Rénovation d’une pièce à vivre: prix et guide complet

La rénovation de pièce à vivre peut s’effectuer pour des raisons purement techniques ou décoratives, ce qui provoquera des gammes de prix relativement variées. C’est pourquoi nous allons vous renseigner à la fois sur ces choix techniques et sur les tendances du marché pour vous aider dans votre réflexion.

Renovation-sol

Définition d’une pièce à vivre

Il est essentiel, en préambule de cet article, de définir ce qui sera, ici, entendu en tant que pièce à vivre. Selon que l’interlocuteur est un assureur, un notaire, un agent immobilier, etc., la définition diffère.

Dans le cas présent, il sera entendu le sens commun du terme qui détermine l’espace commun de vie, celui où l’on peut échanger et faire des choses ensemble au sein du foyer.

Ce sera donc généralement le salon, la salle à manger, mais aussi la cuisine qui a désormais rejoint l’espace commun, surtout depuis que la tendance incite à l’ouvrir sur les pièces précédemment citées.

Dans certains cas, il peut s’agir du bureau s’il est ouvert sur ces espaces, ou encore de la véranda lorsqu’elle est utilisée comme salon ou comme lieu de repas.

Le budget de rénovation de pièce à vivre

Le budget général est souvent la question que se pose la famille afin de se lancer dans les travaux.

On peut alors classer ce budget selon 3 types de rénovation, en fonction de l’étendue des travaux souhaitée.

  • de 100 à 300 € le m² pour une rénovation simple passant par un sol vinyle, une peinture ou du papier peint sur les murs et un coup de neuf au niveau de la cuisine.
  • de 300 à 700 € le m² pour une rénovation moyenne si vous y ajoutez une rénovation électrique et des travaux plus complets au niveau de la cuisine.
  • de 700 à 1 200 € le m² si la cuisine est entièrement refaite, que vous révisez aussi les ouvertures.

Ces tarifs pourront prendre, comme nous le verrons dans le détail, des valeurs plus conséquentes lorsque des travaux de démolition ou de reconstruction viendront se greffer dans cette rénovation afin de rendre votre logement totalement au goût du jour.

Agrandir la pièce à vivre

Souvent, les travaux que vous souhaitez consistent à agrandir la pièce à vivre, que ce soit dans la réalité ou, du moins, dans son aspect visuel, c’est pour cela que nous allons vous proposer, dans un premier temps, des solutions qui répondent à votre souhait.

Agrandir physiquement la pièce à vivre

Aujourd’hui, le mode de vie consiste à intégrer la cuisine dans l’espace de vie.

Aussi, pour une ancienne construction, il sera nécessaire de repenser, à défaut de la distribution, au moins les cloisonnements pour ouvrir la cuisine sur la salle à manger et le salon et ajouter, ainsi, une dizaine de mètres carrés à ce lieu de vie commune.

Il faudra alors étudier la nature du mur de séparation afin de savoir s’il est possible de l’abattre sans difficulté ou s’il faut en passer par une étude spécifique, dans le cas d’un mur porteur, afin de calculer les dimensions de la poutre à prévoir, selon la charge et la portée.

Vous pouvez aussi être amené à repenser la configuration de la cuisine, selon le positionnement actuel des éléments. 

Vous devrez également penser comment vous souhaitez ouvrir cette cuisine :

  • ouverture complète pour une vraie cuisine à l’américaine ;
  • ouverture partielle afin de conserver des éléments bas, par exemple, que vous pourrez rehausser par un bar en guise de séparation ;
  • remplacement du mur par une verrière si vous voulez éviter les odeurs et le bruit, verrière ouvrante ou non, mais qui laissera passer la lumière, qu’elle soit naturelle ou artificielle. 

L’impression visuelle d’agrandissement

A défaut de pouvoir agrandir réellement votre pièce à vivre, vous éprouverez peut-être la volonté d’avoir au moins la sensation que cette pièce est plus grande.

Voici quelques possibilités qui vous donneront l’impression d’avoir une pièce de vie plus vaste :

  • des couleurs claires donneront le sentiment de pièces plus grandes ;
  • une pièce pas trop surchargée permettra d’aérer l’espace ;
  • du mobilier pas trop envahissant, en évitant les hautes armoires allant jusqu’au plafond ;
  • la circulation et la liaison entre les différents thèmes de la pièce seront essentielles afin d’apporter une fluidité, par exemple, il est essentiel de lier la salle à la manger à la cuisine, sans avoir à passer par le salon et le salon doit être un coin de repos où l’on puisse se poser sans avoir un passage continuel.

Une pièce à vivre tendance

Votre pièce à vivre devra disposer d’une certaine unité. 

Le style

Aussi, vous devrez vous tenir à un certain style afin que votre pièce de vie ne soit pas un fourre-tout où l’on a l’impression que chaque chose a été déposée telle quelle et que tout est resté selon l’origine.

Une rénovation permet de tout remettre au goût du jour et votre buffet Henri IV aura du mal à trouver sa place dans un style loft, par exemple.

  • Le style loft, inspiré des ateliers, est d’ailleurs tout à fait dans l’air du temps. Appelé aussi style atelier, il mélange assez aisément le bois et le métal, aime les grands vitrages et les verrières, permet de laisser la poutre béton apparente, tout juste vernie, le béton ciré, qu’il soit réel ou imitation, au sol, apprécie les anciens meubles de quincaillerie ou de pharmacie comme étagères, etc.
  • Mais vous pourrez aussi vouloir conserver votre style campagnard. Attention, dans ce cas, à ne pas trop meubler et charger avec du mobilier en bois brut. Le bois teinté clair permettra d’alléger cette sensation.
  • Le style contemporain s’appuie aussi sur des couleurs claires et du mobilier plus aérien, plus léger. Ce sont plutôt les éléments de décoration qui viendront casser l’uniformité, avec des tapis à motifs, des coussins ou un canapé de couleur, quelques accessoires ou tableaux colorés.
  • Le style haussmannien respectera la tradition du parquet à chevrons et autres moulures. Il bénéficie souvent d’un éclairage naturel traversant. Le problème est que, souvent, la cuisine se trouve à l’autre extrémité du logement puisqu’elle était tenue, à l’origine, par des employés de maison. Si l’appartement haussmannien est resté dans sa conception d’origine, les travaux seront alors plus conséquents pour amener la cuisine vers cet espace de vie. En mobilier et décoration, vous pourrez ensuite l’équiper de façon traditionnelle ou moderne. A vous de trouver un mode suffisamment épuré pour conserver un maximum de clarté, voire du mobilier de style peint pour ne pas trop alourdir avec le bois naturel.
  • Le style atypique est, enfin, la solution qui permettra, à certains, de mélanger les genres. Il permet pratiquement toutes les idées les plus folles, mêlant les papiers peints graphiques, voire psychédéliques avec des couleurs assez flashy et du mobilier moderne, par exemple, ou mêler un côté loft avec un côté contemporain. Tout est question de goût, bien sûr, mais aussi d’alliances.

Les couleurs

Quoi qu’il en soit, comme il a été précisé, la tendance générale consistera à apporter des couleurs claires, que ce soit aux sols ou aux murs. 

Si vous avez l’intention de trancher, vous pourrez prévoir un mur de couleur, en évitant celui qui fait face à la lumière, afin que cette dernière réfléchisse le plus possible dans la pièce.

Il est possible aussi de marquer certains espaces de quelques lés de papier peint, que ce soit un mur, un dessus de cheminée, un espace plutôt destiné à la cuisine, etc.

Vous pourrez identifier les zones avec des sols différents, par exemple entre la cuisine et la salle à manger / salon, tant en les laissant complémentaires.

Sinon, comme il a été dit précédemment, les nuances de couleurs pourront aussi provenir de tapis, de coussins, de photos, de tableaux et autres accessoires.

L’éclairage

L’éclairage est un autre élément important de votre rénovation. 

L’éclairage naturel est essentiel et, avec une grande pièce de vie regroupant cuisine, salle à manger et salon, vous aurez peut-être la chance d’avoir une lumière traversante

La dimension des ouvertures sera importante pour un bel ensoleillement et le choix de fenêtres et de portes-fenêtres rénovées, avec des modèles très actuels aux profils plus effilés, permettra de laisser passer un maximum de lumière.

Un éclairage artificiel chaud pourra venir compléter l’éclairage naturel. C’est pourquoi il vous faudra penser notamment à la bonne distribution des prises électriques et penser à des éclairages LED moins consommateurs d’énergie.

La partie cuisine pourra se démarquer avec un éclairage LED encastré au niveau du plafond, discret et permettant une bonne répartition de la lumière pour un travail dans de bonnes conditions dans cette pièce.  

La partie salon pourra se doter d’un éclairage indirect plus doux, qui pourra laisser place à un éclairage plus fort lorsque vous souhaitez lire.

La décoration

La décoration, que ce soit les tapis, les rideaux, les coussins ou des objets, viendront donner une tendance à votre intérieur.

Le choix des meubles, et en particulier des fauteuils, des chaises, du canapé, pourra aussi colorer l’espace.

D’ailleurs, ce mobilier peut aussi servir à délimiter ces espaces, comme des étagères pouvant apporter un effet un peu plus cocooning à un salon.

Les prix de rénovation d’une pièce à vivre

De tous ces éléments, il en ressort un certain nombre de travaux que vous pourrez être amené à faire réaliser pour obtenir une pièce de vie en parfaite adéquation avec l’aire du temps.

La démolition

Pour agrandir physiquement votre espace de vie, vous pouvez être obligé d’abattre des cloisons ou des murs. En voici quelques idées de tarifs.

Travaux de démolition

Prix en euros

Etude pour démolition mur porteur

entre 1 500 et 3 000 € 

Démolition mur porteur béton armé

150 à 200 € le m²

Démolition mur porteur en pierres

50 à 100 € le m²

Démolition mur porteur en parpaings ou en briques

100 à 150 € le m²

Démolition mur parpaings non porteur

50 à 80 € le m²

Démolition mur en placo

8 à 10 € le m²

Ouverture pour pose porte dans mur placo

30 à 50 €

Evacuation des gravats

30 à 50 € le m3 

Les séparations

A l’inverse, si vous souhaitez fermer, au moins partiellement, une cuisine, ou isoler en partie un bureau, voici quelques tarifs qui peuvent vous être utiles.

Cloison

Prix au m2

Fourniture et Pose BA13 murs

20 à 30 € le m²

Fourniture et Pose BA13 plafond

25 à 35 € le m²

Fourniture et Pose BA13 + isolant phonique 

50 à 60 € le m²

Fourniture et Pose BA13 + isolant thermique

30 à 40 € le m²

Fourniture et Pose cloison vitrée type verrière

200 à 500 € le m² 

Les ouvertures

Le changement des ouvertures, qu’elles soient intérieures ou extérieures, est un poste que vous aurez peut-être à étudier également.

Bien sûr, les prix évoluent selon la dimension, selon la nature (PVC, bois, alu) et selon le principe d’ouverture, le principe de vantaux ouvrant à la française étant moins onéreux que les portes ou fenêtres coulissantes.

Porte / fenêtre

Prix en euros

Fourniture et pose bloc-porte

100 à 150 €

Fourniture et pose bloc-porte en verre

200 € et + si galandage

Remplacement Fenêtre (compris dépose et pose)

à partir de 200 € en fourniture + 250 € pose en rénovation

Remplacement Porte-Fenêtre (compris dépose et pose)

à partir de 300 € en fourniture + 400 € pose en rénovation

L’escalier

C’est un domaine moins courant, mais si votre pièce principale possède un escalier en mauvais état qui dessert les chambres à l’étage, vous pourrez aussi avoir ce type de travaux à envisager.

Pour information, le prix d’un escalier droit en bois commence en dessous de 1 000 € pour le plus simple et sera à partir de 3 000 € en acier ou 4 000 € en verre, par exemple. 

Hélicoïdal, il commence à 1 200 € en bois, 4 000 € en métal et 5 000 € en verre, pour des modèles standards.

Selon la complexité de la pose, il faut prévoir de 500 à 1 000 €.

Les sols

C’est un poste majeur qui intéresse ceux qui souhaitent rénover leur maison ou leur appartement. Voici donc quelques prix pour vous donner une première idée du budget à consacrer.

Travaux

Prix au m2

Ragréage du sol

20 à 35 € le m²

Isolation du sol

20 € le m²

Pose carrelage

30 à 40 € le m² en pose seule + prix carrelage

Pose sol PVC

20 € le m² + prix sol

Pose parquet

30 € le m² + prix parquet selon qualité

Ponçage parquet existant

25 à 30 € le m²

Vitrification parquet existant

20 à 25 € le m²

Les murs et plafond

Vous devez prévoir un prix de peinture (en mat ou satiné) ou de papier peint de l’ordre de 30 à 35 € le m² sur les murs et de 45 € le m² au plafond (laqué).

L’électricité

Le poste électrique est assez variable selon vos besoins, aussi les barèmes proposés ici ne seront que quelques tendances.

Travaux électriques

Prix en euros

Mise à la terre

300 à 600 €

Disjoncteur différentiel

200 à 300 €

Remise aux normes

50 à 100 € le m²

Pose prise électrique hors câblage

50 €

Pose interrupteur + câblage 10 mètres

70 €

Le chauffage

Sans s’attarder sur l’obligation de changer la chaudière, que vous trouverez dans d’autres articles, le but est ici, de se contenter d’un prix de rénovation de base qui pourrait passer par le changement de radiateurs électriques qui vous coûtera de l’ordre de 40 à 50 € le m².

La cuisine

Ce poste peut entraîner des dépenses conséquentes aussi, très souvent, une remise au goût du jour sera effectuée plutôt qu’un changement de toute la cuisine.

Travaux

Prix en euros

Changement des poignées, peinture meubles et revêtement vinyle table de travail

150 à 200 € le m²

Changement de la cuisine

2 000 à 10 000 €

A ce prix de cuisine peut venir s’ajouter un prix de modification des alimentations et évacuations de 25 à 40 € le mètre linéaire.

Quelques aides pour vos travaux

Certaines aides peuvent venir diminuer le budget à prévoir. C’est le cas, par exemple de la :

  • TVA réduite à 10 % pour tous travaux de rénovation réalisés par un artisan agréé RGE, pour fourniture et pose et pour un logement de plus de 2 ans d’existence ;
  • TVA réduite à 5,5 % pour les travaux de rénovation énergétique ;
  • aide MaPrimeRénov’ selon conditions de ressources à découvrir sur https://www.maprimerenov.gouv.fr/ 

Les conditions de rénovation d’une pièce à vivre

Pour des travaux intérieurs de rénovation, aucune formalité n’est nécessaire.

Toutefois, ces formalités peuvent le devenir :

  • si vous créez des nouvelles ouvertures extérieures qui changeront l’aspect de votre maison ;
  • si vous changez la surface habitable de votre logement.

Vous pouvez faire appel à un architecte pour étudier votre nouvel aménagement intérieur. Il vous faut alors prévoir ses honoraires qui s’élèvent généralement entre 10 et 12 % du montant du budget.

Attention, si vous êtes en copropriété, à ce que vos travaux entrent bien dans le cadre de ce qui est permis. Le règlement de copropriété vous renseignera. A minima, il sera préférable de prévenir les colocataires de l’éventuelle gêne occasionnée durant les travaux, que ce soit en salissure des communs ou par le bruit.

La durée des travaux

Pour estimer une durée de travaux, prévoyez de l’ordre de 1 mois à 1 mois et demi, pour une rénovation simple, et de l’ordre de 3 mois pour une rénovation plus lourde.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire