Prix de parquet en chêne massif au m² : ce que vous devez savoir

Vous vous interrogez sur le prix de parquet en chêne massif au m² ? Nos experts vous répondent afin que vous puissiez vous faire une idée plus précise de la dépense pour poser ou faire poser un parquet authentique, noble et traditionnel dans votre salon ou votre chambre à coucher.

pose parquet cloué

Prix de parquet en chêne massif au m²

Avec un coût oscillant entre 50 à 150 € le m² en fourniture et pose, le prix du parquet en chêne massif au m² embarque un certain nombre de critères. Seul un professionnel pourra chiffrer avec précision le tarif de votre futur parquet et de sa mise en œuvre.

Voici quelques exemples de tarif pour la fourniture des lames de parquet :

  • 200 cm (longueur) x 14 cm (largeur) x 21 mm (épaisseur) : 65 € le m²
  • 40 à 80 cm (longueur) x 7 cm (largeur) x 23 mm (épaisseur) : 51 € le m²

Prix du parquet en chêne massif au m² selon la taille des lames

Le prix des matériaux est fonction, notamment, de la taille des lames. En effet, une lame peut présenter, en moyenne, des dimensions de l’ordre de 10 à 27 mm d’épaisseur. A cette épaisseur est associée une largeur de lame afin de proposer un produit adapté et cohérent. Voici ce qui est constaté sur le marché à ce sujet :

Epaisseur de lame en mm Largeur de lame en mm
10 70
14 140
27 300

Bien entendu, plus les lames sont épaisses et plus le prix de fourniture au m² est élevé (du simple au quadruple, voire bien plus). Voici, à ce titre, les prix moyens pratiqués sur le marché :

Épaisseur Prix de fourniture moyen au m²
Le parquet fin (8 à 19 mm) 20 à 60 €
Le parquet épais (20 à 60 mm) 65 à 140 €

Prix de pose du parquet en chêne massif au m²

Concernant le prix de pose du parquet en chêne massif au m², il faudra compter, en moyenne, entre 25 à 50 € par m². La variation sera, entre autres, fonction du type de pose retenu, à savoir une pose collée ou clouée.

Type de pose   Prix de pose moyen au m²
La pose collée La pose collée répond aux règles édictées dans le DTU 51.2 de mai 2009. Celles-ci doivent être rigoureusement respectées pour garantir la qualité de la pose bien sûr, mais également pour garantir les travaux. 25 à 40 €
La pose clouée La pose clouée est plus onéreuse car elle demande plus de temps et de technicité. 35 à 50 €

Simulation de prix de parquet en chêne massif

Afin de vous aider encore un peu plus, nous vous proposons de vous appuyer sur notre simulateur en ligne afin de réaliser un préchiffrage de vos travaux à venir. Pour l’utiliser, il vous suffit de relever quelques données telles que les dimensions de votre pièce et d’indiquer les différents travaux à prévoir.

Dimensions de ma pièce
m
m
Parquet
€/m2
€/m
Complément
€/m2
€/m2
€/m2
€/m2
Chauffage au sol (chape incluse)
€/m2
€/m2
Erreur de champs ! Veuillez vérifier les valeurs saisies.
Prix estimé de mon parquet:
Environ: 0
Soit: 0 €/m2
Demander un devis

L’entretien d’un parquet massif

En présence d’un parquet en chêne massif, il sera important d’avoir en tête la notion d’entretien. En effet, le bois requiert quelques soins tout au long de son cycle de vie. Ces soins permettront de lui garantir une belle durée de vie en le protégeant des agressions du quotidien. Ainsi, parmi les différentes possibilités d’entretien d’un parquet en chêne massif, il est possible de trouver les suivantes :

Type d’entretien

Présentation de l’entretien

Fréquence à observer

Prix moyens au m²

Le ponçage

Poncer un parquet permet une mise à nu totale. Lors de cette opération, les traces de rayures ou les taches tenaces sont éliminées et les traces résiduelles (de vernis, de cire ou de peinture) sont supprimées.

Lors de la pose d’un nouveau parquet massif brut, il faudra que le devis englobe un ponçage de fin de travaux.

Tous les 10 ans (voire plus)

21 à 41 €

La vitrification

Un parquet, lorsqu’il est vitrifié, est protégé par une fine épaisseur de vernis (le vitrificateur). Ce dernier est à la fois imperméable et transparent.

Ce type de finition permet de protéger le bois des salissures et des rayures, mais aussi de l’eau.

Par contre, lorsque le vernis montre des traces d’usure (même de manière localisée), l’ensemble du sol doit être poncé et vitrifié car cette technique ne tolère pas les raccords.

Tous les 10 ans (voire plus)

64 à 86 €

L’application d’huile ou de cire

La cire ou l’huile pour parquet permettent de nourrir et de protéger le bois en le pénétrant en profondeur. 

– La cire protège le parquet contre les rayures.

– L’huile protège le parquet contre les rayures, les salissures et l’eau.

Au besoin, cette finition peut accepter des retouches en cas d’usure localisée. Toutefois, un entretien très régulier doit être effectué.

Une fois par an

26 à 36 €

La mise en peinture

Enfin, un parquet massif peut aussi recevoir une peinture. Celle-ci pourra, selon les goûts et les envies, être couvrante ou transparente.

– La peinture couvrante : masque l’aspect bois.

– La peinture transparente : laisse apparaître les veines et la teinte du bois.

Lorsque nécessaire

24 à 41 €

Le parquet massif en chêne : les spécificités

Lorsqu’il est question d’un parquet massif, il est en réalité question d’un parquet fabriqué à partir d’une seule et unique essence de bois. Le chêne, avec ses nœuds plus ou moins gros, est, à ce titre, l’essence la plus souvent utilisée car il propose un parquet à la fois résistant et stable dans des teintes allant du brun doré au blond. Selon les envies, le parquet en chêne massif peut aussi recevoir une teinture.

Les niveaux de qualité

Sur un seul et même sol, des variations peuvent être remarquées avec :

  • quelques légères vaguelettes ou de petites taches blanches (la maille) ; 
  • des lignes blanches (l’aubier) ;
  • parfois quelques piqûres ou fentes ;
  • un aspect flammé sur certaines lames (la dosse). 

Selon votre souhait, mais aussi votre budget, il vous est possible de vous tourner vers différentes gammes :

Gammes

Présentation de la gamme

Le choix campagne

– Gamme la moins onéreuse.

– Présence de nombreux nœuds de différentes tailles.

– Pour répondre à la norme NF, l’aubier ne doit pas impacter l’épaisseur du bois (que ce soit au niveau de la languette de la lame ou sur les côtés de la rainure).

– Les teintes des lames sont hétérogènes.

Le choix rustique

– Gamme offrant un bon rapport qualité/prix.

– Présence de nœuds d’un maximum de 10 à 15 mm.

– Présence possible de légères irrégularités n’affectant pas la pérennité ni la solidité du parquet.

– Les teintes des lames peuvent montrer de petites variations.

Le choix premier

– Présence de quelques nœuds d’un maximum de 10 mm.

– Absence d’aubier.

– Les teintes des lames sont homogènes.

Le surchoix

– Gamme la plus haute, mais aussi la plus onéreuse.

– Parquet sans défaut.

– Les teintes des lames sont uniformes.

Les épaisseurs

Concernant le parquet massif, il faut aussi évoquer la notion d’épaisseur de lame. Voici ce qu’il est important de connaître sur ce point :

Epaisseurs

Présentation 

Le parquet fin

Avec une épaisseur allant de 8 à 19 mm, le parquet fin (ou parquet mince) est généralement assorti d’une pose collée. Ce type de parquet est parfaitement indiqué, notamment, dans les cas de rénovation ne permettant pas un nouveau sol de grosse épaisseur.

Le parquet épais

Avec une épaisseur allant de 20 à 60 mm, le parquet épais (ou parquet tradition) est automatiquement assorti d’une pose clouée. Un des nombreux avantages du parquet épais est qu’il peut être rénové à de multiples reprises. Il est, en outre, compatible avec un système de chauffage par le sol.

La pose d’un parquet en chêne massif

Pour la pose d’un parquet en chêne massif, deux techniques sont possibles, à savoir la pose collée ou la pose clouée.

Type de pose

Présentation 

La pose collée

Technique la plus utilisée à l’heure actuelle, la pose collée consiste, comme son appellation le suggère, à coller les lames de parquet sur un support. Ce support devra alors être parfaitement plan.

Pour la pose, le professionnel pourra choisir de coller les lames :

– en plein : la colle est appliquée à l’aide d’une spatule crantée.

– au cordon : la colle est appliquée à l’aide d’un pistolet à colle.

Dans les deux cas la colle est appliquée sur le support et les lames y sont ensuite posées.

Les avantages majeurs de la pose collée sont :

– une pose moins technique que la version clouée ;

– un très bon confort acoustique.

La pose clouée

Technique traditionnelle par excellence, la pose clouée consiste, comme son appellation le suggère, à clouer les lames de parquet sur un support, à savoir des lambourdes et des solives, de manière perpendiculaire à ces dernières.

Pour la pose, le professionnel devra utiliser des lames d’au moins 20 mm d’épaisseur.

Les avantages majeurs de la pose collée sont :

– une belle durée de vie du parquet ;

– un excellent confort ;

– un très bon confort acoustique.

Les travaux annexes à la pose d’un parquet en chêne massif

Lors de la pose d’un parquet en chêne massif, il se peut que quelques travaux complémentaires soient nécessaires.

Par exemple, en rénovation, il pourra être indispensable de réaliser la dépose d’un ancien revêtement, que ce soit un parquet trop abîmé ou un carrelage. Ainsi, il faudra ajouter une dépense de l’ordre de 20 à 30 € par m² pour la dépose d’un carrelage ou de 20 € par m² pour un parquet.

Suite à la dépose, ou si le support en place n’est pas suffisamment plan pour accueillir un parquet collé, un ragréage pourra être mis en œuvre afin d’obtenir la surface adaptée. Pour ce type de travaux, il faut prévoir autour de 25 à 55 € par m².

Bien entendu, dans le cas d’un parquet à clouer, il faudra installer, si elles n’existent pas, les différentes lambourdes destinées à accueillir les lames de bois.

Pour la finition, le parquet sera généralement complété par la pose de plinthes. Esthétiques, les plinthes ont en outre le rôle de venir camoufler l’espace libre laissé en périphérie de pièce (à savoir le joint de dilatation) afin de permettre la dilatation du bois. Cet espace est d’un minimum de 8 mm.

FAQ

Quel est le parquet en bois le plus onéreux ?

Clairement, dans la gamme des parquets en bois, le plus coûteux est le parquet massif qui offre des atouts majeurs en termes de robustesse et d’authenticité. En effet, un parquet massif est plus résistant que les autres types de parquet, notamment parce que ce dernier est fait d’une seule et même essence de bois.

Pourquoi est-il recommandé de coller un parquet en bois massif ?

Un des grands avantages de la pose collée du parquet en bois est qu’elle permet un réel confort acoustique. En effet, les lames de bois étant collées directement sur le sol (ce dernier lui servant de support), le bruit de pas ou de chute d’objet est atténué. Comment ? Simplement parce qu’aucune lame d’air n’est comprise entre le support et le parquet, ce qui empêche l’effet de résonance notamment.

Je dois choisir une essence de bois pour mon futur parquet et je me demande quelle est la meilleure pour un parquet massif ?

Différentes essences de bois peuvent être recommandées pour un parquet massif. Du hêtre au frêne en passant par le châtaignier ou le chêne, voici les meilleures essences du marché. En outre, il est possible d’ajouter que, le parquet bénéficiant des propriétés du bois retenu, le chêne est alors la référence en la matière, que ce soit auprès des particuliers que des professionnels.

Quand est-il possible de marcher sur un tout nouveau parquet collé ?

En moyenne, il est conseillé d’attendre 48 heures avant de pouvoir marcher sur un parquet collé neuf. Il en va de même pour la pose des mobiliers.

J’envisage un parquet bois en pose collée et je me demande si ce dernier risque de bouger. Qu’en est-il réellement ?

Que ce soit en pose collée ou clouée, un parquet en bois “travaille”. En effet, il est important de tenir compte du fait que le bois se dilate et se rétracte naturellement. Pour pallier ce point, il faut absolument penser à prévoir des joints de dilatation en périphérie de la pièce.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire