L’aménagement des combles: prix, travaux, devis

L’aménagement de combles pourra être réalisé selon différentes conditions. En effet, si certaines maisons disposent d’un espace directement aménageable, ce n’est pas systématique.

Des pros vous aiguillent sur ce sujet et vous apportent moult informations techniques et tarifaires !

Aménagement de combles : ce qu’il faut voir en amont

Un aménagement de combles peut se révéler tout aussi simple qu’il peut être complexe.

En effet, selon les cas de figure, les travaux à engager pourront être plus ou moins lourds et onéreux.

1 Le cas le plus simple

Le cas le plus simple est celui de la présence de combles aménageables, ce qui induit qu’il n’y aura pas besoin de déposer la charpente.

Dès lors, la structure a déjà été pensée pour accueillir des surfaces de vie, avec des hauteurs suffisantes sous toiture.

Généralement, il sera alors uniquement nécessaire de venir installer, s’il n’existe pas, un plancher adapté à des pièces habitables et d’isoler correctement l’ensemble.

Il est à noter que, même lorsqu’un plancher est présent, il se peut qu’il ne soit cependant pas assez solide.

Dans ce cas, quelques options sont envisageables :

  • renforcer les lambourdes en plaçant des pannes sur le côté ;
  • déposer le vieux plancher ou le plafond existant afin de refaire à neuf.

Attention, si cela doit être réalisé, cela implique un besoin de démolition plus qu’important.

Le reste ne sera que de l’habillage afin de rendre les lieux agréables et confortables.

2 Le cas le plus complexe

Mais il se peut aussi que les combles ne disposent pas d’assez de hauteur sous toiture.

Dès lors, il faudra envisager des solutions bien plus difficiles à mettre en œuvre et très coûteuses.

En effet, si le souhait est vraiment d’aménager les combles malgré cette problématique, il faudra réaliser une surélévation de toiture.

Il s’agit alors d’effectuer la dépose complète de la toiture, c’est-à-dire à la fois de la couverture et de la charpente.

Les murs sont ensuite surélevés de quelques rangs de parpaings ou par le biais d’une ossature bois selon le choix et les possibilités.

La toiture est ensuite remise en place.

Attention, avant la mise en œuvre d’une opération de cette envergure, une demande de permis de construire est indispensable.

La dépose et/ou création du plancher

Selon les projets d’aménagement, il se peut qu’une dépose du plancher existant, même en bon état, soit nécessaire.

En effet, le plancher en place n’est pas toujours en capacité de supporter le poids de la structure devant être intégrée (des cloisons, des revêtements, de l’isolant, etc.). Cette incapacité est généralement liée à une faiblesse du plancher qui n’est alors pas assez solide.

Ainsi, s’il n’est pas possible, afin de renforcer ce plancher, d’ajouter des pannes, il sera impératif de déposer le plafond et de refaire un nouveau plancher.

Ce cas est très souvent constaté lorsqu’il est question de créer une salle de bains à l’étage car c’est une pièce qui impose une charge conséquente sur la structure.

Cette salle de bains pourra par exemple être souhaitée dans le cadre de la création d’une suite parentale. Une des problématiques majeures d’une salle de bains en étage est également celle des arrivées et évacuations d’eau.

Il faudra en effet penser à la nécessité de passer ces réseaux et d’emmener l’évacuation, le plus souvent, vers l’extérieur. Pour ce faire il faudra réaliser un trou dans le plancher et le mur. Cette opération peut se voir simplifiée si une pièce d’eau se situe juste en-dessous de la nouvelle, à l’étage. Dans ce cas, le raccordement sera possible sur le réseau existant en rez-de-chaussée.

La mise en place d’un escalier

Bien entendu, afin d’accéder à ce nouvel étage, il faudra disposer d’un escalier.

Deux cas se présentent, à savoir que, dans certains cas, un escalier sera déjà existant qui menait au grenier, auquel cas les travaux seront minimes.

Mais il est également possible de souhaiter déplacer cet escalier afin de le placer plus judicieusement en rapport des espaces créés à l’étage, voire, d’en créer un s’il n’y en avait pas du tout.

Que ce soit pour un déplacement ou une création d’escalier, il faudra ouvrir une trémie, c’est-à-dire un passage au niveau du plancher entre les deux niveaux.

Il est à noter que la création et la pose d’un escalier peut se révéler complexe et coûteux.

L’isolation des nouveaux espaces

Il faudra, pour apporter tout le confort nécessaire à des pièces sous toiture, penser à mettre en place une bonne isolation.

Cette dernière sera généralement faite par l’intérieur si la toiture n’a pas besoin d’être déposée et reposée. Elle pourra être envisagée par l’extérieur si l’ensemble doit être surélevé.

L’intérêt d’une bonne isolation, et plus encore dans les étages, est qu’elle permet une bonne protection, aussi bien contre le froid que lors des épisodes de fortes chaleurs.

Ce sont des panneaux semi-rigides ou de la laine de verre en rouleau, par exemple, qui pourront être installés.

Dans le cadre de l’isolation des espaces, il est possible, sous réserve de répondre aux conditions éventuelles, de bénéficier de certaines aides financières (CITE, prêt à taux 0, TVA réduite à 5.5 %, etc.).

La création de fenêtre de toit

Par ailleurs, l’apport de lumière naturelle étant indispensable aux occupants du logement, une ou plusieurs fenêtres de toit devront être placées en fonction des aménagements prévus.

Installation-cloison-fenetre

 

Il en faudra au moins une par pièce de manière à permettre cette entrée de luminosité.

Différentes dimensions et divers matériaux sont possibles pour équiper le logement de manière à répondre à tous les budgets et tous les besoins.

Il est à noter que, si la toiture n’a pas été surélevée, l’ajout de fenêtre de toit devra faire l’objet d’une demande d’autorisation de travaux auprès de la mairie en raison de la modification de l’aspect extérieur.

Le cloisonnement des espaces

Et si l’étage n’est pas destiné à la création d’un vaste espace d’un seul tenant, il faudra aussi en passer par la mise en place de cloisons.

Ce sont elles qui permettront de délimiter les différentes pièces à créer : chambres, bureau, salle de jeu, salle de bains, dressing…

Il s’agira de cloisons légères, assez simples et rapides à poser, le plus souvent assorties de portes pour plus d’intimité.

La pose de revêtement de sol

Pour une finition adaptée à des pièces de vie, il faudra également prévoir les revêtements de sol.

De la moquette au parquet en passant par le sol vinyle ou encore le carrelage, les options sont multiples et généralement sélectionnées en fonction de la destination de la pièce, voire de la charge au sol.

Par exemple, le carrelage sera souvent privilégié dans une pièce d’eau tandis qu’un parquet ou une moquette répondra aux attentes d’une chambre.

Les installations sanitaires

Enfin, cet étage pourra bénéficier de sanitaires, que ce soit dans le cadre de la mise en place d’une salle de bains, mais aussi dans l’aménagement d’un WC, évitant alors aux occupants de devoir descendre d’un étage.

Ces installations nécessiteront à la fois le réseau de canalisation mais aussi les équipements eux-mêmes, que ce soit la baignoire, le WC, la douche, etc.

Selon les choix et les gammes, les prix peuvent facilement s’envoler.

Le prix de l’aménagement des combles:

Afin de vous aider à y voir plus clair, voici quelques présentations de tarifs pratiqués par des professionnels :

Eléments concerné

Travaux à mettre en œuvre

Prix

démolition d’un plancher

démolition simple

44 € par m²

démolition d’un plancher bois sur chevrons, y compris chevrons et poutres

53 € par m²

création d’un nouveau plancher 

création d’un plancher bois avec un aggloméré de 22 mm

86 € par m²

création d’un plancher bois avec bois de structure et panneaux osb, avec un entraxe de panne de 50 cm en 19 mm

le tarif comprend les pannes, les fixations

72 € par m²

plafond

démolition d’un plafond suspendu

5.70 € par m²

présence d’une salle de bains

installation d’une cabine de douche

310 € (hors évacuation)

pose seule d’un lavabo

180 € (hors évacuation)

pose seule d’un WC

250 € (hors évacuation)

fourniture de canalisation en PVC

29 € du mètre linéaire (hors coudes)

isolation de la toiture par l’intérieur

fourniture et pose de cloison de doublage avec placo plus laine de verre en 2 couches (une de 60 et une de 120 mm)

Il est conseillé de mettre 2 couches plutôt qu’une car une seule couche de plus grande épaisseur présentera des ponts thermiques à chacune des jonctions (ce qui n’arrive pas si on croise)

59 € par m²

la réalisation des revêtements de sol

pour une salle de bain avec chambre, l’idéal est d’opter pour une revêtement souple

une dalle PVC par exemple pourra être collée sur un plancher bois

une chape peut être pensée pour la mise en place d’un carrelage

50 € par m²

la pose de fenêtre de toit

pour poser une fenêtre de toit (ou velux) il faut compter ½ journée de pose à 2 personnes

1 000 à 1 500 € (hors pose)

installation de cloison intérieure

la pose se fait sur des montants simples de 48 mm

la cloison fait office de séparation

s’il faut, en sus, prévoir une couche de laine de verre, il faudra ajouter 14 € du m² pour la fourniture et pose de l’isolant

33 € par m²

création d’un escalier

pose d’un escalier en hêtre ¼ tournant de 2,8 mètres de haut

pour son installation, il faut un minimum d’une journée et demi à deux personnes

1 000 € (hors pose)

création d’une trémie

s’il s’agit d’une création de trémie sur un sol existant, il faudra 1,5 jour de travail à deux personnes afin de découper les bois, replacer les bois, découpe plancher, reprise plancher, etc.

 

Prix global

Au global, il est alors possible d’estimer que de tels travaux demandent une dépense de l’ordre de 300 à 500 € du m².

Surfaces à prendre en charge

Prix global

20 m²

6 000 à 10 000 €

30 m²

9 000 à 15 000 €

40 m²

12 000 à 20 000 €

50 m²

15 000 à 25 000 €

Il faut, lors de ce type de mise en œuvre, garder à l’esprit que certains éléments vont directement venir impacter le prix global du chantier. En effet, entre les besoins en manutention, les éventuelles difficultés d’accès, la nécessité de restructurer la charpente, etc., sont autant de facteurs qui feront grimper la facture finale.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire