Prix de pompe à chaleur maison d’une maison de 100 m²

Le prix de pompe à chaleur pour une maison de 100 m² est fonction d’un certain nombre de critères qu’il est important de connaître. Comment choisir le bon dimensionnement et le modèle adapté ? Nos experts, en plus d’une information tarifaire, vous aident à vous positionner sur le sujet.

pompe a chaleur air air

Le prix d’une pompe à chaleur : maison de 100 m²

Commençons par aborder ce qui vous intéresse en tout premier lieu, à savoir le prix de pompe à chaleur pour une maison de 100 m².  

Type de PAC

Fourniture

Pose

Entretien annuel

La PAC air / air

6 700 à 7 500 €

1 500 à 3 000 €

100 à 300 €

La PAC air / eau

6 500 à 9 500 €

1 000 à 5 000 €

150 à 300 €

La PAC sol / eau

8 000 à 19 000 €

2 000 à 21 000 €



100 à 300 €

La PAC eau / eau

Estimation du coût d’utilisation

Une fois le système en place, voici ce à quoi vous attendre en termes de consommation électrique pour le fonctionnement de votre pompe à chaleur :

Type de PAC

COP*

Coût d’utilisation annuel moyen au m²

Coût moyen annuel, en €, au m² d’un chauffage électrique

en kWh

en €

La PAC air / air

4

51

8.14

15.97

La PAC air / eau

5

52.5

8.38

23.96

La PAC eau / eau

5/6

77

12.30

35.13

* Découvrez ce qu’est le COP un peu plus loin dans cet article.

Les différents types de pompe à chaleur

Comme vous l’avez certainement noté dans les annonces de prix, il existe plusieurs types de PAC pour équiper un logement. En voici une brève présentation qui vous permettra de mieux comprendre, ensuite, les recommandations d’un professionnel en fonction de votre propre cas de figure :

Type de PAC

Présentation

Avantages

La PAC air / air

Une PAC air / air s’appuie sur les calories captées dans l’air ambiant extérieur. Pour chauffer ou climatiser le logement, ces calories sont ensuite insufflées au sein des pièces.

Pour fonctionner, il faut se doter d’au moins deux unités, l’une étant installée à l’extérieur et l’autre dans le logement. 

C’est la solution la moins performante en termes de chauffage. Elle est par contre très intéressante pour climatiser lorsqu’elle est réversible.

– installation et utilisation simples

– compatible maison et appartement

– généralement réversible (chauffage et climatisation)

– assainit l’atmosphère grâce à des filtres contre les polluants et les allergènes

– nécessite peu d’entretien

– permet de belles économies d’énergie

La PAC air / eau

Une PAC air / eau, comme la précédente, s’appuie sur les calories de l’air ambiant extérieur. Ces calories sont ensuite utilisées pour chauffer l’eau du réseau via les radiateurs et / ou le chauffage par le sol.

Généralement, ce système est installé avec des émetteurs basse température.

C’est la solution la plus souvent retenue.

– compatible avec le crédit d’impôt

– compatible chauffage et eau chaude sanitaire

– offre une température constante

– nécessite peu d’entretien

– compatible réseau de chauffage central en rénovation

– réversible

– permet de belles économies d’énergie

La PAC géothermique : sol / eau ou eau / eau

La PAC géothermique embarque les systèmes sol / eau et eau / eau.

– Sol / eau : les calories sont puisées dans le sol, via la mise en place de capteurs horizontaux (grand terrain nécessaire) ou verticaux (forage) selon la configuration du terrain disponible.

– Eau / eau : les calories sont puisées dans l’eau, que ce soit un étang ou une nappe phréatique. Cette solution est moins courante.

Dans les deux cas, la chaleur est transmise au réseau de chauffage central et d’eau chaude sanitaire du logement.

– compatible avec le crédit d’impôt

– très performante, même par grand froid

– réversible

– permet de belles économies d’énergie

Comment dimensionner une pompe à chaleur ?

Pour obtenir le résultat de chauffe escompté, il est important, comme pour tout autre solution de chauffage, de bien dimensionner les équipements par rapport aux besoins. Dimensionner un système de chauffage revient à définir la puissance nécessaire pour offrir le bon confort de chauffe.

Critères de base

Parmi les éléments à prendre en considération, il est possible de noter les suivants :

Eléments

Critères à considérer

Logement

– surface de la maison

– configuration du logement : présence d’étage, hauteur sous plafond, etc.

– qualité de l’isolation, des fenêtres…

– besoin du logement : chauffage, chauffage + eau chaude sanitaire

– la présence éventuelle d’un chauffage d’appoint

Occupants

– besoins en termes de température dans le logement

Situation géographique

– conditions climatiques du secteur : 

     ♦ température extérieure moyenne

     ♦ températures minimales mesurées sur les dernières années

Le COP

Le COP est le coefficient de performance. C’est lui qui indique la puissance de la pompe à chaleur. Ainsi, il faut savoir que plus cet indice est élevé et plus l’équipement est performant. 

Concrètement, une PAC avec un COP de 3 aura un rendement de 3 kWh pour 1 kWh consommé.

L’importance d’un bon dimensionnement

Le choix d’un dimensionnement adapté est primordial. En effet, le cas échéant, la PAC ne remplirait pas correctement son rôle et divers avantages seraient perdus.

Cas de figure

Risques

PAC sous dimensionnée

Sous dimensionnée, la pompe à chaleur manquera de puissance pour répondre aux besoins réels de la maison.

Dès lors, il faudra se tourner régulièrement vers une solution d’appoint. Les économies réalisées par la PAC seront perdues dans la solution d’appoint, réduisant automatiquement la rentabilité de votre investissement.

PAC sur dimensionnée

Sur dimensionnée, la PAC va, au contraire, réagir bien trop rapidement à vos besoins de chauffage. 

Le risque est, cette fois, que l’appareil soit régulièrement à l’arrêt. Ces arrêts fréquents créent automatiquement une usure plus rapide du compresseur et réduisent la durée de vie du matériel.

De plus, l’installation est plus chère sans être exploitée de manière optimale.

 

Un autre point sur lequel se penchera un professionnel pour vous aider à opter pour le bon appareil au bon dimensionnement est celui de la déperdition. Voici comment cette donnée se calcule :

Type de PAC

Formule de calcul

Explications

La PAC air / air

Le dimensionnement d’une PAC est fonction des déperditions de chaleur du logement. Pour estimer cette déperdition, il faut appliquer le calcul suivant :

Déperditions en Watt = surface à chauffer (ici, 100 m²) x coefficient de construction x (température ambiante de confort – température extérieure de base)

– coefficient de construction : il est fonction de l’isolation du logement

– température ambiante de confort : elle est de 21 °C en moyenne

– température extérieure de base : elle est fonction des zones climatiques

La PAC air / eau

L’installation d’une pompe à chaleur

Quelle que soit la version retenue, il faudra impérativement s’en remettre à un professionnel pour la mise en place d’une pompe à chaleur. Que ce soit pour manipuler les fluides frigorigènes, placer les éléments de manière judicieuse ou effectuer les réglages adaptés, ce professionnel disposera de toutes les compétences et des savoir-faire indispensables à cette opération.

Cette installation pourra être aussi bien réalisée dans un logement neuf que dans le cadre d’une rénovation. Par ailleurs, si vous faites appel à un professionnel bénéficiant d’une qualification RGE et Qualibat, des aides pourront éventuellement vous être accordées.

Installation en rénovation

Installation en construction

Plus complexe en rénovation, la pose d’une PAC demande de s’adapter aux contraintes de l’existant. 

Il faudra souvent prévoir certaines modifications de plomberie afin d’adapter le nouveau principe de chauffage.

Plus simple, la pose en neuf se prévoit lors de la réalisation des plans.

Par contre, tout sera à mettre en place, depuis les unités de captation des calories au réseau de chauffage dans le logement. 

Les aides

Enfin, comme évoqué juste avant, certaines aides peuvent être accordées dans le cadre de travaux d’installation d’une pompe à chaleur. Pour pouvoir y prétendre, il faudra que cette installation soit prévue dans le cadre de travaux de rénovation. 

Type d’aide

Présentation

Conditions

La prime énergie

Proposée par Total, cette prime vise à aider les particuliers.

Avant le début des travaux, il faudra alors effectuer une demande de dossier.

Il est à noter que cette aide ne peut être cumulée aux Certificats d’Economie d’Energie (CEE).

– le demandeur doit s’inscrire sur le site avant de signer un devis avec un professionnel

– le logement bénéficiaire doit être achevé depuis plus de 2 années

– les travaux devront impérativement être réalisés par un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE)

– la PAC retenue doit :

     ♦ être certifiée (label EHPA, NF PAC, Eco-label européen)

     ♦ avoir un COP d’au moins 3.4

– l’efficacité énergétique saisonnière doit être d’au moins :

     ♦ 111 % pour une PAC moyenne et haute température

     ♦ 126 % pour une PAC basse température

MaPrimeRénov’

Cette aide peut atteindre les 4 000 € et peut être cumulée avec les CEE.

Son montant est défini par palier selon le niveau de revenu du foyer et certaines conditions sont à remplir.

– déposer la demande d’aide sur MaPrimeRénov’

– faire appel à un professionnel RGE 

– le logement bénéficiaire doit être :

    ♦ achevé depuis plus de 2 années 

    ♦ la résidence principale du propriétaire demandeur

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le CITE, qui sera bientôt intégralement remplacé par MaPrimeRénov’, propose la déduction des impôts sur le revenu d’une partie de la dépense.

– la vente et l’installation de la PAC doivent impérativement apparaître sur la facture du professionnel

– la PAC retenue doit avoir un COP d’au moins 3.4

– le logement bénéficiaire doit être la résidence principale du locataire, propriétaire ou occupant à titre gratuit

L’éco prêt à taux zéro

Ce type de prêt n’est pas assorti d’un taux d’intérêt.

Ce sont jusqu’à 30 000 € qui peuvent être ainsi empruntés. La somme devra ensuite être remboursée en un délai maximum de 15 ans.

– le logement bénéficiaire doit être la résidence principale

– le bénéficiaire peut être le propriétaire ou le copropriétaire, une société civile ou un bailleur

Le taux de TVA réduit à 5.5%

Ce taux est automatiquement appliqué par les professionnels dès lors qu’il est question des travaux visant la réalisation future d’économies d’énergie.

Il est d’ailleurs applicable à la fois sur les fournitures et la main d’œuvre.

– la fourniture et la pose devront être effectuées par un professionnel

– le logement bénéficiaire doit être :

    ♦ achevé depuis plus de 2 années 

    ♦ la résidence principale ou secondaire

Les aides de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat

L’ANAH peut accorder des aides et subventions.

– sous conditions de ressources

Les aides locales

Certaines collectivités locales proposent parfois des aides.

 
Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire