Prix d’une toiture de 140 m2

Le prix de toiture de 140 m² est fonction d’un certain nombre de paramètres, que ce soit en neuf ou en rénovation. En effet, les choix que vous allez réaliser auront automatiquement un impact sur le budget final. Ainsi, avec la participation de nos partenaires professionnels, voici des éléments qui vous seront indispensables lors de votre réflexion.

isolation sous toiture

Le prix de toiture de 140 m² en neuf

Dans le cadre d’une construction neuve, voici ce que peut représenter le poste du prix de toiture de 140 m² dans le budget global selon les choix effectués :

Postes de dépense

Prix en fourniture et pose

au m²

pour 140 m²

charpente bois

traditionnelle

95 à 130 €

13 300 à 18 200 €

industrielle (combles perdus)

70 à 90 €

9 800 à 12 600 €

industrielle (combles aménageables)

80 à 100 €

11 200 à 14 000 €

couverture

ardoises

45 à 180 €

6 300 à 25 200 €

tuiles en terre cuite

20 à 150 €

2 800 à 21 000 €

bac acier

25 à 75 €

3 500 à 10 500 €

zinc

70 à + de 160 €

9 800 à + de 22 400 €

chaume

100 à 150 €

14 000 à 21 000 €

Le prix de toiture de 140 m² en rénovation

Dans le cadre d’une rénovation, voici ce que peut représenter le poste du prix de toiture de 140 m² dans le budget global selon les choix effectués :

Postes de dépense

Prix en fourniture et pose

au m²

pour 140 m²

Charpente

modification de la charpente traditionnelle pour créer un aménagement de combles

modification

350 €

49 000 €

rehausse

1 300 à 1 500 €

182 000 à 210 000 €

rénovation de charpente bois préfabriquée

diagnostic sur la charpente

200 €

traitement hydrofuge

20 à 30 €

2 800 à 4 200 €

traitement fongicide

15 à 30 €

2 100 à 4 200 €

traitement insecticide

20 à 50 €

2 800 à 7 000 €

couverture

ardoises

rénovation partielle (quelques ardoises éparses ou une zone définie)

10 à 150 €

selon projet

remplacement complet (dépose et repose)

100 à 240 €

14 000 à 33 600 €

tuiles

rénovation partielle (quelques tuiles éparses ou une zone définie)

10 à 80 €

selon projet

remplacement complet (dépose et repose)

30 à 90 €

4 200 à 12 600 €

bac acier

reprise d’étanchéité 

55 à 110 €

selon projet

chaume

repiquage, remaniage, recouvrement (permet de gagner 10 à 15 ans de durée de vie)

30 à 50 € hors fourniture

selon projet

autres rénovation

réparation d’un faîtage

en tuile canal

65 € le ml

selon projet

Travaux annexes

Bien entendu, les travaux de toiture engagent quelques travaux annexes en lien avec la pose de certains éléments indispensables.

Le pare vapeur

Il est important de garantir la structure de votre maison. Pour ce faire, le pare vapeur est un des éléments qui permettra de garantir une protection contre les problèmes en lien avec la condensation. Ce dernier doit systématiquement être installé du côté chauffé, donc, pour la toiture, en sous-face.

En termes financiers, un écran de sous toiture micro-perforé revient à 7 € le m², soit 980 € pour 140 m².

L’isolation

Quand on sait que le toit est responsable d’environ 30 % des déperditions de chaleur, l’isolation est un élément qu’il ne faut clairement pas négliger.

Selon que vous serez dans un projet en neuf ou en rénovation, différentes techniques d’isolation vous seront alors possibles. 

Cette isolation pourra ainsi être réalisée par l’intérieur dans le cadre d’une rénovation, ce qui permettra de réduire les coûts. Mais elle pourra aussi être faite par l’extérieur dans différentes situations :

  • en neuf bien entendu, avant la pose de la future couverture ;
  • en rénovation s’il est question d’une réfection nécessitant la dépose totale de la couverture ;
  • en rénovation, également, si le souhait est de conserver un maximum d’espace habitable dans les combles aménageables.

En termes de coût, voici ce à quoi il faut s’attendre :

Technique d’isolation

Prix

au m²

pour 140 m²

isolation par l’intérieur

20 à 80 € par m²

2 800 à 11 200 €

isolation par l’extérieur

80 à 200 € par m²

11 200 à 28 000 €

Retrouvez aussi une foule d’informations sur Prix d’une isolation de la toiture par l’extérieur | Coût & infos.

Les gouttières

Pour évacuer correctement les eaux de pluie et protéger la façade, il faudra également prévoir les gouttières

Sur ce poste, la dépense sera fonction du nombre de mètres linéaires nécessaires. Au mètre linéaire le coût est de l’ordre de 12 €.

Les charpentes

Il existe deux techniques pour la mise en œuvre d’une charpente. En effet, cette dernière pourra être traditionnelle ou industrielle.

Les charpentes industrielles

La charpente industrielle est relativement standard en termes de schématisation. Cette dernière est d’ailleurs préparée en usine avant d’être livrée, prête à poser, sur le lieu du chantier. Sur place, les artisans se chargeront d’assembler les différentes pièces, tel un puzzle, sans avoir à effectuer de coupe. Dans la pratique, il sera souvent nécessaire de faire appel à des grues pour soulever les structures et les placer sur le bâti porteur.

Le sur-mesure n’est pas permis par ce type de charpente, toutefois, afin de répondre à différents projets, il est possible d’opter pour une charpente dédiée à des combles perdus ou à des combles aménageables. Ce critère particulier influera alors automatiquement sur la structure de bois qui ne sera pas pensée de la même manière.

Dans la pratique, ce type de charpente est plutôt destiné au neuf.

Les charpentes traditionnelles

Lorsqu’elle est dite traditionnelle, la charpente est réalisée en sur-mesure et, surtout, sur le lieu même du chantier. Cela signifie que les différentes pièces de la charpente sont taillées et assemblées sur place en fonction des plans préalablement établis.

Dans la pratique, c’est une charpente faite de fermes qui pourront ensuite accueillir les pannes, les chevrons et les linteaux.

Un de ses points forts est sa capacité à s’adapter à tous types de projet, du plus simple au plus complexe, peu importe le nombre de pans de la toiture finale. Par ailleurs, dans le cas d’une telle charpente, il est possible de la laisser visible au sein du logement car elle offre un cachet et un charme authentiques très recherchés. 

Ce type de chantier demande du bois massif et beaucoup de temps de main d’œuvre et de savoir-faire. Voici quelques exemples de prix des différentes pièces de bois pouvant être utilisées lors des travaux de création ou de rénovation d’une charpente traditionnelle :

Pièces de bois

Prix

Bastaing ou madrier

Cette pièce mesure entre 8 et 12 cm d’épaisseur. Elle sert à la création de la charpente, mais aussi pour créer des structures ou des planchers.

autour de 20 € le ml

Lambourdes

Avec une épaisseur de 4,5 cm, cette pièce est utilisée pour la charpente et la réalisation de certains planchers. 

autour de 4,50 € le ml pour du 38 x 200

Pannes

Généralement fixées à la perpendiculaire par rapport à la pente, les pannes accueillent les chevrons.

autour de 20 € le ml en 8/22

Chevrons

Généralement proposés dans des dimensions 8/8 (soit une section de 7,5 cm), 10/10 ou 12/12, les chevrons accueillent les liteaux.

autour de 3 € le ml en 75 x 75 

Liteaux

Fixés à la perpendiculaire par rapport à la pente, les liteaux reçoivent la couverture.

autour de 0,50 € le ml en 27 x 32

Les couvertures

Une fois la charpente installée ou remise en état, voici les différents types de couverture qu’il est possible d’envisager sur une maison.

Type de couverture

Durée de vie

Présentation

ardoises

50 à 150 ans

Généralement d’une épaisseur entre 3 et 9 mm, l’ardoise peut être naturelle ou synthétique.

Côté pose, de simples crochets permettent de la maintenir en place.

Enfin, sur le plan esthétique, l’ardoise se décline en quelques variantes en termes de couleurs et de formes. Elle est donc en écaille ou rectangulaire, le plus souvent noire, mais pouvant aussi être grise, blanche, verte ou rouge sombre.

Si elle est parfaite sur des toits très pentus, elle ne sera par contre pas adaptée aux trop faibles pentes.

tuiles

20 à 25 ans

A l’instar de l’ardoise, la tuile propose un certain nombre de variantes.

Ces variantes sont sur la forme avec les tuiles canal, plates, à emboîtement ou encore faîtières, et sur les matériaux avec la tuile en terre cuite, mais aussi en verre, en béton de ciment et parfois même photovoltaïque.

La tuile est assez lourde et convient aussi bien à des toits à forte pente qu’à des toits à faible pente.

Pour la pose, elle est clouée ou maintenue par des crochets.

bac acier

100 ans

Extrêmement simple à installer, le bac acier se décline en divers coloris (ardoise, rouge, vert…) et finitions (imitation zinc, ardoise, tuile…) afin de répondre aux attentes esthétiques d’un logement.

Par ailleurs, il est possible de trouver du bac acier simple, mais aussi des versions embarquant un isolant.

Il se présente sous la forme de grandes plaques parfaitement pensées pour assurer une excellente étanchéité de la toiture.

zinc

50 à 100 ans

Le zinc est un assortiment de feuilles de tôles (faites d’un métal blanc) qui, pour éviter l’oxydation, bénéficie d’un traitement spécifique, à savoir une galvanisation.

Posé via la technique du joint debout, le zinc offre une excellente protection de la toiture.

chaume

25 à 40 ans

Le chaume est un assortiment de tiges de paille, de roseau, de bruyères et de genêts qui est posé sur la toiture. Contrairement à la solution des tuiles ou des ardoises, la charpente n’a pas à supporter un lourd poids de couverture.

Un des grands avantages du chaume est sa forte capacité d’isolation naturelle.

Les démarches administratives

Selon le projet, il existe différentes démarches administratives à observer.

Type de travaux

Ce qu’il faut savoir

construction neuve

Dans le cas d’une construction neuve, le poste embarquant la charpente et la couverture seront compris dans la demande de permis de construire

Il n’y aura pas de démarche complémentaire à réaliser.

rénovation

à l’identique

Si les travaux visent une rénovation avec le souhait de retrouver la prime jeunesse de la toiture, il n’y aura pas de démarche particulière à effectuer si ce n’est, éventuellement de prévenir le voisinage de la potentielle gêne le temps des opérations.

Bien entendu, en cas de mitoyenneté, il vous faudra certainement passer par le jardin des voisins et, donc, leur demander leur accord.

Toutefois, en cas d’empiètement sur la voie publique (avec la mise en place d’un échafaudage par exemple, une demande d’autorisation de voirie sera alors nécessaire.

avec des modifications

Si la rénovation est, pour vous, l’occasion de changer de type de couverture, d’ajouter des fenêtres de toit ou encore de modifier la pente ou rehausser la toiture, alors une déclaration préalable de travaux sera nécessaire. En effet, l’aspect extérieur est modifié et requiert une autorisation en amont.

Dans certains cas, il faudra même prévoir un permis de construire. Ce sera le cas si un aménagement des combles est prévu dans le même temps selon la surface habitable créée (à savoir au-delà de 20 ou 40 m² selon la présence ou non d’un PLU, ou si la surface totale habitable passe à plus de 150 m² après travaux)

Dans tous les cas, il sera parfois nécessaire, en sus, d’obtenir l’accord des Bâtiments de France. Ceci est valable dans les zones patrimoniales protégées notamment.

Les aides financières

Si les travaux sur votre toiture à proprement parler ne peuvent vous ouvrir à des aides, hormis une TVA intermédiaire à 10 % dans le cadre d’une rénovation, il reste toutefois possible de faire des demandes d’aides si, dans le même temps, vous revoyez l’isolation de cette partie de votre maison.

Ainsi, dans le cadre d’une amélioration énergétique par la mise en œuvre d’une nouvelle isolation de la toiture, il est possible de faire appel aux dispositifs suivants :

  • MaPrimeRénov’
  • Certificats d’Economie d’Enérgie (CEE)
  • Eco prêt à taux 0
  • TVA à taux réduit de 5.5 %
  • aides de l’ANAH
  • aides locales

Certains de ces dispositifs sont soumis à condition, dont notamment le recours à une entreprise certifiée RGE (reconnue garante de l’environnement).

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire