Les travaux de rénovation : prix, niveau de rénovation…

Les travaux de rénovation peuvent être entrepris aussi bien pour un simple relooking que lors d’une redistribution complète des lieux.

Que faut-il savoir des possibilités qui se présentent et de leurs tarifs ? Nos experts du bâtiment traitent du sujet dans les lignes qui suivent !

Le prix de travaux de rénovation

Dans les grandes lignes, selon le niveau désiré, le prix des travaux de rénovation pourra osciller, en moyenne, entre 200 à 1 700 € par m².

Découvrez les différentes fourchettes selon ce niveau de rénovation :

Type de rénovation

Prix au m²

Légère

de 200 à 500 €

Partielle

de 500 à 1 000 €

Totale

de 1 000 à 1 700 €

I- La rénovation légère

Dans le cas de travaux de rénovation légère, il sera généralement question de revoir l’esthétisme des pièces. Cela passe par la rénovation des revêtements, que ce soit au niveau des sols, des murs ou des plafonds.

Dès lors, un certain nombre d’actions peut être mise en œuvre telles qu’une mise en peinture ou un changement de sol vinyle afin de rafraîchir le logement selon la tendance du moment. Une mise en peinture qui pourra aussi bien être prévue sur les supports muraux que le mobilier.

La préparation du chantier

Un minimum de préparation du chantier sera à prévoir puisqu’il faudra parfois effectuer une dépose des revêtements existants, ainsi que du mobilier et des éléments de décoration fixés aux murs, voire au sol. En effet, en présence d’une moquette usée par le temps, il ne sera pas possible de venir poser un carrelage directement sur ce sol.

En outre, il sera important de travailler sur des supports adaptés. Ils devront donc présenter une surface propre et saine, mais également en bon état. Ainsi, en présence de trous ou de fissures, une première opération de réparation sera nécessaire.

Les travaux de rénovation légère

Ensuite, la dépense en lien avec ce type de rénovation est fonction des matériaux choisis. Plus ils seront de qualité et dans le haut de gamme et plus ils seront onéreux en fourniture.

Pour les sols, il sera généralement envisagé de poser un nouveau carrelage,

Renovation-sol

Rénovation sol d’une maison

un lino, un parquet ou même un béton ciré. La sélection se fera selon la destination de la pièce. Une salle de bains, par exemple, ne sera pas assortie d’une moquette, on lui préférera le plus souvent un carrelage, bien plus adapté aux pièces humides. A contrario, cette moquette pourra trouver sa place dans une chambre, offrant tout le confort attendu au sortir du lit.

Pour les murs, les possibilités se multiplient : peinture, faïence, tapisserie, lambris… Il faudra alors réfléchir au besoin en termes de durée de vie et d’entretien. Dans une cuisine comme dans une chambre d’enfant, il faudra idéalement opter pour un revêtement facilement lessivable.

Enfin pour les plafonds, la solution la plus courante est la mise en peinture ou la pose de lambris. Toutefois, d’autres options arrivent en force avec, notamment, le plafond tendu, qui offre un résultat impeccable et durable.

Les grandes lignes tarifaires

Côté prix, les configurations sont variées, mais voici quelques ordres de tarifs :

Type de rénovation

Prix (fourniture et pose)

démolition et dépose

démolition d’un mur porteur

entre 1 000 à 5 000 €

menuiserie

remplacement d’une fenêtre

entre 200 et 1 000 € pièce

isolation

doublage en placo des parois

entre 50 et 100 € le m²

isolation de la toiture

entre 20 et 70 € le m²

isolation des combles

entre 20 et 90 € le m²

isolation par l’extérieur

entre 80 et 150 € le m²

chauffage

pose d’un chauffage au gaz naturel

entre 2 000 et 7 000 €

pose d’une pompe à chaleur

entre 5 000 et 15 000 €

toiture

réalisation d’un démoussage

entre 10 et 30 € le m²

pose d’ardoises naturelles

entre 70 et 150 € le m²

façade

réalisation d’un décapage par sablage

entre 40 et 70 € le m²

pose d’un bardage

entre 50 et 150 € le m²

réalisation d’un crépi

entre 30 et 40 € le m²

redistribution

création d’une cloison

entre 30 et 100 € le m²

II-La rénovation partielle

Lorsqu’il est question de travaux de rénovation partielle, il s’agit d’ajouter aux travaux précédents une partie prenant en compte les besoins de rénovation électrique et de plomberie. Cela englobe également une réfection des sanitaires et éventuellement quelques aménagements de la cuisine.

La préparation du chantier

Pour préparer ces travaux un peu plus conséquents, il faudra repérer les emplacements des réseaux de plomberie et d’électricité. Par ailleurs, avant de commencer les opérations, il sera indispensable de stopper le fonctionnement de ces réseaux.

En effet, un réseau de plomberie, bien qu’il ne présente pas de danger spécifique, pourrait toutefois être à l’origine d’un dégât des eaux s’il reste en état de marche.

Quant au réseau électrique, nul besoin de préciser qu’il devient un réel danger pour quiconque y touche sans avoir coupé le courant au niveau du disjoncteur !

Concernant les parties sanitaires, la dépose des éléments obsolètes sera également à prévoir avant de pouvoir effectuer leur remplacement.

Les travaux de rénovation partielle

Dans le cadre des travaux de cette catégorie, il est possible de mettre en avant le besoin de remettre le logement aux normes.

Pour la plomberie, il pourra alors s’agir de supprimer un vieux réseau, fait de tuyau contenant du plomb par exemple. Mais le travail pourra aussi être nécessaire en cas de fuites d’eau régulières.

Concernant la partie électrique, les habitations les plus anciennes pourront présenter de vrais risques d’électrocution, notamment dans les pièces d’eau si certaines normes en vigueur ne sont pas respectées (NF C 15-100).

En termes de sanitaires, il sera généralement prévu de remplacer des équipements vieillissants (baignoire, robinetterie, gros électroménager…) ou ne répondant plus aux attentes des occupants. Mais, dans les cas les plus poussés, la pièce d’eau qu’est la salle de bains ou de douche, ou la cuisine, sera revue intégralement et parfois même repensée en termes de distribution, ce qui implique des dépenses plus élevées.

Les grandes lignes tarifaires

Voici les principaux prix à avoir en tête dans cet autre cas de rénovation :

Type de rénovation

Prix (fourniture et pose)

réfection complète de la plomberie

de 2 000 à 5 000 €

mise aux normes électriques

de 50 à 80 € le m²

rénovation d’une salle de bains ou de douche

de 3 000 à 8 000 €

remplacement de gros électroménager

à partir de 2 000 €

remplacement de mobilier de cuisine

à partir de 2 000 €

III-La rénovation totale

Enfin, les cas les plus complexes requièrent parfois des travaux de rénovation totale afin de disposer d’un bien confortable et au goût du jour. Dès lors, en plus des travaux déjà vus juste avant, il faudra aussi intégrer les menuiseries, le chauffage et l’isolation, voire des travaux en lien avec la redistribution des espaces. La toiture et la façade peuvent également bénéficier d’une remise en état.

La préparation du chantier

Selon les opérations à mettre en œuvre, il se peut que certaines étapes de dépose, voire de démolition, soient nécessaires.

Des plans peuvent aussi être réalisés en amont afin de redéfinir les espaces pour permettre une distribution plus appropriée aux futurs occupants.

Les travaux de rénovation totale

Généralement pensés au moment de l’achat d’un bien, les travaux lourds permettent de disposer d’un logement totalement revu selon les besoins des occupants, les normes en vigueur et l’esthétisme souhaité.

Concernant la partie menuiserie, il sera question de remplacer les fenêtres, porte-fenêtres et/ou portes en place afin d’améliorer à la fois le design et les performances énergétiques.

Installer-fenetre

Ouvriers installant une fenêtre double vitrage

Il sera également envisageable de créer de nouvelles ouvertures pour un meilleur apport de lumière naturelle dans les différentes pièces. Selon les envies, le bois pourra ainsi être remplacé par du PVC ou de l’alu. Le double vitrage, voire le triple, viendra automatiquement prendre la place du simple. Et, sur les sites à risque, des versions renforcées pourront être prévues (isolation renforcée, anti-effraction…).

Le chauffage sera un autre poste de travaux assez conséquent, surtout s’il est entièrement repensé afin de passer, par exemple, d’un système de chauffage central au fioul à un chauffage au sol alimenté par une pompe à chaleur.

En parallèle, il sera indispensable d’assurer une bonne isolation thermique, que ce soit par l’intérieur ou par l’extérieur. En intérieur, cela permettra en outre de masquer la redistribution des réseaux d’électricité et de plomberie.

Au besoin, la réfection de la façade est réalisée. Cette étape permet à la fois de disposer d’un logement bien protégé des agressions climatiques extérieures et de rafraîchir le logement sur le plan esthétique.

Dans les cas les plus poussés, il faudra aussi revoir la toiture afin d’assurer une bonne protection du logement.

Enfin, si une redistribution des espaces est nécessaire, il sera encore possible d’en passer par un aménagement des combles ou une création de cloison, entre autres.

Les grandes lignes tarifaires

Les prix ci-après vous ouvrent, déjà, quelques perspectives :

Type de rénovation

Prix (fourniture et pose)

démolition et dépose

démolition d’un mur porteur

entre 1 000 à 5 000 €

menuiserie

remplacement d’une fenêtre

entre 200 et 1 000 € pièce

isolation

doublage en placo des parois

entre 50 et 100 € le m²

isolation de la toiture

entre 20 et 70 € le m²

isolation des combles

entre 20 et 90 € le m²

isolation par l’extérieur

entre 80 et 150 € le m²

chauffage

pose d’un chauffage au gaz naturel

entre 2 000 et 7 000 €

pose d’une pompe à chaleur

entre 5 000 et 15 000 €

toiture

réalisation d’un démoussage

entre 10 et 30 € le m²

pose d’ardoises naturelles

entre 70 et 150 € le m²

façade

réalisation d’un décapage par sablage

entre 40 et 70 € le m²

pose d’un bardage

entre 50 et 150 € le m²

réalisation d’un crépi

entre 30 et 40 € le m²

redistribution

création d’une cloison

entre 30 et 100 € le m²

Il est à noter que, selon les travaux à mettre en œuvre, il sera possible de bénéficier, d’une part, d’une TVA plus avantageuse en passant par votre artisan (TVA à 10 %) et, d’autre part, de différentes aides en rapport avec l’amélioration des performances énergétiques.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
J’accepte les conditions générales du site et de ses partenaires.

Laisser un commentaire