Rénovation d’une toiture en ardoise : quels travaux à quels prix ?

Une rénovation de toiture en ardoise peut aller des travaux les plus simples d’entretien à ceux les plus complexes en vue d’un agrandissement. Que faut-il savoir, quels sont les postes de dépenses ? Nous répondons à toutes vos interrogations afin de vous aider à mieux savoir ce qui vous convient.

entreprise de couverture entrain de poser des ardoises

Pourquoi remplacer une toiture en ardoise ?

Avoir besoin de remplacer une toiture en ardoise peut découler de différentes raisons. 

En effet, du cas le plus classique qu’est celui d’une toiture usée par le temps, devenue poreuse ou ayant subi de gros dommages, plus ou moins étendus, aux cas un peu moins courants que sont les projets d’agrandissement vertical (rehausse) ou de changement de pente en vue d’aménager les combles nécessitant la dépose partielle ou totale de la toiture, les travaux sur les toitures peuvent prendre des proportions variables.

Quand une rénovation devient-elle urgente ?

Il existe un certain nombre de signes d’alerte qu’il est relativement simple de détecter en observant sa maison. Lorsque ces derniers apparaissent, cela indique qu’il est urgent de réagir afin d’éviter des dommages pouvant, selon les cas, être considérables et irréversibles au sein même du logement.

Parmi ces signes, il y a notamment :

  • un découvrement partiel du toit après une tempête
  • un amas visible de mousses sur le toit
  • des tâches d’humidité, de moisissures et même de champignons sur les parois intérieures (murs et plafonds)
  • un ruissellement, voire des fuites sur les parois

D’autres signes, qui pourront aisément être détectés par des professionnels sont :

  • une charpente abîmée
  • un air vicié dans le logement
  • des pertes d’énergie (défaut d’isolation)

La rénovation partielle

La rénovation partielle d’une toiture en ardoise peut simplement consister à remplacer les ardoises cassées, manquantes ou devenues poreuses. Cette opération se réalise dans le cadre d’un entretien standard de la couverture. Dans ce cas, le couvreur devra faire un état des lieux du toit afin de voir exactement où il doit intervenir.

Mais cette rénovation partielle peut aussi être nécessaire pour préparer la mise en place d’une nouvelle ouverture, que ce soit un velux ou un chien assis par exemple. 

Ce peut encore être dans le cadre d’un projet de modification d’une partie de la toiture afin de la rehausser ou d’en changer la pente.

Le prix d’une rénovation partielle

En termes de coût, voici ce qui peut être facturé lors de ce type d’intervention.

Type de travaux mis en œuvre

Prix en fourniture au m²

Prix de pose au m²

rénovation de quelques ardoises éparses

10 à 50 €

rénovation d’ardoises sur une zone définie

20 à 150 €

Le remplacement intégral

Le remplacement intégral, quant à lui, se veut plus complet.

Le remplacement à l’identique

Lors d’un besoin de remplacement complet, suite à des dégâts occasionnés par une catastrophe naturelle ou dans le cas d’une toiture d’un autre âge, il est possible de déposer l’ensemble des ardoises en vue d’en reposer des neuves. Ce sera l’occasion de vérifier l’état de la charpente, et même de prévoir une isolation par l’extérieur dont il sera question un peu plus loin.

Dans ce cas de figure, un couvreur pourra se charger de l’ensemble des opérations de dépose, évacuation et repose des ardoises afin de vous garantir un travail dans les règles de l’art et une parfaite étanchéité du toit.

Selon les budgets, il sera possible d’opter pour de l’ardoise naturelle ou synthétique.

  • L’ardoise naturelle est issue d’un matériau noble, à savoir le schiste naturel. Si ce type d’ardoise est le plus esthétique, il est aussi le plus coûteux.
  • L’ardoise synthétique, quant à elle, est usinée. Moins chère, elle est aussi de qualité moindre mais imite assez bien l’ardoise naturelle en s’appuyant sur le fibrociment.  
pose ardoise tuile plate

Pose d’ardoise ou de tuile plate

Côté pose, il existe deux techniques pour fixer les ardoises. Ces différentes méthodes requièrent des compétences particulières et impactent clairement le devis final. Dans les deux cas de figure, la pose est réalisée sur des liteaux et des contre liteaux, voire des voliges. Cette ossature en bois est indispensable à la pose des ardoises.

  • La pose avec des crochets consiste à fixer les ardoises à l’aide de ces différents crochets. Les crochets seront directement installés sur l’ossature bois. 
  • La pose clouée nécessite une étape intermédiaire. En effet, sur l’ossature bois en place, il faut installer un écran de sous toiture et y ajouter des contrelattes. Viendra ensuite la pose des ardoises qui seront clouées sur ces contrelattes.

Le prix d’une rénovation à l’identique

En termes de coût, voici ce qui peut être facturé lors de ce type d’intervention.

Type d’ardoise

Prix de fourniture au m²

Prix de pose au m²

dépose d’une couverture 

10 à 30 €

ardoise naturelle

100 à 150 €

40 à 60 €

ardoise synthétique

50 à 70 €

La rénovation par un autre matériau

Les travaux de rénovation de toiture en ardoise peuvent aussi être l’occasion de changer de couverture. Ainsi, le plus souvent, il sera décidé de se tourner vers des solutions moins onéreuses comme la tuile ou même le bac acier, ou plus esthétique comme le chaume.

La tuile mécanique

La tuile mécanique, ou à emboîtement, est bien moins chère que l’ardoise. Dans certains cas de réfection complète de la couverture, il peut être envisagé de passer de l’ardoise à la tuile, à condition que le projet soit validé par l’éventuel PLU, voire les architectes des Bâtiments de France. Ce sujet sera abordé en fin d’article.

La tuile est, le plus souvent, composée de terre cuite. Elle peut également être proposée en béton. Spécialement pensée pour bien évacuer les eaux pluviales, la tuile permet une excellente étanchéité lorsqu’elle est correctement posée.

Le prix d’un remplacement par des tuiles

En termes de coût, voici ce qui peut être facturé lors de ce type d’intervention.

Type de tuiles mécaniques

Prix de fourniture au m²

Prix de pose au m²

tuile double canal

autour de 15 € (soit 12 pièces)

15 à 20 € (soit 30 minutes de main d’œuvre)

tuile flammé rustique

autour de 18 € (soit 10 pièces)

tuile panne

autour de 19 € (soit 14 pièces)

tuile de faîtage

de 11 à 13 € (soit 15 à 16 pièces)

Le bac acier

Si à l’origine le bac acier était simplement destiné aux hangars et aux bâtiments industriels, il est désormais utilisé de plus en plus couramment dans l’habitat, notamment en raison des progrès réalisés en termes de technicité et d’esthétique. Economique en rapport des autres solutions de couverture, le bac acier se décline en divers styles et coloris.

De plus, 4 variantes de bac acier peuvent être utilisées :

  • Le bac acier simple peau représente la version la plus courante. Si elle est la moins coûteuse, elle est aussi celle qui ne dispose pas d’une structure isolante.
  • Le bac acier double peau se compose, quant à lui, d’une peau intérieure et d’une peau extérieure. L’une agit comme pare vapeur et l’autre comme couverture. Entre ces deux peaux, il est possible de prévoir une couche isolante. 
  • Le bac acier joint debout est intéressant dans le cas de grandes surfaces à couvrir. En effet, sa mise en œuvre est plus rapide. Par ailleurs, elle présente un bel atout esthétique puisqu’il est possible d’opter pour un modèle imitation tuile ou ardoise.  
  • Le bac acier sandwich est, enfin, une version intégrant deux feuilles d’acier recouvrant, de part et d’autre, un isolant thermique. C’est le modèle le plus onéreux de la gamme.

Pour ce qui est de la pose, le bac acier se fixe directement sur la charpente (qui sera faite de pannes). Rapide et simple, la pose sera tout de même fonction du modèle de bac acier retenu.

Le prix d’un remplacement par du bac acier

En termes de coût, voici ce qui peut être facturé lors de ce type d’intervention.

Type de bac acier

Prix de fourniture au m²

Prix de pose au m²

simple peau

10 à 15 €

10 à 15 €

double peau

15 à 20 €

15 à 20 €

joint debout

20 à 35 €

30  à 40 €

panneau sandwich

25 à 35 €

25 à 30 €

Vous pourrez en découvrir plus encore en consultant le sujet Prix et pose d’une toiture en bac acier | Coût moyen & infos.

Les éventuels travaux annexes

L’isolation de la toiture par l’extérieur

Comme précisé précédemment, des travaux de réfection de toiture peuvent être l’occasion de revoir, en même temps, l’isolation de cette partie du logement. Il est en effet crucial de bien isoler une toiture, notamment dans le cas d’un aménagement des combles, puisque cette dernière est généralement responsable d’environ 30 % des déperditions thermiques du foyer.

En présence de combles aménagés, il sera intéressant d’en passer par une isolation par l’extérieur. Cela permettra de conserver intactes les surfaces utiles à l’intérieur. Il sera alors plus que judicieux de profiter de travaux d’envergure, tels que la dépose complète de la couverture, pour procéder à ce type d’amélioration.

Parmi les solutions d’isolation par l’extérieur on peut ainsi évoquer le bac acier, dans sa version panneau sandwich déjà présenté. Mais il peut aussi être question d’un sarking ou d’un caisson chevronné. 

  • Le sarking propose un coefficient thermique R supérieur ou égal à 8. Il consiste à rehausser la toiture afin d’y intégrer les différentes strates nécessaires à ce type d’isolation qui vient s’installer entre la charpente et la couverture. Il faudra alors une charpente capable de supporter le poids supplémentaire appliqué par une telle technique, l’idéal étant une charpente traditionnelle. Ces strates sont, en partant de la charpente, le pare vapeur, l’isolant, l’écran sous toiture, un contre lattage et des liteaux, la couverture (ardoises, tuiles, bac acier).
  • Le caisson chevronné propose un coefficient thermique R autour de 7. Il sera question de strates isolantes placées entre les différents chevrons de la toiture.

Le prix d’une isolation de toiture par l’extérieur

En termes de coût, voici ce qui peut être facturé lors de ce type d’intervention.

Type d’isolation

Prix de fourniture au m² *

Prix de pose au m² *

le panneau bac acier sandwich avec une épaisseur de 20 cm d’isolant

80 €

20 €

le sarking

100 à 120 €

80 à 180 €

le caisson chevronné

100 €

10 à 180 €

* En règle générale, les prix annoncés comprennent l’ensemble des travaux à mettre en œuvre, à savoir la dépose de la toiture, la pose de l’isolation et la pose de la nouvelle couverture. 

Vous pourrez en découvrir plus encore en consultant le sujet Prix d’une isolation de la toiture par l’extérieur | Coût & infos.

La rehausse de la charpente ou modification de pente

Il arrive que des besoins d’agrandissement du logement se fassent par le biais d’un aménagement des combles. Si certaines maisons permettent cet aménagement sans autres travaux au niveau de la toiture, d’autres requièrent une rehausse de la toiture ou une modification de pente de cette dernière afin de disposer d’une hauteur plus confortable et adaptée.

  • La rehausse de toiture est ainsi une opération consistant à remonter l’ensemble de la toiture sur une petite hauteur afin d’ajouter les quelques centimètres manquants au futur étage. Une dépose de la toiture complète est nécessaire afin d’agir ensuite sur les parties maçonnées existantes qui seront remontées d’un cran. La toiture pourra ensuite être reposée.
  • La modification de la pente de toit est, elle, possible dans le cas de toiture dont la pente d’origine est de moins de 30°. Là encore, une dépose est indispensable afin de pouvoir travailler sur la charpente. Lors de cette opération, pour la repose, il faudra prévoir plus d’ardoises qu’à l’origine puisque la surface totale de la toiture sera un peu plus grande.

Le prix d’une rehausse de toiture ou d’une modification de pente

En termes de coût, voici ce qui peut être facturé lors de ce type d’intervention.

Type de travaux

Prix de fourniture au m²

Prix de pose au m²

rehausse de toit

1 800 à 2 200 €

modification de pente

850 à 1 200 €

La création d’ouverture

Les travaux de toiture sont parfois, aussi, l’occasion d’ajouter des ouvertures afin de bénéficier de plus de luminosité dans les combles, ou pour avoir un système de puits de lumière.

Le velux est, dans ces deux cas, une excellente option. Décliné dans des matériaux divers (bois, PVC, alu) et offrant un grand nombre de variantes et d’options, ce type d’ouverture se veut, en outre, très pratique et discret sur une toiture.

Pour sa mise en œuvre, il faudra créer une ouverture adaptée dans la toiture.

Le prix d’une création d’ouverture

En termes de coût, voici ce qui peut être facturé lors de ce type d’intervention.

Type de travaux

Prix de fourniture au m²

Prix de pose au m²

velux

200 à 1 200 €, en moyenne, selon le matériau et le vitrage

200 à 400 €

création de l’ouverture

40 à 600 €

Vous pourrez en découvrir plus encore en consultant le sujet Prix de l’ouverture d’un toit et de l’installation d’un velux

Les aides

Si, pour la charpente et la couverture, aucune aide n’est possible, il est par contre envisageable d’en obtenir une si vous profitez de vos travaux pour revoir l’isolation. Considérée comme une amélioration énergétique de votre logement, cette isolation peut ainsi vous permettre de bénéficier des subventions ou primes suivantes si vous répondez, pour certaines, à des conditions particulières :

  • les Certificats d’Economie d’Energie émanant des principaux fournisseurs d’énergie
  • MaPrimeRenov’ mise en place par le Gouvernement
  • l’éco prêt à taux zéro auprès des établissements bancaires, en partenariat avec l’Etat
  • la TVA à taux réduit de 5.5 % qui est automatiquement mise en place en raison de la nature des travaux
  • les aides de l’ANAH 
  • les aides locales

La plupart du temps, il faudra confier les travaux à une entreprise certifiée RGE (reconnue garante de l’environnement) pour pouvoir prétendre aux aides.

Les contraintes

Enfin, selon les travaux à mettre en œuvre, il faudra parfois effectuer, en amont, quelques démarches administratives. Le seul cas qui vous en dispensera est celui d’une rénovation à l’identique.

Pour les autres travaux de toiture, vous devrez prévoir des demandes auprès de votre mairie, et plus précisément du service urbanisme.

Parmi les démarches à prévoir, il y a la simple déclaration de travaux ou la demande de permis de construire. Par exemple, le permis de construire sera indispensable si vous souhaitez réaliser une rehausse de votre logement. Dans le cas d’un passage de l’ardoise au bac acier ou de l’ajout d’un velux, il s’agit d’une modification de l’aspect extérieur, la déclaration de travaux peut être suffisante.

Il faudra aussi se pencher sur l’éventuel PLU de la commune qui peut donner des indications quant à ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire en termes de travaux. Sur certaines communes, il faut respecter des coloris, voire des matériaux de construction. En outre, dans les zones classées, vous ne pourrez pas planifier de travaux sans avoir obtenu l’aval des architectes des Bâtiments de France.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire