Rénovation d’un appartement à Paris: prix & guide complet

Vous habitez à Paris et cherchez à faire rénover votre appartement ? Quels sont les tarifs ? Où trouver une entreprise compétente ? On répond à toutes vos questions !

appartement paris haussman

Estimation du coût des travaux

Si vous voulez évaluer vous-même combien vous coûtera cette rénovation, voici quelques estimations :

Type de rénovationPrix au m²
Rafraîchissement250-700 €
Rénovation globale700-1100 €
Rénovation lourde1100-2000 €

Pour faire baisser la note globale, il est également possible de vous réserver certains de ces travaux (sols, peintures, par exemple).

Quelques exemples de prix supplémentaires

En plus du prix de base proposé au début, voici quelques compléments de tarifs pour vous aider à chiffrer vos besoins, avant de demander des prix plus précis concernant votre appartement :

Niveau de rénovationStudio de 20 m²T2 de 45 m²T3 de 65 m²T4 de 80 m²
Rénovation de base5 000 à 14 000 €11 250 à 31 500 €16 250 à 45 500 €20 000 à 56 000 €
Rénovation intermédiaire14 000 à 22 000 €31 500 à 49 500 €45 500 à 71 500 €56 000 à 88 000 €
Rénovation complète22 000 à 40 000 €49 500 à 90 000 €71 500 à 130 000 €88 000 à 160 000 €

Pour mieux définir certains prix, voici un autre tableau qui, par type de travaux, vous permettent d’établir certains recoupements tarifaires et de préciser des options :

Type de travauxTarif
Plomberiede 2 500 à 10 000 € HT
Electricitéde 80 à 150 € le m² HT
Réhabilitation salle de bains / salle d’eaude 100 à 600 € le m² HT
Réhabilitation cuisinede 120 à 800 € le m² HT
Revêtements de solde 30 à 150 € le m² HT
Peinturesde 50 à 200 € le m² HT

Travaux rénovation appartement Paris : en 3 étapes

Vous souhaitez donner un coup de jeune à votre appartement, mais vous ne savez pas par où commencer ? Voici la marche à suivre en 3 étapes 🙂

1° Faire un état des lieux

Dans l’idéal, il faudrait que vous puissiez demander à un professionnel de faire le tour de l’appartement que vous souhaitez remettre en état.

Il saura en effet mieux que vous repérer les points faibles du logement et vous conseiller sur les travaux à effectuer.

Ce professionnel pourra être un artisan spécialisé dans le type de travaux attendu, un maître d’oeuvre, un architecte ou une entreprise spécialisée.

Toutefois, dans le cadre d’un appartement dépassant les 150 m², vous devrez faire appel à un architecte, obligatoirement.

2° Cibler le type de rénovation

On distingue 3 types de rénovation. A partir de la liste que vous aurez dressé avec l’architecte, vous pourrez déterminer dans lequel de ces cas vous vous trouvez.

-Le rafraîchissement

Il s’agit de légers travaux destinés à améliorer votre cadre de vie : remplacement des revêtements de sols, coup de peinture sur les murs, amélioration de l’éclairage… 

Le rafraîchissement peut être mené par un particulier si celui-ci est suffisamment équipé. Mais certains de ces travaux, notamment électriques comme le déplacement d’une prise ou son ajout, devront être confiés à des spécialistes afin de préserver toutes les garanties sur cet appartement et, notamment, vis-à-vis de l’assurance.

-La rénovation globale

Ce type de rénovation entraîne des travaux plus importants sans toutefois modifier le bâti

Il englobe le changement d’huisseries, la création ou l’abattage de cloisons, la rénovation de l’installation électrique…

Il est alors conseillé de faire appel à un pro sauf si vous êtes suffisamment expérimenté.

Et vous prendrez toutes les précautions nécessaires, citées plus bas, avec le syndic et le voisinage.

-La rénovation lourde

Comme son nom l’indique, elle apporte des modifications conséquentes à la structure de l’appartement (murs porteurs par exemple). Vous êtes dans le cas d’une rénovation lourde si l’appartement est vétuste, mal agencé, et que vous devez tout refaire de l’électricité à la plomberie en passant par l’isolation. Le passage par une entreprise qualifiée est alors indispensable !

Maintenant que vous connaissez l’ampleur des travaux, vous allez pouvoir chiffrer le budget nécessaire à leur réalisation.

Dans ce dernier cas, toutes les réserves précédemment citées, vis-à-vis du syndic et du voisinage sont, bien sûr, encore plus prégnantes et devront être vérifiées.

3° Calculer le budget de l’opération

S’il va vous falloir déterminer ce budget, il ne faut pas, non plus, oublier le prix que vous êtes prêt à payer pour la rénovation de cet appartement.

Que ce soit en fonction de vos disponibilités financières, en fonction du prêt que vous serez en capacité de rembourser ou en fonction de la valeur de votre bien immobilier, vous vous fixerez aussi des limites qui vous aideront à définir ce qui semble raisonnable.

Comme nous le verrons par la suite, certains travaux peuvent bénéficier d’aides, tandis que d’autres peuvent vous permettre de réaliser des économies, tels que les travaux d’isolation qui pourront faire baisser votre note de chauffage, si elle est liée à votre consommation personnelle.

Comme vous habitez à Paris, vous allez payer le prix fort, car les entreprises fixent des tarifs plus élevés qu’en province. Pour éviter les mauvaises surprises, nous vous recommandons donc de demander des devis !

Maintenant que vous en savez plus sur votre projet, découvrez nos astuces pour rentabiliser au maximum votre petit appartement.

Rénover de façon intelligente un petit espace

Le grand défi parisien : loger un maximum de monde dans un minimum d’espace.

Les logements sont donc exigus et vous allez être amené à rénover votre appartement en prenant en compte cette caractéristique.

Voici donc 3 conseils qui peuvent vous être utiles :

1° Agrandir visuellement l’appartement

Vous ne pouvez pas pousser les murs, mais avec d’habiles jeux de miroirs, le logement peut sembler avoir doublé de volume !

Pensez aussi que les couleurs claires ont tendance à avoir le même effet. Il est tout de même possible de peindre un mur ou deux avec des teintes plus tranchées, cela peut d’ailleurs permettre de délimiter les différents espaces, ce qui nous amène au conseil suivant 😉

2° Bien délimiter les espaces

Si votre appartement est un T1, tout est dans la même pièce. Il est donc important de créer des séparations entre la cuisine, le coin lit et le bureau.

Vous pouvez peindre les murs d’une autre couleur comme expliqué ci-dessus ou installer une cloison (amovible ou non). 

Une verrière peut être une bonne idée pour scinder une pièce sans créer pour autant de séparation brutale.

3° Opter pour des astuces gain de place

Meubles escamotables, mobilier deux-en-un, placards ou lit dissimulés à l’intérieur d’un mur, mezzanine…, il existe bien des solutions pour gagner de la place quand on en manque !

Voici d’ailleurs un ensemble d’astuces qui vous permettront de gagner de précieux mètres carrés dans des petits espaces, ou de vous offrir de nouvelles perspectives, une place souvent recherchée dans de nombreux appartements parisiens :

  • Portes coulissantes et rideaux
    Ce sont des solutions de liaison et de séparation entre des pièces qui vous évitent de perdre une place importante due à une porte battante.
    Cette solution peut aussi s’appliquer à des ouvertures extérieures mais, dans ce cas, vous devrez en passer par une autorisation du syndic.
    Enfin, il vous faudra aussi penser à cette solution pour vos placards.
    Le rideau peut également vous permettre d’isoler un coin couchage dans un studio, le soir, qui devient une banquette, la journée.
  • La hauteur des pièces
    Il ne faut rien perdre des volumes qui vous sont offerts, lorsque les surfaces sont restreintes. C’est pourquoi faire monter les placards jusqu’au plafond vous fera gagner de la place en rangement, quitte à devoir vous équiper d’un marche-pied pliable.
  • Les dessus de porte
    De la même manière que précédemment, c’est un espace souvent oublié et qui vous permet d’y placer un meuble suspendu ou des étagères, rangement supplémentaire qui vous évite des placards par ailleurs prenant sur votre surface habitable. Pour se faire oublier, il suffit de bien les intégrer dans la couleur de la pièce.
  • Autres rangements
    Toutes les surfaces perdues sont à utiliser prioritairement en rangements, que ce soit des dessous d’escalier, si vous en avez, des hauteurs de mur insuffisantes pour vous y tenir, des anciennes cheminées inutilisées, des couloirs, etc.
  • La mezzanine
    Evidemment, la mezzanine fait gagner de précieux mètres carrés. Elle sera primordiale pour des pièces hautes, mais pourra aussi se penser sous forme de mobilier tel que l’espace bureau au sol et le lit en mezzanine.
  • Le mobilier
    Puisqu’il est question de mobilier, il existe de nombreuses solutions pour gagner de l’espace, que ce soit le lit placard, le lit banquette, le coffre sous une table, la banquette qui sert aussi de rangement, le bureau étagère qui coulisse, la tête de lit dressing, les étagères coulissantes dans une cuisine, etc. Ainsi, tour à tour, selon le moment de la journée, vous pourrez déployer un espace cuisine, un espace salon ou un espace nuit.
  • L’équipement
    Entre les boîtes qui vous permettront de ranger et de placer, les uns sur les autres, vos produits de cuisine ou votre linge, les sacs à vêtements aspirables qui vous font gagner énormément de volume pour vos couvertures, vêtements et autres, le rangement se pense aussi selon le volume disponible.
    Parmi cet équipement, vous préférerez, par exemple, un ordinateur portable à un PC de bureau. En plus, il pourra embarquer votre musique, vos photos, vos films.
    De la même façon, une liseuse vous évitera d’avoir à placer toute une bibliothèque.

Surtout, ciblez ce qui vous est essentiel et débarrassez-vous du reste pour ne pas encombrer votre appartement. Par exemple, inutile de multiplier les éléments de déco, quelques pièces bien choisies suffisent.

Votre projet est maintenant de plus en plus défini, il est temps de faire le point sur les obligations auxquelles vous allez devoir vous plier.

La planification des travaux à respecter

Si vous avez une bonne dose de travaux de rénovation à réaliser, il vous faudra, à la fois, disposer des plans de votre appartement, mais aussi d’une bonne planification de ces travaux, comme dans le cas du neuf, au risque de déboires avec des artisans qui refuseront d’intervenir tant que d’autres n’auront pas terminé.

La planification de ces travaux se fait généralement dans cet ordre

  • gros oeuvre (ce qui est moins probable dans le cas de rénovation d’un appartement) ;
  • ouvertures ;
  • cloisonnement ;
  • électricité et plomberie ;
  • revêtements de sols ;
  • sanitaire (salle de bains, salle d’eau, cuisine) ;
  • finitions murales.

Dans ces différents domaines, vous devrez notamment veiller à :

  • menuiseries extérieures : présence de double vitrage efficace ;
  • isolation : étudier l’isolation phonique et thermique ;
  • cloisonnement : voire redistribution éventuelle des pièces ;
  • chauffage et production d’eau chaude : voir si le principe est collectif ou individuel et, dans le second cas, voir de quoi vous disposez comme solutions (présence de gaz naturel, puissance du compteur électrique, etc.), voir si nécessité de climatisation ;
  • plomberie : état de cette dernière, modification des emplacements des appareils…
  • robinetterie : changement pour des produits neufs, de qualité durable, voir si nécessité d’un traitement de l’eau ;
  • électricité : puissance du compteur, mise aux normes, besoin de prises supplémentaires, remplacement des éclairages par des principes LED…
  • électroménager : voir si nécessité de remplacement et quelle dimension disponible pour chaque appareil ou si besoin de modification de la cuisine ;
  • sols, murs : quels besoins de rénovation, quelle hauteur disponible sous les portes pour nouveau sol.

Quelques exemples de rénovation

Si vous voulez en savoir un peu plus sur ce qui vous attend dans votre appartement, selon ses origines, voici quelques données générales qui se basent sur les dates de fabrication.

Appartement des années 80

En termes d’isolation, ces appartements commencent à présenter des prestations correctes, que ce soit au niveau des murs ou des ouvertures.

Par contre, quelques rafraîchissements peuvent être nécessaires intérieurement, voire des réaménagements.

Pour l’achat d’un tel appartement, il vous faudra aussi vérifier les travaux éventuels prévus par le syndic, notamment sur le chauffage ou les ravalements, qui pourraient augmenter les charges.

Appartement d’avant guerre

En plus de l’état général que vous devrez évaluer, il est probable que ce type d’appartement souffre d’une absence d’isolation, aussi bien thermique qu’acoustique.

Appartement d’avant 1900

Sur Paris, vous allez peut-être disposer d’un bel appartement haussmannien, plein de cachet, avec de jolis parquets, des moulures et une façade dans la tradition.

Ce dont souffre généralement ces appartements tient essentiellement dans la distribution des pièces et dans leur dimension, notamment avec une cuisine parfois reléguée au fond de l’appartement et un salon détaché de la salle à manger. Il est probable que vous aurez à revoir le cloisonnement.

Pour le reste, l’isolation – phonique comme thermique -, les normes électriques et la rénovation du parquet seront sans doute à prévoir si personne ne l’a fait.

Penser aux aides de l’État

Rénover son appartement peut, cependant, vous coûter bien moins cher que le devis qui vous est présenté. Il ne faudra pas hésiter à demander au professionnel quelles sont les aides encore en vigueur ou si de nouvelles directives vous offrent d’autres droits.

Par contre, ces aides sont liées, en grande partie, à des travaux réalisés par des professionnels Reconnus Garants de l’Environnement (RGE).

Ainsi, voici une liste de ces droits dans le cadre de la rénovation, pour des appartements terminés depuis plus de 2 ans, et certains dans le cadre des économies d’énergie :

  • MaPrimeRénov’ : remplaçant l’ex CITE et une partie des aides de l’ANAH, cette aide peut aller jusqu’à 10 000 € ;
  • Primes Energie : cette demande est à effectuer sur PrimesEnergie.fr et, de l’isolation à 1 € pour les murs et le toit, aux aides sur le chauffage, peut vous rendre bien des services ;
  • TVA à taux réduit : une TVA à 10 % pour la rénovation ou à 5,5 % pour les économies d’énergie vous fait économiser de précieux montants ;
  • Chèque énergie : il est destiné aux foyers modestes par l’administration fiscale qui verse alors entre 48 et 277 € ;
  • Eco PTZ : il vous permet de disposer d’un prêt sans intérêt pour un montant allant jusqu’à 30 000 €.

Quelles démarches avant de commencer les travaux de rénovation à Paris?

En tant que propriétaire d’un appartement, vous êtes soumis au règlement qui concerne tous les habitants de l’immeuble. Pensez donc à vous renseigner sur celui-ci.

Voir avec le syndic ce que vous pouvez faire et quelles sont les limites dans ce domaine, notamment si vous abattez une cloison, afin de vous assurer qu’elle ne soit pas porteuse ou qu’elle ne contient pas une ligne électrique ou une alimentation en eau. Certains des travaux peuvent, effectivement, requérir l’autorisation de ce syndic. Changer des ouvertures extérieures, par exemple, n’est généralement pas permis sans cette autorisation.

De plus, pour des relations de bon voisinage, il est conseillé de prévenir les autres habitants de l’immeuble de la tenue de ces travaux qui peuvent déboucher sur une gêne en termes de bruit et un supplément de circulation dans les parties communes. Par courtoisie, pensez à laisser un mot dans l’ascenseur quelques semaines avant le début du chantier pour prévenir vos voisins.

D’ailleurs, voir avec ses voisins peut aussi aider à ne pas interférer sur leur temps de repos, notamment si certains travaillent de nuit et dorment de jour.

En tout cas, vous n’avez pas le droit de modifier les parties communes, ni de les encombrer de vos affaires.

Enfin, vous devrez veiller à ce que ces parties communes soient parfaitement nettoyées pour qu’aucune trace de vos travaux ne soit laissée.

Vous savez tout désormais, il ne vous reste plus qu’à trouver une entreprise compétente !

Trouver un professionnel qualifié pour rénover un appartement à Paris

La rénovation de votre appartement doit être mise entre de bonnes mains ! A Paris, vous avez l’embarras du choix : les entreprises abondent, mais, alors, comment trouver la bonne ?

Nous vous proposons une mise en contact gratuite et sans engagement avec des professionnels honnêtes et compétents. Il vous suffit de compléter notre formulaire 🙂 C’est la dernière étape avant de pouvoir profiter d’un appartement remis à neuf !

Les conseils d’un professionnel

Pour terminer sur le sujet, quelques conseils d’un professionnel vous aideront à ne pas commettre des erreurs et partir sur de bonnes bases.

  • Si vous envisagez des travaux dans un appartement dans lequel vous souhaitez emménager ou que vous souhaitez louer, il est important de mettre en place un planning et de laisser place à un supplément afin d’éviter toute surprise au moment de l’emménagement ;
  • Pour bien faire deviser ces travaux, il est important de disposer de plans, ce qui n’est pas toujours le cas avec des appartements anciens ;
  • Attention à bien envisager tous les travaux nécessaires afin de ne pas avoir de surprise entre le devis et la facture finale, et ne pas dépasser le budget prévu. Il est prudent de vous réserver une certaine marge d’erreur.
  • Pensez à bien avertir tous les locataires de l’immeuble qui pourraient être dérangés par les travaux, que ce soit en termes de bruit, de passage dans les parties communes, d’occupation de parking et autres. Sans oublier le syndic.
  • Briefez bien les artisans afin qu’ils n’encombrent pas les parties communes et qu’ils en nettoient toutes les salissures.
  • Désencombrez le plus possible afin de permettre aux artisans de travailler dans les meilleures conditions, ce qui vous permettra aussi une durée de chantier optimisée.

FAQ

Je voudrais savoir si je dois demander une autorisation de travaux ou obtenir un permis de construire pour rénover un appartement ?

Lorsque cette rénovation ne touche que l’intérieur de l’appartement vous n’aurez aucune demande à faire auprès des services d’urbanisme. Si vous touchez la structure de l’immeuble, vous devrez, par contre, voir auprès du syndic qui vous renverra certainement vers l’architecte du bâtiment. Une autorisation auprès des services de l’urbanisme est nécessaire si vous intervenez sur les ouvertures extérieures ou le crépi mais, dans ce cas, ce sera certainement une décision qui passera également par le syndic.

Est-ce que je dois faire appel à un architecte pour mes travaux de rénovation ?

Comme pour n’importe quels travaux, un architecte est indispensable dès lors qu’ils portent sur une habitation au-delà de 150 m², que ce soit avant ou après ces travaux. Cependant, si cette surface est moindre, mais qu’il sera nécessaire d’intervenir sur la structure de l’immeuble, pour ouvrir une porte dans une cloison qui se révélerait un mur porteur, par exemple, le syndic vous mettra en relation avec l’architecte responsable de cet immeuble.

J’aimerais en savoir plus sur les règles de travaux en copropriété, ce qui est permis, interdit, etc.

Pour des travaux relativement lourds, sur Paris, entraînant un dérangement, notamment en termes de bruit, les horaires sont possibles de 7 h à 22 h, du lundi au vendredi inclus, et de 8 h à 20 h le samedi. Les dimanches et jours fériés, les travaux sont interdits. 

Cependant, il faut également vérifier que des arrêtés municipaux ou préfectoraux ne modifient pas ces horaires.

Je compte réaliser des travaux en vue de la location de mon appartement, que me conseillez-vous ?

La première chose que nous conseillerions est de ne pas essayer de trop tirer sur la qualité des matériels et matériaux utilisés. Une robinetterie de basse qualité, un sol PVC de premier prix auront une durée de vie moindre et seront rapidement usés. Et il sera difficile de faire passer leur entretien par le biais du locataire s’il peut prouver que cette qualité était faible et que l’usure est naturelle.

Mieux vaut utiliser des matériaux durables qui vous assureront la satisfaction de votre locataire et bien le sensibiliser sur ce fait. De plus, la valeur de l’appartement s’en trouvera améliorée et vous trouverez plus facilement à le louer.

Quels délais de rénovation faut-il prévoir pour un appartement ?

Tout dépend du type de rénovation prévu.

Pour la pose d’un revêtement de sol plastique, un professionnel pourra réaliser environ 50 m² par jour, alors qu’il réalisera 30 m² de moquette ou de parquet contrecollé, 10 m² de parquet massif ou 8 m² de carrelage, par jour.

En peinture, avec le séchage, il faut compter environ 2 jours pour une pièce de 20 m², alors que, pour la cuisine ou la salle de bains, il lui faudra à peu près le même temps pour le carrelage mural.

En électricité, il mettra autour d’une semaine pour reprendre un appartement de 100 m² en apparent et le double en encastré.

Il faut aussi compter autour d’une semaine pour reprendre une salle de bains 

Je voudrais connaître les garanties qui portent sur la rénovation.

La garantie décennale portera sur tous les éléments de l’ossature, tels que les planchers, les murs, la charpente, la couverture, des parties qui ne vous concernent que rarement en rénovation d’appartement. Ce qui peut vous concerner, ce sont les canalisations, les réseaux électriques, le chauffage, les huisseries de portes, volets et fenêtres. Il faut vous reporter aux articles 1792 et 1792-2 du Code civil et aux L241-1 et L243-1 du Code des assurances.

Mais les professionnels ont aussi une obligation de travailler dans les règles de l’art pour chaque intervention, en respectant les Codes de la construction, et certains produits disposent de garanties spécifiques (robinetterie, par exemple).

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.


Laisser un commentaire