

Pour la pose d’un carrelage, il est commun de mettre, en plus, de la colle sur le dos du carreau; afin d’éviter que des poches d’air ne se forment entre la dalle et le support. On appelle cela un « double encollage ».

Le prix pose d’un revêtement de sol collé est de l’ordre de ~20 à 30 € /m2.

Pose clipsée

Certains revêtements de sol offrent une pose simple et rapide par clipsage. C’est notamment le cas du carrelage, du parquet ou du vinyle.

Pour la pose clipsée, on emboite les composants (carreau ou lame), les uns dans les autres.

parquet pose clipsée

Pose clipsée d’un parquet. Les lames s’emboîtent les unes dans les autres.

Ensuite, on frappe quelques coups de maillet pour assurer une bonne jonction entre les éléments.

Pour une pose clipsée, vous n’avez pas à installer de joint ni de colle. De plus, vous vous affranchissez de tout temps de séchage.

Pose scellée

La pose scellée concerne le carrelage et la pierre.

Elle consiste à poser directement le carreau sur une chape fraiche.

Pose clouée

La pose clouée est associée au parquet.

Pour une pose clouée, on commence à positionner des lambourdes (lames de bois) au sol.

revetement sol pose clouée

La pose clouée est commune lors de la pose d’un parquet.

Puis on cloue les lames du parquet sur la structure en bois.

Le prix d’une pose clouée est de ~ 30 à 40 € / m2.

Pose flottante

La pose flottante est courante pour un parquet contrecollé ou stratifié. Elle est idéale en rénovation, puisqu’elle s’effectue sur une faible épaisseur.

Pour une pose flottante, on commence par dérouler un film d’étanchéité, puis une sous couche isolante.

Ensuite, on assemble les languettes des lames, en prenant soin de mettre un mince filet de colle sur la joue supérieure de la languette.

On utilise alors une petite cale en bois et un maillet pour bien fixer l’élément.

Le prix d’une pose flottante est de ~20 – 30 €/ m2.

Le ragréage

Quand le sol présent un manque de planéité ou des petits défauts, il est nécessaire de mettre une couche préalable avant de poser le revêtement de sol.

Pour les faibles défauts de surface, vous pouvez utiliser un enduit de ragréage autolissant et autonivelant.

enduit ragréage sol

Le ragréage consiste à appliquer une couche intermédiaire entre le sol et le revetement. Elle vise à aplanir une surface irrégulière.

Celui-ci s’applique très facilement, par déversement d’un coulis que l’on réparti à l’aide d’une lisseuse flamande.

Ensuite, l’enduit se met en place « tout seul ». Le prix d’un enduit de ragréage est de ~5€/m2.

Quels sont les sigles et normes des revêtements de sol ?

Voici quelques normes relatives aux revêtements de sol.

  • La norme « M » indique la résistance au feu avec un indice de 0 à 6 (M0 : incombustible, M6 : facilement inflammable) ;
  • Le label « T » est utilisé pour la résistance à l’usage d’une moquette de 2 à 6 (une moquette T6 étant résistante à un usage intensif) ;
  • La norme « CE » engage sur le respect des normes européennes ;
  • La norme UPEC (Usage, Poinçonnement, Eaux, Agents chimiques) utilisée pour le carrelage et les sols souples. Plus les indices sont élevés, plus le sol est résistant à une contrainte donnée.
    Par exemple, un matériau U4P3 possède une bonne résistance à l’usure et aux marques de meubles donc idéal pour une pièce de passage.

Laisser un commentaire