Les tarifs de maçonnerie au m2

Les travaux de maçonnerie englobent un grand nombre de tâches que ces professionnels du bâtiment peuvent assurer sur vos chantiers. En effet, entre les travaux dits de gros œuvre, la maçonnerie générale ou encore celle destinée à l’aménagement de vos extérieurs, les tarifs de maçonnerie au m² varient.

Vue d’ensemble des différents tarifs de maçonnerie au m²

Dans le neuf ou pour de la rénovation, les artisans maçons, selon leur degré de spécialisation, répondent à bien des attentes en termes de demandes de travaux.

Dans ce texte, découvrez les principaux tarifs de maçonnerie au m² afin de vous faire une première idée de ce qu’il peut vous en coûter selon votre projet.


Le gros œuvre: entre 600 et 800€/m2

En maçonnerie, le gros œuvre comprend l’ensemble des travaux en lien avec la structure première de la construction. Il est généralement question du squelette du bâtiment.

Les différents postes

Prix

 

le terrassement

autour de 30 € par m3

 

l’assainissement

6 000 à 10 000 € par installation

 

les fondations

100 à 170 € par m3

 

le mur de soutènement

80 à 4 000 € selon matériau

 

le radier

30 à 70 € par m²

 

la dalle béton

35 à 120 € par m²

 

la construction en parpaings

120 à 500 € par m²

 

poutrelle

7 à 100 € par mètre

 

l’allée de garage

50 à plus de 150 € par m²

 

l’allée de garage

50 à plus de 150 € par m²

 

la démolition

autour de 65 € par m3

 

la démolition d’un mur porteur

 

murer une porte avec du parpaing

35 à 40 € par m²

 

l’agrandissement en parpaings

à partir de 1 500 € par m²

 

Le terrassement

Une des toutes premières étapes de la construction est celle du terrassement.

Une telle opération consiste en la préparation du terrain afin de le rendre apte à accueillir la future construction dans les meilleures conditions qui soient.

L’assainissement

La mise en œuvre du système d’assainissement, qu’il soit individuel ou collectif, est une autre mission que le maçon peut assurer, notamment lors de la réalisation du terrassement.

Les fondations

Avant de pouvoir commencer à monter les murs, il est indispensable de créer les fondations.

C’est en effet sur ces dernières que la structure viendra ensuite s’appuyer et trouver sa stabilité. Ainsi, la fondation d’une maison ou de tout autre bâtiment lui garantit un ancrage solide et une bonne durée de vie.

Le mur de soutènement

En présence d’une partie enterrée ou s’il faut retenir le terrain en cas d’un fort dénivelé, le mur de soutènement est l’ouvrage idéal.

Il s’agit d’un mur dont le rôle est de retenir la terre et sa technique de construction lui offre assez de puissance pour résister à la poussée qui lui est appliquée.

Sa présence évitera ainsi les désordres en lien avec, notamment, les glissements de terrain.

Le radier

Le radier consiste en une plateforme réalisée en béton armé et qui tient lieu de fondation. Son rôle est, sur une grande surface, de permettre la bonne répartition de la charge qui lui sera appliquée, ensuite, à savoir le poids de la construction qui y sera implantée (maison, garage, bâtiment…).

Les professionnels ont recours à ce type de structure lorsque les sols présentent une piètre qualité et que leur pouvoir de portance est trop faible pour recourir à d’autres techniques de fondations.

La dalle béton

Indispensable à nombre de constructions, la dalle béton peut se décliner en version standard, la plus simple qui sera généralement recouverte d’un revêtement, à la plus travaillée avec des finitions très esthétiques.

En termes d’application, on la retrouve aussi bien dans le cadre de la construction d’une terrasse que dans le garage et la maison ou encore sous l’abri de jardin, etc.

La construction en parpaings

Que ce soit la maison, son garage ou toute autre dépendance, les maçons sont des professionnels expérimentés pour réaliser la mise en œuvre depuis les fondations à la mise hors d’air et hors d’eau, en passant par le montage des différents murs.

La poutrelle

La poutrelle se décline sous différents matériaux que sont l’acier et le béton et se présente sous la forme d’une longue barre. Son rôle est d’assurer le soutien du plancher.

  • La poutrelle en acier :

Systématiquement fabriquée en usine, la poutrelle en acier est assortie de normes spécifiques. Elle se décline en IPN et IPE selon le besoin.

Dans la pratique, sa robustesse permet une utilisation sur de grandes portées et permet de reprendre les efforts en lien avec le plancher.

  • La poutrelle en béton :

Le plus souvent préfabriquée, cette poutrelle est dotée d’armatures, à savoir des fers à béton.

Côté béton, il s’agit d’un béton haute performance afin de prendre en considération les efforts de charge et la compression.

La portée de cette poutrelle est limitée et la rend plus maniable, sauf s’il s’agit d’une poutrelle précontrainte (qui peut alors atteindre les 10 m de long).

La poutrelle béton est systématiquement rectangulaire ou carrée.

L’allée de garage

Une allée de garage permet un accès facile et sécurisé. Un artisan maçon se chargera de ces travaux en considérant le besoin de stabilisation préalable du sol, les travaux de mise en œuvre et de finition.

Cette allée pourra être goudronnée, à l’instar des routes, auquel cas le maçon ne saura être compétent, ou simplement carrossable (béton brut, graviers, pavés, etc.).

La démolition d’un mur porteur

Il faut parfois en passer par de la démolition avant de pouvoir construire. Le maçon est également compétent dans ce cas. Il pourra, par exemple, assurer la démolition d’un mur porteur en garantissant que l’ensemble des précautions nécessaires sont prises et donc en préservant l’intégrité de la structure.

Murer une porte avec du parpaing

A contrario, certaines modifications, telles que la redistribution des espaces ou la création de plusieurs appartements dans un vaste logement, appellent des opérations inverses, à savoir le fait de murer des ouvertures.

L’agrandissement en parpaings

Le logement peut parfois montrer ses limites en termes de volumes et requérir, alors, quelques travaux d’agrandissement afin de disposer d’espaces et de pièces complémentaires. Différentes techniques sont alors envisageables en faisant appel au maçon.

  • L’extension latérale est l’une des options le plus souvent utilisée. Le principe est alors de partir de la structure existante et de lui ajouter de la surface de manière contiguë.
  • L’extension par surélévation est plus complexe et coûteuse, mais elle permet de répondre au besoin lorsque la surface disponible au sol est insuffisante. C’est généralement le cas en ville. Le principe consiste, ici, à créer un nouvel étage.
  • L’agrandissement via un aménagement des combles. En présence d’un grenier offrant assez de hauteur sous toiture, il est également possible de recourir à un simple aménagement des espaces afin de les rendre habitables.
  • L’extension par excavation est, de loin, la technique la plus complexe et la plus onéreuse. Le principe repose alors sur le fait de creuser sous le logement existant de manière à lui créer un sous-sol.
  • La création d’une annexe est, enfin, une solution envisageable en présence d’un vaste terrain. Elle est utilisée dans le cas de création de petit studio ou de maison d’amis.

La maçonnerie générale

La maçonnerie générale englobe l’ensemble des petits travaux à mettre en œuvre dans le cadre des logements individuels.

Les différents postes

Prix

l’isolation

8 à 20 € par m²

la cloison

10 à 20 € par m²

le plafond

8 à 80 € par m²

l’installation d’un escalier en béton

1 500 à 4 500 € pièce

la pose de cheminée

250 à 2 000 € pièce

la construction de mur et de muret en parpaings

40 à 60 € par m²

la pose d’enduit et de mortier

25 à 70 € par m²

les pierres de parement

80 € par m²

la pose de portail

à partir de 200 €

L’isolation

Véritable atout confort d’un logement, l’isolation doit être parfaitement posée pour être efficace. Le maçon dispose des savoir-faire nécessaires à cette opération.

La cloison

Et pour une délimitation parfaite des différents espaces de vie, la cloison est un élément indispensable.

Selon les pièces, cette cloison pourra être en simple BA13 ou requérir l’utilisation d’un placo spécifique comme l’hydrofuge dans les pièces d’eau ou le phonique pour les espaces nuit.

Le plafond

Le plafond doit également être prévu. Et c’est encore l’artisan maçon qui peut intervenir.

Cet élément pourra être pensé de différentes manières telles que le faux plafond ou le plafond en plâtre.

L’installation d’un escalier en béton

L’escalier, qu’il soit en béton, en métal ou en bois, fera l’objet d’une installation précise et sécurisée afin d’éviter tout risque de chute et de ne pas fragiliser la structure du logement.

Si le maçon n’intervient que sur la création de la trémie pour l’escalier en bois ou en métal, il aura par contre un plus grand rôle à jouer dans le cas de la version en béton.

La pose de cheminée

Ce professionnel du bâtiment est également en capacité de prendre en charge la pose d’une cheminée afin qu’elle puisse répondre à l’ensemble des normes de sécurité.

La construction de mur et de muret en parpaings

A l’instar du montage des murs porteurs d’une maison, le maçon peut aussi se charger de celui d’un mur de refend, d’un mur ou d’un muret, notamment en clôture de propriété.

La pose d’enduit et de mortier

Côté finitions, cet artisan peut gérer, aussi, la pose d’enduits et de mortiers, aussi bien sur les murs intérieurs que sur les façades et les murs de clôture.

Les pierres de parement

De la même manière, il peut assurer la pose de pierres de parement pour une belle esthétique.

La pose de portail

Terrassement, fondations, création de piliers sont autant d’éléments qui seront réalisés par le maçon dans le cadre d’une pose de portail.


La maçonnerie paysagère

Lorsqu’il est question de maçonnerie paysagère, il s’agit en réalité des travaux en lien avec les aménagements extérieurs.

Les différents postes

Prix HT au m²

la terrasse

60 à 100 € par m²

l’allée de jardin

60 à 80 € par m²

La terrasse

Pour créer une terrasse, il faudra en passer par les mêmes types de travaux que pour une dalle béton.

Souvent, il faudra, en outre, prévoir la pose d’un revêtement.

L’allée de jardin

Enfin, une petite allée peut être créée dans le jardin afin de permettre des circulations aisées. Des pas japonais au petit chemin en graviers, en dalles ou autres, tout est alors permis.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire