Prix de la maçonnerie d’une maison

Le prix de maçonnerie d’une maison, à savoir le gros œuvre, s’appuie sur un certain nombre de critères et englobe différents postes de travaux. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce sujet avant de vous lancer dans les travaux, depuis les tarifs aux types de travaux à planifier.

construction maison

Le prix de maçonnerie d’une maison

Le prix de maçonnerie d’une maison est notamment fonction du nombre de niveaux qui composeront, à terme, le logement. Voici une idée des prix pratiqués par les professionnels selon cette base :

Type de maison Prix de maçonnerie au m²
construction de plain-pied 750 à 950 €
construction avec un étage 950 à 1 600 €

Désormais, voyons un peu plus en détail ce qui entre dans ce coût de construction.

Le prix de maçonnerie d’une maison selon les postes de travaux

Les travaux de gros œuvre embarquent différents postes de travaux. Chacun est assorti d’un coût bien spécifique. Voici le détail :

Postes de travaux

Présentations

Détails des travaux

Prix moyens

terrassement

Première phase de travaux de construction, le terrassement vise à préparer le terrain en vue de la réalisation des fondations. 

Plus concrètement, l’objectif est de rendre le terrain plat et de créer les fouilles des fondations.

– décaper la couche végétale 

– creuser les fondations

– si besoin, creuser le vide sanitaire

75 à 140 € par m3

Le terrassement embarque aussi des travaux en lien avec la viabilisation du terrain afin de permettre la disponibilité des réseaux d’eau sanitaire, d’électricité, de tout-à-l’égout et de télécommunication.

– creuser les tranchées (elles recevront les gaines techniques)

15 à 20 € par ml

fondations

Les techniques de réalisation des fondations sont fonction des caractéristiques du terrain (configuration, nature du sol, etc.).

Ici, nous partons sur des fondations traditionnelles.

– créer des fondations simples

95 à 225 € par m3

– créer des fondations semi profondes

145 à 500 € par m3

soubassement

dalle béton

Pour être correctement isolée et ventilée, tout en étant parfaitement protégée des éventuelles remontées humides, la dalle d’une maison doit être créée sur une des options de soubassement suivantes :

– un vide sanitaire (20 à 60 cm de haut) ;

– un radier. 

Ensuite, une dalle béton armé de 10 cm peut être coulée.

– créer un hérisson ou un vide sanitaire béton 

– couler la dalle béton

45 à 215 € par m3

élévations

Des murs sont ensuite érigés sur les fondations. Ces derniers doivent être calibrés en fonction de la charge à soutenir ensuite (étage, charpente, poids de la couverture…).

Chaque ouverture doit être dotée d’un linteau (porte, fenêtre, baie…).

– créer des murs en parpaings

45 à 65 € par m²

charpente

Dans les constructions neuves, c’est désormais souvent une charpente industrielle qui est installée.

– installer des fermettes

75 à 125 € par m²

couverture

La couverture peut ensuite être posée. Le plus souvent, en France, c’est la tuile qui est choisie. Mais il peut aussi être décidé de poser une toiture en ardoise, en bac acier, en zinc…

– poser des tuiles

45 à 95 € par m²

menuiseries

Pour terminer le gros œuvre et mettre la construction hors d’eau et hors d’air, il convient d’installer les menuiseries extérieures.

Les prix sont alors fonction du type de menuiserie, du matériau retenu (bois, alu, PVC, mixte) et des dimensions (standard, sur-mesure…).

– installer fenêtre, porte-fenêtre, baie vitrée



310 à 3 000 € pièce

Le prix de maçonnerie d’une maison selon le coût de main d’oeuvre

Pour effectuer l’ensemble des travaux présentés, il faut faire appel à des professionnels spécialisés. Voici les différents corps de métier pouvant intervenir et leurs tarifs :

Professionnels

Prix pratiqués

Architecte

Entre 8 et 12 % du montant des travaux

Terrassier

Entre 350 et 800 € par jour

Maçon

Entre 35 et 70 € par heure

Charpentier/couvreur

Entre 40 et 60 € par heure

Menuisier

Entre 45 et 75 € par heure

Gros oeuvre ou maçonnerie de maison 

Quelle que soit la destination future de la construction, la partie gros oeuvre ou maçonnerie consiste en la réalisation des éléments qui suivent :

  • implantation du bâtiment ;
  • terrassement ;
  • fondations ;
  • dalle béton ;
  • murs porteurs ;
  • charpente ;
  • couverture ;
  • menuiseries.

En termes de temps de travaux, il faudra compter entre 3 à 8 mois. Cette durée sera fonction de la méthode de construction, à savoir, notamment, en parpaings ou avec une ossature bois.

 

Maison en parpaing

Maison en ossature bois

Avantages

– faible coût d’achat du parpaing

– grande disponibilité des matériaux

– facilité de mise en œuvre 

– moins onéreux, en gros oeuvre, que le parpaing

– très rapide à réaliser (beaucoup moins de temps de séchage)

– respectueux de l’environnement

– émissions de COV très faibles (Composés Organiques Volatiles)

Durée des travaux

Jusqu’à 8 mois en raison des délais de durcissement du béton lors de différentes étapes. 

– fondations : environ 3 semaines

– dallage : 28 jours 

– murs : de 8 à 28 jours après élévation

De 1 à 2 mois, voire 3 mois, selon la superficie attendue et le nombre de niveaux.

Les travaux annexes

Au-delà des travaux précédemment énoncés, il faut savoir que certains autres travaux peuvent être nécessaires. Ces derniers viendront alors en plus dans le budget à prévoir pour la construction d’une maison.

Travaux annexes

Présentation

Les plans

Souvent modifiés à l’issue de l’étude de sol, les plans permettent de travailler sur la création des fondations et des murs en fonction des attentes du futur propriétaire (le maître d’ouvrage). 

Ces plans pourront être dessinés par un constructeur (plan standard ou personnalisés), voire par un architecte si le projet est très particulier. 

Selon les cas, le coût engendré peut osciller entre 100 et 1 000 €.

L’étude de sol

Si elle est fortement conseillée dans tous les projets de construction, l’étude de sol n’est pas toujours obligatoire. Toutefois, elle le sera dans certaines régions, notamment celles présentant un risque sismique ou dans des secteurs instables. Dans ce cas, aucun permis de construire ne pourra être délivré sans cette étude.

L’objectif d’une telle étude est d’analyser et décrire la nature du sol devant accueillir la construction. Elle peut ainsi préciser les phases nécessaires à respecter afin de permettre la stabilité, et donc la pérennité de la construction à venir. 

En termes de coût, la dépense est de l’ordre de 1 000 à 2 500 €.

Le bornage

Pour implanter une construction, il est capital de respecter scrupuleusement les limites de terrain, à savoir celles indiquées par le cadastre. À défaut, la construction pourrait être vouée à être détruite sitôt achevée et une amende pourrait être infligée pour non-respect des limites.

Afin de s’assurer que la construction est en règle sur ce point, il est possible de faire procéder à un bornage du terrain. Ce dernier s’appuie sur les indications cadastrales et permet de repérer physiquement les limites de propriété.

La préparation des accès au chantier

Dans certains cas, il est important de créer un accès facile, sécurisé et adapté sur le chantier. Par exemple, il faudra créer une voie d’accès carrossable. C’est au terrassier de réaliser cette préparation.

L’évacuation des gravats

Enfin, lors d’un chantier, il y a forcément un minimum de gravats et autres déchets. Ces derniers devront être évacués ou utilisés. Par exemple, certains peuvent utiliser des gravats pour entamer les travaux de remblayage des différentes allées. Le reste devra être enlevé du chantier. Là encore, c’est souvent le terrassier qui s’en charge, voire une entreprise spécialisée en nettoyage de fin de chantier.

Parmi ces travaux annexes, certains peuvent être rendus obligatoires. C’est par exemple le cas des plans et des études préparatoires. Cependant, même lorsque le projet n’impose pas d’en passer par ces deux éléments, ils restent vivement recommandés afin que le résultat soit à la hauteur des attentes et, surtout, afin que la construction soit réalisée dans le respect de toutes les normes imposées en prenant en compte les éventuelles contraintes.

FAQ

J’envisage de faire construire ma maison. Est-ce que je suis obligé de faire faire une étude de sol préalable ?

L’étude de sol peut être obligatoire dans certains cas, par exemple si la construction à venir doit être implantée dans une zone a tendance sismique. Dans d’autres secteurs, vous aurez tout à fait le droit de faire construire sans en passer par cette étude. Toutefois, afin de vous garantir un terrain totalement adapté à la construction envisagée, l’étude de sol reste une étape plus que recommandée pour éviter d’éventuelles mauvaises surprises ultérieures.

Quel est le prix moyen d’une maçonnerie d’une maison ?

La fourchette pour une construction de maison est de 750 à 1 600 € par m², selon le type de construction. Ainsi, en moyenne, il faudra prévoir les dépenses moyennes suivantes :

  • 850 € par m² pour une maison en plain-pied
  • 1 275 € par m² pour une maison avec un étage

Qui peut se charger de créer les plans de ma future maison ?

Des plans de maison peuvent être imaginés par diverses personnes. Si vous êtes à l’aise avec cette idée, vous pouvez déjà en créer une partie afin de déterminer la taille et l’emplacement des différentes pièces attendues. Certains sont même capables de réaliser des plans complets intégrant les implantations d’électricité, de chauffage, de ventilation, etc. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec cette idée ou si vous n’en avez pas le temps, vous pouvez vous tourner vers un constructeur qui pourra, selon votre budget et vos envies, vous proposer un plan préétabli sur catalogue ou en créer un selon vos souhaits. Et, si votre projet est vraiment très particulier ou que vous préférez passer par un architecte, c’est encore une autre option qui s’ouvre à vous pour faire dessiner vos plans.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire