Le toit terrasse à ossature bois

Comment mettre en œuvre un toit terrasse ossature bois ?

Une question qui en entraîne bien d’autres, notamment de par le fait que ce toit peut ou non être accessible.

Des experts vous éclairent sur le sujet !

Rate this post
Pas de commentaire

L’utilisation du toit terrasse

Il est possible de distinguer deux types de toit terrasse :

  • le non accessible
  • l’accessible pour faire une terrasse exploitable

Pour un toit terrasse non accessible, il sera possible d’opter pour une ossature en bois.

Dans l’absolu on pourrait utiliser cette même technique pour construire un toit terrasse accessible mais, dans la majorité des cas, ce n’est pas ce qui est fait.

Commentaire: le toit terrasse à ossature bois est plutôt utilisé dans le neuf, c’est plus rare dans le cadre d’une rénovation.

La construction du toit terrasse ossature bois

La construction d’un toit terrasse en ossature bois sera similaire à la mise en œuvre d’un plancher bois classique.

La différence majeure réside dans la pente qui sera alors appliquée pour l’évacuation des eaux pluviales.

#1 La fixation

Ainsi, à l’instar d’un plan bois traditionnel, deux options sont envisageables:

  • soit on met des sabots : il s’agit d’une pièce métallique qui se met sur le mur et qui a pour rôle de porter le bois. C’est une solution intéressante qui permet d’éviter de percer dans la maçonnerie.
  • soit on perce effectivement ces trous dans les murs afin de pouvoir encastrer les pannes dedans ou, dans le cas d’une construction, on laisse des réservations.

#2 La structure poutre

Vient ensuite la structure de poutres en bois. En fonction de la longueur du bois, il faudra s’assurer de la section des bois et, au besoin, resserrer les entraxes entre les pannes.

La structure

Concernant la structure, tout dépend de ce que l’on souhaite réaliser.

toit terrasse sans accès

toit terrasse accessible

On peut faire un plancher bois avec une étanchéité.

Ce type de construction n’est alors pas faite pour porter un revêtement de type dallage qui risquerait de trop charger.

Sinon, il faudra opter pour un plancher hourdi.

Il faudra par contre réaliser un revêtement car il n’est pas possible de marcher directement sur le goudron.

Il faudra alors poser le dallage sur des petits sabots réglables.

Cette installation fait un certain poids, il faut donc anticiper en optant pour une ossature bois suffisante pour soutenir l’ensemble.

Les poutres

Concernant la structure bois, ce qui se fait souvent maintenant, c’est la mise en œuvre de poutres en bois avec une partie bois assortie d’un renfort métallique au centre.

Il est possible de tout penser en bois pour des toits terrasses accessibles, toutefois il faudrait alors prévoir de très grosses sections.

La portée a également une influence notable. Par exemple, avec 7 m de portée, il est possible de mettre une poutre centrale qui divise cette portée par 2.

#3 Le revêtement

Pour ce qui concerne le revêtement, ce sont généralement des panneaux de bois OSB (faits à partir de copeaux de bois compressés) qui sont utilisés.

#4 L’étanchéité

Ensuite, ce sera au tour d’un professionnel de l’étanchéité de travailler.

Ce dernier aura en charge d’installer des plaques de goudron chaud.

#5 L’acrotère

Au niveau de ce type de toit, il faut également prévoir un acrotère, à savoir une partie qui remonte d’environ 40 cm au-dessus du toit terrasse.

Laisser un commentaire