Comment faire une extension de maison sur 2 niveaux ?

Vous aimeriez agrandir votre logement et vous vous demandez comment faire une extension de maison sur 2 niveaux ? Que ce soit pour bénéficier de plus de confort, pour l’arrivée d’un enfant ou des projets de studio indépendant, tout est envisageable ! Nous vous éclairons sur le sujet.

Qu’est-ce qu’une extension de maison sur 2 niveaux ?

Faire une extension de maison sur 2 niveaux consiste clairement à construire un rez-de-chaussée et un étage. Selon la configuration imaginée, cette nouvelle structure ne demandera pas forcément une reprise en toiture de l’existant.

L’objectif est de pouvoir disposer d’une importante surface habitable supplémentaire avec une construction pouvant être attenante ou indépendante de la maison, sachant que la première option est la plus courante.

Les types d’extension sur 2 niveaux

Pour créer une extension de maison sur 2 niveaux, il existe différentes techniques de construction, à savoir :

  • la construction maçonnée : en parpaings ou en briques
  • la construction en métal
  • la construction en ossature bois : c’est la solution la plus souvent retenue de par les nombreux avantages qu’elle offre (isolant naturel, modulable, facile à harmoniser…)

Dans tous les cas, il est recommandé de faire appel à un professionnel afin d’étudier le projet et de réaliser des plans cohérents et harmonieux avec l’existant, mais aussi des plans respectant les réglementations en matière de construction et d’urbanisme. Un tel expert saura vous faire des propositions en lien avec vos attentes et votre budget avec, par exemple, de grandes ouvertures pour laisser entrer un maximum de lumière, un toit plat, une circulation logique et simple entre les espaces…

Le prix d’une extension sur 2 niveaux

Un prix d’extension de maison sur 2 niveaux est fonction d’un grand nombre de critères tels que :

  • la surface de l’extension
  • la méthode de construction (maçonnée, ossature bois…)
  • le type de pièce (des pièces d’eau sont plus onéreuses)
  • la couverture retenue (toit plat, tuiles, ardoises…)
  • le niveau de finition de la construction
  • l’emplacement de l’extension (accolé ou indépendant)

En moyenne, il faudra compter une dépense de l’ordre de 1 800 à 3 000 € par m² pour réaliser ce type d’extension.

Les études préalables à la construction

Lorsqu’il est décidé de créer une extension sur 2 niveaux, il est important de s’assurer, en amont, que le sol pourra accueillir la structure. Dès lors, une analyse de sol est plus que recommandée puisqu’elle pourra, selon les résultats obtenus, permettre de déterminer, notamment, le type de fondations nécessaires pour avoir une parfaite stabilité en fonction du type de sol (argile, remblai, marnière…).

En moyenne, une telle étude revient à un coût d’environ 1 500 € tout en sachant que la facture ne devra pas excéder 1 % du budget global de votre projet d’extension.

Attention, dans le cas d’un projet :

  • de moins de 50 m² de surface supplémentaire, la Réglementation Thermique (RT) 2007 devra être respectée.
  • entre 50 et 100 m² de surface supplémentaire, il faudra observer la RT 2012 intermédiaire qui embarque le calcul du Bbio et de l’isolation.
  • de plus de 100 m² de surface supplémentaire, il sera impératif de respecter la RT 2012, ce qui jouera aussi sur le coût global en raison des attentes en termes de sources d’énergie (du renouvelable) et d’isolation.

Quand opter pour une extension sur 2 niveaux ?

Il existe un grand nombre de raisons pouvant pousser à réfléchir à une extension sur 2 niveaux. En effet, ce type de projet offre une grande souplesse et laisse libre cours à bien des configurations possibles, sans pour autant demander une place trop conséquente au sol.

Voici quelques exemples assez courants :

Motifs

Explications

Un terrain disponible limité

En présence d’un terrain de petite taille ou si, pour des raisons d’urbanisme (PLU), vous ne pouvez pas trop augmenter l’emprise au sol de votre maison, une construction sur 2 niveaux est idéale puisqu’elle permet de doubler le nombre de m² constructibles.

Un besoin de pouvoir accueillir plus de monde (famille et/ou amis)

Une extension de maison peut également être pensée pour créer un espace dédié à l’accueil de vos invités, un espace qui leur sera propre. Ainsi, chacun dispose de son cocon sans gêner ou être gêné. Un tel projet peut aussi être imaginé pour créer un studio indépendant pour un enfant qui grandit ou pour louer.

Un souhait de mieux répartir les espaces

Que ce soit pour permettre d’agrandir la pièce de vie disponible en rez-de-chaussée tout en ajoutant un espace complémentaire à l’étage (bureau, chambre ou autre), ou pour réorganiser totalement la distribution de l’existant pour créer une circulation plus cohérente tout en augmentant la surface disponible, l’extension sur 2 niveaux est une solution toujours intéressante et efficace. 

Il est également possible d’imaginer un besoin de garage accolé à la maison et au-dessus duquel une pièce supplémentaire pourrait être installée.

Un vaste terrain disponible

Si votre terrain est très grand, vous pouvez également imaginer une extension indépendante de votre maison. Cette dernière sera parfaite pour créer une petite maison d’amis (avec un espace nuit, une pièce d’eau et une kitchenette par exemple) ou un studio pour votre aîné ou encore un atelier avec bureau afin de couper entre vie privée et professionnelle… Tout est imaginable. Le point fort de ce type de projet est de permettre de créer une entrée totalement indépendante pour les occupants et de préserver l’intimité de chacun.

La réglementation

Bien évidemment, un projet de construction s’accompagne de certaines règles et de démarches administratives.

Ainsi, avant même de vous lancer, commencez par consulter le PLU de votre commune afin de vous assurer que vous aurez le droit de créer cette extension telle que vous l’imaginez. En effet, le PLU peut apporter différentes contraintes que ce soit en termes de possibilité d’emprise au sol, de hauteur de construction, d’utilisation de matériaux, mais aussi de couleur.

Ensuite, il faudra déterminer si vous devez déposer une simple déclaration de travaux ou un permis de construire. Voici comment savoir quel document est nécessaire dans votre cas, en présence d’un PLU :

  • une déclaration préalable de travaux est nécessaire dans le cas d’une construction de 5 à 40 m²
  • un permis de construire est demandé dans le cas d’une construction allant au-delà de 40 m² ou si la nouvelle surface porte la surface totale à plus de 150 m²

Si la commune n’est pas soumise à un PLU, les 40 m² sont remplacés par 20 m².

Si votre construction est implantée à moins de 500 mètres d’un monument historique, vos travaux d’extension devront automatiquement faire l’objet d’un permis de construire. 

Par ailleurs, si vous envisagez ce projet en autoconstruction, il est fortement conseillé de souscrire une assurance dommage ouvrage (compter autour de 2 500 à 3 500 €) pour couvrir les risques de malfaçon.

FAQ

Comment puis-je calculer le coût de mon extension de maison ?

En construction, il faut avoir en tête que plus le projet est grand (en surface) et plus le coût au m² est intéressant. En effet, le calcul n’est pas linéaire. Voici quelques exemples pour illustrer ce propos :

  • pour une extension de 20 m², le prix est multiplié 1,2 : une extension aménagée de 20 m² peut ainsi coûter entre 3 000 et 3 500 € par m²
  • pour la même extension, mais de 40 m², cela peut coûter entre 2 000 et 2 500 par m²
  • si cette extension dépasse les 70 m², son coût pourra être comparable à celui d’une construction neuve, à savoir autour de 1 500 € par m².

Comment faire pour savoir si j’ai le droit de faire un agrandissement pour ma maison ?

C’est très simple, pour obtenir des réponses claires et précises à une telle question, il convient de se rapprocher des services d’urbanisme de votre mairie. Dès lors, une réponse pourra vous être donnée selon les éventuelles contraintes d’un PLU (Plan local d’urbanisme) ou d’un POS (Plan d’occupation des sols). 

Vers qui puis-je me tourner pour être certain que mon agrandissement sera parfaitement pensé et cohérent avec ma maison actuelle ?

L’idéal, pour des plans optimisés et respectueux des contraintes, est de confier le projet à un architecte. Certes, cela implique un coût supplémentaire, mais ce professionnel pourra tenir compte des besoins en matière de fondation et de liaison entre les deux structures pour que le résultat soit pérenne et confortable.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire