La verrière d’entrée: prix, modèles, devis…

Doter sa maison d’une verrière d’entrée présente bien des intérêts.

Toutefois, que ce soit sur le plan technique ou esthétique, il faut s’assurer de réaliser les meilleurs choix.

Voici quelques conseils de professionnels afin de vous assurer de ne pas faire d’erreur et d’être heureux du résultat.

Le prix de la verrière d’entrée

Le prix de la verrière d’entrée sera fonction de différents critères que sont la dimension, le style, la matière de base, le vitrage et les éventuels ouvrants qui la composent.

Pour les cas de verrières d’entrée standards, voici quelques prix qu’elle pourrait vous voir dépenser, avec un vitrage lui aussi standard :

Postes de dépense

Prix

Modèles de verrière

Bois

de 500 à 1 000 €

Acier

de 500 à 1 500 €

Aluminium

de 600 à 1 500 €

Main d’œuvre pour la pose

de 500 à 1 000 €

Il faut donc s’appuyer également sur quelques éléments supplémentaires :

  • pour un style contemporain, comptez autour de 100 à 150 € le m²;

  • pour un style plus haussmannien, ce tarif se multipliera pour dépasser les 400€ le m²;
  • l’insertion d’une porte adaptée dans cette partie verrière vous ajoutera autour de 1500€.

Les caractéristiques d’une verrière d’entrée

La verrière va vous permettre de partager la luminosité de l’entrée dans les pièces attenantes.

Elle vous ouvre aussi un champ de vision et, donc, des perspectives, tout en permettant quand même de délimiter votre entrée des pièces de jour.

L’esthétique

La verrière donne un style à votre intérieur.

Il est donc important de ne pas se tromper dans cette esthétique afin qu’elle se marie parfaitement avec l’existant, voire lui apporte un réel plus en termes de design.

Il est aussi possible de marquer cette transition avec des plantes qui aiment la lumière.

La luminosité

Loin de faire perdre la lumière, surtout si vous avez une porte d’entrée vitrée ou une fenêtre proche de cette même porte d’entrée, la verrière permet de concentrer la lumière pour la rétrocéder au sein de votre intérieur.

Le tampon entre l’extérieur et l’intérieur

La porte d’entrée ne donnant pas directement dans votre pièce principale, vous ne perdrez pas des degrés inutilement et créerez une véritable zone tampon entre cette porte et votre salon ou votre séjour.

Le rangement

Elle peut aussi être un véritable espace de rangement supplémentaire où vous laisserez vos chaussures, vos vestes et manteaux, votre parapluie, etc., sans avoir à les poser directement dans votre pièce principale.

Les conseils

Cet espace ouvrant vers l’intérieur comme vers l’extérieur sera donc à dominante vitrée. C’est pourquoi vous devrez réfléchir à de nombreux points qui vous aideront à mieux appréhender votre projet :

  • Quel matériau souhaitez-vous utiliser en fonction de l’entretien ?
  • Quel design voulez-vous mettre en place ?

Les matériaux

Ces questions peuvent vous orienter vers le choix de la structure de base destinée à équiper votre verrière.

La verrière d’entrée en bois

Le bois a l’énorme intérêt de s’associer avec pratiquement tout.

Et comme il peut aussi bien être teinté que peint, il trouve toujours la finition qui lui permet cette grande intégration : ton bois pour une ancienne maison campagnarde ou une ferme, gris pour une maison moderne, blanc pour une intégration plus neutre, etc.

Se situant en intérieur, le bois est une matière qui ne sera donc pas liée aux intempéries et n’importe quelle essence fera alors l’affaire.

La verrière d’entrée en acier

L’acier vous offrira ce style “industrie” très recherché aujourd’hui, encore plus que les autres matières qui ne font, au final, que l’imiter.

Par contre, cet acier sera plus lourd et demandera de solides accroches et résistances pour ne pas endommager le mur ou le sol sur lesquels il peut venir s’appuyer.

Vous pourrez lui apporter les finitions de couleur que vous souhaitez.

La verrière d’entrée en alu

L’aluminium a l’énorme avantage d’apporter un design capable de correspondre à tous les environnements. Il peut d’ailleurs se décliner en différents coloris.

Il peut aussi prendre des formes variées, rectangulaires, mais également polygonales ou arrondies.

Mais il est aussi suffisamment fort et résistant pour supporter des vitrages conséquents.

Le vitrage de la verrière d’entrée

Le vitrage de cette verrière d’entrée est un élément à surveiller de près, selon ce que vous en attendez.

Et la première question à laquelle il vous faudra répondre est de savoir si vous optez pour du verre ou non.

Le verre

Le plus souvent, c’est le verre qui constituera cette verrière d’entrée.

Par contre, vous avez différents choix de verre qui dépendront de ce que vous en attendez.

  • Verriere-entree

    Verrière d’entrée

    Verre simple
    C’est le cas classique, fiable et de bonne résistance pour séparer vos pièces.
  • Double vitrage
    Il vous permettra une meilleure isolation, à la fois acoustique et thermique, lorsque votre porte d’entrée ne suffit pas à vous isoler de l’extérieur. Votre entrée devenant alors une transition entre l’extérieur et votre intérieur douillet.
  • Verre feuilleté
    Constitué de 2 couches de verre et d’une matière plastique au centre, il est plus sécurisé en cas de bris et ne se répand pas en multiples morceaux pouvant blesser mais se contente de se fendre sans tomber. C’est une solution de sécurité possible.
  • Verre à renforcement acoustique
    Solution qui vous permettra d’atténuer les bruits provenant de l’extérieur lorsque vous êtes situé à proximité d’une source sonore importante, pour venir en complément de l’isolation phonique insuffisante d’une seule porte dans l’entrée.
  • Verre opacifiant
    Cette solution peut vous permettre d’atténuer la visibilité de votre intérieur depuis l’entrée, tout en conservant une bonne luminosité.

Les autres solutions

En effet, différentes options existent, avec des prix plus intéressants et un poids bien inférieur qui permet une ossature plus légère, mais aussi un peu plus de fragilité quand même.

  • Le plexiglas
    Un matériau qui conserve une belle luminosité.
    Par contre, il finit par se rayer et par se ternir.
  • Le polycarbonate
    Ce dernier, sans atteindre la qualité du verre est toutefois très résistant et très difficilement cassable.
    Il peut, en outre, filtrer les UV et se révéler assez bon sur le plan isolation thermique en y mettant l’épaisseur souhaitée (de l’ordre de 7 mm). Par contre, il est moins isolant phonique et moins lumineux que du verre.
    Le prix du polycarbonate est d’environ 15 € le m².

Les autres variantes possibles

Vous pouvez, par exemple, opter pour un soubassement d’une hauteur à définir qui vous apportera un design personnalisé, adapté à votre intérieur, et vous évitera la fragilité du verre directement sur le sol, par exemple lors des passages d’aspirateur.

Ce soubassement pourra être en dur, agrémenté de briquettes mais aussi en acier, en alu ou en bois.

Le montage

S’il existe des verrières en kit, et à moins d’être un bricoleur très averti, il est conseillé de s’adresser à un professionnel.

En effet, en plus de la verrière, vous aurez peut-être besoin de faire réaliser des travaux de décapage, de maçonnerie, etc.

Dans le cadre d’une rénovation, vous pourrez même disposer d’une réduction de TVA à 10 %.

De plus, cet artisan vous conseillera sur les solutions techniques, mais aussi esthétiques, qui s’ouvrent à vous.

Enfin, il vous assure une garantie sur le travail fourni.

Le prix de pose d’une verrière tourne autour de 500 à 1 000 €, non compris les travaux supplémentaires.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire