Rénovation de maison des années 70 : prix et guide complet

Réaliser une rénovation de maison des années 70 est importante pour retrouver un logement à la fois plus moderne et surtout mieux isolé. Cela requiert de planifier un certain nombre de travaux. Quels sont les grands postes de rénovation à travailler ? Nous vous éclairons et vous conseillons sur ce sujet !

travaux de renovation

Fiche technique de la maison des années 70

Avant même de vous parler de la rénovation de maison des années 70, il est intéressant de connaître les principales caractéristiques de la maison type de ces années. Voici, donc, la fiche technique de la maison “seventies” :

Critères

Présentations

Emplacement

Avec une façade généralement orientée au sud, la maison des années 70 est souvent implantée en retrait de la rue, au beau milieu de la propriété, sans mitoyenneté.

Composition

En termes de composition, ce type de maison embarque donc son propre jardin qui, depuis, est agréablement arboré.

La maison en elle-même présente un style assez simple, plutôt cubique, avec un ou deux niveaux dont un rez-de-chaussée faisant office de sous-sol complet accueillant un garage et/ou une chaufferie, une cave, une buanderie, un atelier…

Sur le niveau supérieur, la maison propose différentes pièces, assez petites mais fonctionnelles. Il est possible d’y trouver la partie nuit (avec ses chambres et sa salle de bains) et la partie jour (avec sa pièce de vie et sa cuisine fermée).

Accès

Dans la maison des “seventies”, il n’est pas rare que l’entrée se fasse donc par un escalier extérieur. Ce dernier peut donner sur un balcon ou directement sur la porte d’entrée de la maison qui tendra à ouvrir sur un petit couloir.

Chauffage

Côté chauffage, le plus souvent, le choix aura été fait du système central alimenté par du fioul ou du gaz. Toutefois, certains logements ont été dotés, à l’époque, de convecteurs électriques, les célèbres “grille-pain”.

ECS

Concernant l’ECS (eau chaude sanitaire), elle est produite via un ballon couplé à la chaudière ou par un chauffe-eau électrique.

Ventilation

La conception de ces maisons prévoyait une ventilation naturelle permanente, ce qui implique des entrées d’air au niveau des portes et fenêtres. Pour les pièces humides comme les WC, la buanderie, la cuisine et la salle de bains, il pouvait y avoir, en plus, des grilles de ventilation donnant sur la façade.

Ouvertures

Enfin, les fenêtres et porte-fenêtre étaient assez généreuses dans les années 70, ce qui permettait d’avoir des espaces assez lumineux.

Pour conclure, il est possible d’ajouter que ce type de maison est fonctionnel, mais pas esthétique.

Les avantages et inconvénients d’une maison des années 70

La maison des années 70 présentait quelques beaux atouts, mais elle souffrait également de quelques faiblesses non négligeables.

Les inconvénients

Les avantages

L’isolation : 

Dans les années 70, l’isolation n’était clairement pas le point fort des constructions. Dès lors, les logements étaient des passoires thermiques qui laissaient la chaleur s’échapper aussi bien par les murs que par les toits et les fenêtres.

Pour pallier cela, le Gouvernement a mis en place des normes thermiques et des aides sont accordées afin d’encourager et aider les foyers à effectuer des travaux d’amélioration énergétique.

L’amiante :

Auparavant, l’amiante était un matériau prisé dans le domaine de la construction. En raison des nuisances qu’il peut induire sur la santé, il est indispensable de gérer son retrait de manière sécurisée. Afin de savoir s’il reste de l’amiante dans le logement, il est indispensable de faire faire un diagnostic par un professionnel. Ce dernier est d’ailleurs un des diagnostics obligatoires à effectuer lors d’une vente. 

De belles ouvertures :

Les dimensions généreuses des ouvertures de l’époque, que ce soient des porte-fenêtre ou des fenêtres, offrent un excellent apport de lumière naturelle au sein du logement.

Une orientation bien pensée :

L’avantage de cet apport de lumière était accentué par une orientation sud de la façade principale. Ainsi, la maison des “seventies” profitait automatiquement d’un meilleur apport aussi bien en luminosité qu’en chaleur.

L’inertie thermique :

Les matériaux utilisés pour la construction des murs offraient une bonne inertie thermique.

Les travaux de rénovation à prévoir 

Afin de rendre la maison des années 70 plus confortable et moderne, voici les différents postes de travaux à prévoir.

1 – L’électricité et la plomberie

Un des postes de travaux les plus urgents est celui de l’électricité. Il en va, en effet, de la sécurité des occupants. Dès lors, il convient de planifier une mise aux normes électriques, à savoir la NF C 15-100. Un professionnel pourra alors faire le tour des installations depuis les simples prises de courant au compteur électrique en passant par les interrupteurs, le disjoncteur et les câblages. Souvent, il faudra prévoir, aussi, la pose d’un différentiel.

Un travail particulièrement minutieux devra être réalisé dans la salle de bains qui requiert un respect draconien des volumes de sécurité, l’eau et l’électricité ne faisant pas bon ménage.

En termes de plomberie, c’est l’heure de la chasse au plomb. Si les diagnostics ont révélé la présence de ce dernier, il faudra supprimer les installations concernées afin de les remplacer par des matériaux plus sains. Par ailleurs, ce sera l’occasion de détecter les éventuelles fuites et problèmes d’évacuation, et de les réparer. En l’absence d’un réseau de tout à l’égout, il faudra aussi prévoir la mise aux normes de l’assainissement individuel.

2 – L’isolation

Dans les années 70, un des matériaux de prédilection pour monter les murs était le parpaing. Si ce dernier est robuste, il laisse par contre passer le froid. Des travaux d’isolation sont donc indispensables et peuvent être, au choix, réalisés par l’intérieur ou par l’extérieur. 

Avec une isolation par l’intérieur, l’avantage majeur sera de conserver l’aspect des façades intact. Par contre, la surface des pièces sera automatiquement revue à la baisse et le risque de ponts thermiques sera présent. A contrario, une isolation par l’extérieur permettra à la fois de relooker intégralement la façade, de supprimer les ponts thermiques et de conserver intacte la surface habitable. Toutefois, il faut disposer d’assez de place tout autour de la maison et obtenir l’accord des autorités pour les travaux puisqu’il s’agit d’une modification de l’aspect extérieur du logement, ce qui requiert quelques démarches administratives (vérification du PLU, autorisation de travaux).

Ensuite, selon que les combles sont aménageables ou perdus, il faudra aussi penser à une isolation adaptée avec une isolation du toit ou des combles.

L’ensemble des travaux d’isolation, pour bénéficier d’aides de l’Etat, devront être réalisés par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

3 – Les menuiseries

Et les travaux d’isolation devront être complétés par un remplacement des menuiseries afin de passer sur un double vitrage de bonne qualité et supprimer les éventuels courants d’air provoqués par des huisseries vieillissantes.

4 – Le chauffage

Si la chaudière de la maison est d’origine, il y a fort à parier que celle-ci est au fioul et qu’elle est très gourmande. 

Avec un logement bien isolé, il devient possible d’opter pour des équipements de chauffage plus modernes et bien moins énergivores. En présence d’un système de chauffage central, il sera ainsi envisageable de se tourner vers les technologies suivantes :

  • la pompe à chaleur (PAC) simple ou réversible pour lutter contre les coups de chaud en été
  • la chaudière à bois

Dans le cas des maisons auparavant chauffées à l’électricité, il sera possible d’opter pour :

  • des convecteurs modernes et connectés, à chaleur douce
  • un poêle à granulés ou à bois

Ce sera aussi l’occasion, si l’ECS n’est pas fournie par la chaudière, de s’assurer que le ballon d’eau chaude est suffisant pour la famille, voire d’opter pour un système plus économique et écologique avec par exemple :

  • un ballon thermodynamique
  • un chauffe-eau solaire

5 – La ventilation

Avec une isolation et un système de chauffage plus performants, il convient aussi de repenser la ventilation de la maison. Pour une aération adaptée des espaces, la VMC (ventilation mécanique contrôlée) est une option idéale. Cette dernière pourra être à simple ou à double flux, la seconde étant plus performante et économique à l’usage.

6 – La redistribution des espaces

La rénovation d’une maison des années 70, lorsque de gros travaux sont engagés, passe aussi par la redistribution des espaces. C’est en effet le moment de décloisonner en ouvrant la cuisine sur la salle à manger par exemple. Il faudra alors ouvrir le mur porteur ou la cloison. Dans le cas du mur porteur, il sera indispensable de prévoir une poutre métallique afin de venir soutenir la structure.

Des cloisons pourront aussi être recréées afin d’aménager différemment les espaces. Pourquoi ne pas prévoir une verrière entre la cuisine et la pièce de vie afin de couper des odeurs mais de laisser passer la lumière ? Ou des briques de verre entre la chambre parentale et la douche ou le dressing ? Dans tous les cas, la tendance actuelle vise à favoriser la lumière traversante, ce qui a pour effet de donner une impression de volumes plus grands. 

7 – La rénovation de la cuisine et de la salle de bains

A moins d’aimer le côté vintage des cuisines et salles de bains de l’époque, ces deux pièces seront à revoir intégralement, que ce soit au niveau des revêtements que des équipements. 

Pour la cuisine, vous pourrez ainsi revoir les gros électroménagers pour disposer d’équipements peu énergivores et des rangements modernes, avec, pourquoi pas, un îlot central. Pour la salle de bains, vous pouvez avoir envie d’une douche à l’italienne ou une baignoire en îlot notamment. 

8 – Les revêtements

Bien entendu, les tendances des années 70 ne sont pas les mêmes que dans les années 2020… Une reprise des revêtements de sol, de mur et de plafond, dans des matériaux et des teintes plus modernes est à penser.

Dans certains cas, un ravalement de façade sera aussi à mettre en œuvre. 

Le prix d’une rénovation de maison des années 70

Maintenant que vous savez à quoi vous attendre en termes de besoins en rénovation pour une maison des années 70, voici quelques exemples de tarifs :

Postes de dépense Prix
L’électricité et la plomberie mise aux normes électriques 70 à 120 € le m²
rénovation de la plomberie 70 à 90 € le m²
réparation de fuites 80 à 120 €
mise aux normes de l’assainissement individuel 6 000 à 10 000 €
L’isolation le toit 20 à 50 € le m²
les murs par l’intérieur 25 à 90 € le m²
les murs par l’extérieur 80 à 110 € par m²
les combles 20 à 90 € le m²
les planchers bas 25 à 70 € le m²
Les menuiseries les fenêtres 200 à 600 € par fenêtre
la baie vitrée ou la porte-fenêtre 300 à 4 000 €
la porte d’entrée 450 à 4 500 €
Le chauffage PAC simple ou réversible pour 100 m² 7 500 à 30 000 €
chaudière à bois 1 450 à 17 500 €
radiateur électrique à inertie 100 à 1 400 € par radiateur
poêle à granulés 2 200 à 6 500 €
ballon thermodynamique 3 000 à 7000 €
chauffe-eau solaire 1 250 à 7 600 €
La ventilation VMC simple flux 540 à 2 500 €
VMC double flux 4 500 à 13 500 €
La redistribution des espaces l’ouverture de mur porteur 1 000 à 20 000 €
la suppression de cloison 10 à 80 € par m3
La rénovation de la cuisine et de la salle de bains réfection complète de la cuisine  150 à 1 000 € la m²
réfection complète de la salle de bains (moins de 10 m²) 2 500 à 9 000 €
Les revêtements Rénovation des sols 20 à 100 € au m²
Peinture des murs 20 à 30 € au m²
Ragréage 5 à 10 € au m²
Ravalement de façade 35 à 100 € au m²

FAQ

Quels sont les principaux travaux de rénovation à mener dans une vieille maison ?

Dans une maison “datée”, si les travaux esthétiques peuvent être secondaires, certains sont effectivement à passer en priorité. Par exemple, sur le plan sécuritaire, il faudra absolument s’assurer que les installations électriques sont aux normes. A défaut, le risque est l’électrocution ou l’incendie. Ensuite, il faudra aussi penser aux économies d’énergie. S’il est nécessaire d’investir pour les travaux, le but est clairement de réduire les factures d’énergie. Pour ce faire, l’isolation (murs, sols, plafonds, combles, huisseries) et le chauffage sont les deux postes à voir rapidement.

Quel est le budget moyen pour rénover intégralement une maison des années 70 ?

En moyenne, pour une rénovation, il faudra une enveloppe d’environ 200 à 1 500 € par m². Le coût sera fonction du niveau de rénovation, à savoir du simple rafraîchissement à la rénovation lourde. Découvrez les différents niveaux de rénovation possible sur notre Guide sur le coût de rénovation d’une maison de 150 m²

Quelles sont les étapes de rénovation d’une maison ? 

Dans un premier temps, il est important de se renseigner sur les éventuelles contraintes locales telles que le PLU, la nécessité d’une déclaration de travaux, voire d’un permis de construire. Ensuite, il convient de faire un état des lieux de la maison et un diagnostic des travaux à mettre en œuvre. Cela permettra d’évaluer et de chiffrer les travaux. Enfin, avant de procéder au démarrage du chantier, il faudra établir un planning des travaux afin de déterminer l’ordre de réalisation de chaque partie. 

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire