Le prix de construction d’une maison neuve de 100 m² sans terrain

Le prix de construction d’une maison neuve de 100 m² sans terrain peut être étudié selon différents angles. En effet, que ce soit en fonction du secteur géographique, selon les matériaux employés ou encore le choix d’architecture, les coûts pourront être plus ou moins élevés.

Devis maison

Le prix de construction d’une maison neuve de 100 m²

Un prix de construction d’une maison neuve de 100 m² sans terrain peut énormément varier selon un certain nombre de critères que nous allons voir dans la suite de cet article. En effet, entre le coût des matériaux, celui de la main d’œuvre, mais également celui du type de construction ou des besoins du secteur géographique (notamment en isolation), la variation peut aller de 100 000 à 300 000 €.

Par exemple, pour une maison assez traditionnelle, il faudra compter entre 100 000 et 150 000 € tandis que la fourchette sera de l’ordre de 130 000 à 300 000 € pour une maison plus contemporaine.

Le prix de construction d’une maison neuve de 100 m² selon les matériaux

Dans un premier temps, le choix des matériaux, et donc de leur qualité, impacte clairement le prix global de la construction d’une maison. En effet, selon celui retenu, le tarif en fourniture peut aller de 300 à 600 € par m². Et ce choix peut aussi influencer le coût de la main d’œuvre puisque la rapidité de montage peut varier. Il pourra également impacter le besoin en isolation car certains matériaux de construction sont plus isolants que d’autres.

Voici les principaux matériaux de construction qu’il est ainsi possible de trouver pour réaliser votre projet de maison :

Les matériaux

Les caractéristiques

Les grands classiques

La brique

Esthétique et isolante, la brique est un des matériaux de construction les plus utilisés en France. Toutefois, il faudra un budget plus conséquent que pour du parpaing.

La brique monomur (ou brique alvéolaire)

Dans sa version monomur, la brique propose une belle épaisseur et se veut très isolante. Son utilisation peut permettre de poser beaucoup moins d’isolants thermiques muraux.

Le parpaing

Le parpaing permet de réaliser, avec un budget très raisonnable, une construction maçonnée dotée d’une isolation acceptable. Par ailleurs, le parpaing accepte très bien divers enduits et autres revêtements de façade.

Le béton cellulaire

Léger, isolant et solide, le béton cellulaire est, par contre, relativement cher. En outre, il est encore peu utilisé par les constructeurs.

La pierre

La pierre est à la fois très coûteuse et complexe à mettre en œuvre. De nos jours, de moins en moins de professionnels de la construction peuvent proposer ce matériau. Toutefois, pour ceux qui disposent d’un beau budget, il est possible de trouver des experts pour créer une maison en pierres très bien isolée et esthétique.

Le bois

Le bois se fait la part belle avec le marché, en plein essor, des maisons à ossature bois. Rapide à mettre en œuvre, léger et facile à installer, le bois permet de monter une structure en peu de temps puisqu’il n’y a aucun besoin d’attente pour un quelconque séchage. 

Par contre, le bois peut être moins résistant que du parpaing ou de la brique.

Pour une maison de 100 m² en ossature bois, il sera possible de prévoir un budget de l’ordre de 50 000 € pour une construction en kit et de 100 000 € dans le cas d’une conception sur-mesure.

Le métal

Plus rare en construction de maisons individuelles, le métal peut se retrouver dans des constructions de maisons modernes.

Les écologiques*

Le chanvre

Le chanvre est utilisé pour avoir une bonne isolation, que ce soit dans des enduits ou sous forme de laine.

La terre crue

La terre crue permet de fabriquer des briques locales. Dès lors, leur impact écologique est faible. Cette brique est également isolante.

L’argile

L’argile est excellente sur le plan de l’isolation thermique. 

La chaux

La chaux est à la fois respirante et isolante. Ce matériau minéral est régulièrement utilisé pour des projets de construction écologique.

La paille

Matériau végétal, la paille offre une bonne isolation. Elle est de plus en plus prisée par les constructeurs qui l’utilisent alors dans des enduits ou comme un isolant thermique.

* Si la pierre et le bois sont dans les matériaux classiques, ils peuvent aussi entrer dans la catégorie des matériaux écologiques s’ils sont issus de filières responsables et locales.

De nos jours, le parpaing reste un des matériaux de construction les plus utilisés, notamment en raison de son faible coût et de sa simplicité de mise en œuvre. Toutefois, notamment avec les nouvelles réglementations, notamment la RE 2020, les matériaux isolants sont de plus en plus utilisés. Concernant les matériaux écologiques, ils seront plus mis en œuvre dans le cadre d’une autoconstruction. En effet, les grands constructeurs n’y ont pas encore beaucoup recours.

Le prix de construction d’une maison neuve de 100 m² selon le type de maison

Le coût d’une maison de 100 m² sans terrain est aussi fonction du style de maison retenu. En effet, une architecture traditionnelle ne sera pas facturée de la même manière qu’une structure bioclimatique ou une maison contemporaine.

La maison traditionnelle

La maison traditionnelle est souvent celle qui permet une construction à moindre frais. En effet, elle propose un aspect classique, mais esthétique et personnalisable. Ce type de maison verra son coût impacté, bien entendu, par le niveau de gamme des matériaux retenus et la surface habitable, et donc du nombre de pièces.

Par exemple, pour une maison maçonnée standard de 100 m², il faudra prévoir un budget d’environ 100 000 € si c’est une maçonnerie de type industrielle et de 120 000 € dans les cas de maçonnerie traditionnelle. Si le projet embarque un sous-sol ou un toit plat, par exemple, ce coût sera légèrement revu à la hausse.

La maison contemporaine

Si le souhait porte sur une maison contemporaine afin de disposer d’un logement à la fois esthétique et moderne, le coût sera un peu plus élevé. Par contre, il sera possible de personnaliser intégralement chaque élément et de bénéficier d’une maison parfaitement adaptée aux attentes et besoins des occupants. Généralement, il sera fait appel à des matériaux durables pour construire une maison avec de beaux volumes en parfaite adéquation avec la tendance actuelle.

La maison modulaire

En béton, en bois, voire sur base de containers, les maisons modulaires sont conçues en usine avant d’être assemblées, comme des légos, sur le lieu d’implantation. Ecologiques et très rapides à monter, ces constructions offrent d’excellentes performances énergétiques pour un prix très attractif. Par contre, elles seront moins personnalisables que les deux options précédentes.

La maison en kit

En règle générale, la maison en kit est construite en bois et est montée en autoconstruction. Avec un faible impact sur l’environnement et de belles qualités énergétiques, ces maisons sont rapides à installer et relativement peu onéreuses. Par contre, elles peuvent être plus ou moins sensibles à l’eau.

La maison bioclimatique

Enfin, la maison bioclimatique est le nec plus ultra pour qui souhaite disposer d’un logement harmonieux, confortable, économique à l’usage et respectueux de l’environnement. Par contre, son prix de construction est un des plus élevés au m². 

Type de construction Prix pour une maison de 100 m²
Entrée de gamme Haut de gamme
Traditionnelle 120 000 € 150 000 €
Ecologique 120 000 € 350 000 €
Contemporaine 180 000 € 250 000 €
Bois 120 000 € 170 000 €
Container 90 000 € 220 000 €

Le prix de construction d’une maison neuve de 100 m² selon sa forme

Ensuite, il faut savoir que la forme de la maison a un impact direct sur le prix de construction. En effet, une maison simple, rectangulaire, sera moins chère qu’une version en L ou en U. Dans la pratique, plus l’architecture souhaitée sera complexe et plus le prix sera élevé. De la même manière, un toit plat ou des pièces de grande taille feront monter le budget. Dès lors, une maison classique avec une faible emprise au sol sera généralement moins coûteuse (moins de matériaux, moins de main d’œuvre).

Quant au fait de savoir s’il est préférable d’opter pour une maison de plain-pied ou à étage, il est conseillé d’opter pour un étage. En effet, les logements dotés d’un étage sont, en moyenne, moins chers, car pour un plain-pied il faudra :

  • plus de terrain (alors que le prix du m² tend à augmenter) ;
  • plus de travaux de terrassement ;
  • plus de surface de murs et de toiture…
Type de construction Prix de départ pour une maison de 100 m²
Traditionnelle plain-pied 145 000 €
rez-de-chaussée + 1 étage 165 000 €
Contemporaine plain-pied 150 000 €
rez-de-chaussée + 1 étage 175 000 €

Le prix de la main d’œuvre d’une maison neuve de 100 m²

Concernant le prix de la main d’œuvre pour faire construire une maison de 100 m², il sera notamment fonction du choix du professionnel puisque chacun est libre de fixer ses propres barèmes.

Mais ce prix sera aussi fonction de la complexité et de la spécificité du chantier, des éventuelles difficultés d’accès, du niveau d’expérience du constructeur et de sa disponibilité (plus il sera demandé et plus il pourra se permettre d’augmenter son prix).

En moyenne, la fourchette de prix se situe entre 500 à 2 000 € par m² (selon les attentes en termes de finitions), soit de 50 000 à 200 000 € pour une maison de 100 m²

Quel professionnel choisir ?

Pour faire construire une maison, il existe trois grandes possibilités :

Constructeurs possibles

Présentations

L’auto-construction

Si vous disposez d’un minimum de connaissances et de compétences, mais aussi de temps, cette solution peut permettre de faire drastiquement baisser les coûts de construction de votre maison. 

L’architecte 

Le maître d’œuvre

Que ce soit un maître d’œuvre ou un architecte, ces experts peuvent vous accompagner pour une création de maison sur-mesure. Ils peuvent également prendre en charge la sélection des entrepreneurs du bâtiment pour assurer la construction et suivre le chantier jusqu’à sa livraison finale. 

Le constructeur de maison individuelle (CCMI)

Enfin, le CCMI représente le statut le plus exigeant, que ce soit en matière de niveau d’expertise technique ou de solidité financière. Pour le futur propriétaire, cela signifie qu’il pourra, en passant par un CCMI, bénéficier des avantages suivants :

– la garantie du parfait achèvement des travaux, mais aussi d’une livraison aux prix et délais négociés ; 

– un prix ferme et définitif, validé à la signature du contrat de construction ;

– la présence d’un SAV à l’issue de la construction.

Les frais annexes pour construire une maison de 100 m²

Bien entendu, dans le cadre de la construction d’une maison, il faudra aussi prévoir un certain nombre de frais annexes.

Tout d’abord, il faudra tenir compte du prix d’achat du terrain et de son éventuelle viabilisation (eau, électricité, gaz, assainissement, télécommunications) s’il ne l’est pas. Pour cette viabilisation, il faudra alors ajouter en moyenne entre 5 000 et 15 000 €. Attention, plus la maison sera éloignée de la voie publique et plus le coût sera revu à la hausse.

D’autres frais peuvent être à assumer comme :

  • les honoraires de certains intervenants : architecte, notaire, agence immobilière, etc. ;
  • le contrat d’assurance 2 à 8 % du coût de la maison ;
  • le montant de la TVA à 20 % ;
  • la taxe d’aménagement qui est variable selon la zone d’implantation et proportionnelle à la surface construite.

Par ailleurs, une fois achevée la construction, d’autres frais peuvent venir alourdir le budget. C’est par exemple le cas pour :

  • la réalisation des finitions si elles ne sont pas comprises (peinture, carrelage…) ;
  • l’équipement de la cuisine et de la salle de bains ;
  • l’achat de mobiliers ;
  • la pose d’une clôture et d’un portail ;
  • les aménagements paysagers…

FAQ

Quels sont les frais à prévoir avant de pouvoir commencer les travaux de construction d’une maison individuelle ?

Un projet de construction de maison individuelle engage un certain nombre de frais dont certains, en effet, apparaissent en amont du commencement du chantier. Tout d’abord, il convient de trouver et de financer le terrain qui accueillera la maison. La valeur du m² est alors fonction de la situation géographique et du type de terrain (viabilisé ou non viabilisé). Cet achat sera assorti de frais de notaire (soit autour de 7 % de la valeur du terrain) pour valider la cession, à moins que le terrain en question ne vous appartienne déjà. Ensuite, dans le cas où vous feriez appel à un architecte pour réaliser vos plans (environ 90 € par m²), il faudra le rémunérer. Enfin, dans certains cas, des frais de démolition des éléments présents sur le terrain peuvent être à prévoir.

Qu’est-ce qu’une viabilisation ? Combien cela coûte-t-il ?

Une viabilisation de terrain consiste à le pourvoir en raccordement, que ce soit pour l’électricité, le gaz, l’assainissement ou encore l’eau. En moyenne, il faut compter entre 5 000 et 15 000 € avec les détails suivants :

  • l’électricité : 1 000 €
  • le gaz : 400 à 1 000 €
  • l’assainissement : 3 000 à 10 000 €
  • l’eau : 1 500 €

Mais ce coût peut grimper très vite si la construction n’est pas en bordure de voirie avec les éléments suivants :

  • l’électricité au-delà de 30 m : + 200 € par ml ;
  • le gaz au-delà de 30 m : + 100 € par mètre ;
  • l’eau au-delà de 10 m : + 45 € par mètre.

Quelles sont les principales conditions à remplir pour faire construire ma maison ?

Bien entendu, la toute première condition à remplir pour mener à bien un projet de construction de maison est de disposer du budget nécessaire. Dans un second temps, une fois le terrain validé, il faut aussi faire valider un permis de construire.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire