Radiateur à eau chaude : caractéristiques et prix de pose

Posséder un système de chauffage central est d’un grand confort d’utilisation. Il requiert néanmoins un réseau hydraulique ainsi que des radiateurs à eau chaude pour fonctionner et diffuser le chauffage dans votre habitation. Nous allons vous présenter à travers ce guide, les caractéristiques de ces radiateurs ainsi que leur prix.

pose radiateur eau chaude

Prix d’un radiateur à eau chaude selon son type

Le prix d’un radiateur à eau chaude est différent selon plusieurs facteurs :

  • La puissance du radiateur, définie par sa taille notamment ;
  • Le matériau de fabrication de l’appareil ;
  • Le modèle et le type (basse température, plinthe, vertical, horizontal, sèche-serviette) ;
  • L’esthétique (un radiateur blanc et simple sera moins cher qu’un modèle de couleur et design).

D’ordre général, le prix d’un radiateur classique commence aux alentours de 30 € en fournitures et un modèle perfectionné, de grandes dimensions et esthétique, peut facilement dépasser les 2 000 €.

Le tableau suivant vous propose des tarifs indicatifs en fonction des modèles principaux des radiateurs hydrauliques :

Type de radiateur

Prix hors pose

Horizontal

30 à 700 €

Basse température

100 à 1 500 €

Vertical

à partir de 150 €

Sèche-serviette

à partir de 50 €

Radiateur plinthe

120 à 600 €

Bien sûr, il ne s’agit que de prix de référence susceptibles d’être revus à la hausse comme à la baisse selon l’installateur ou bien en fonction de la grande surface d’achat.

Prix de pose d’un radiateur à eau chaude

En soi, la pose d’un radiateur à eau chaude n’est pas compliquée. Néanmoins, elle demande un réel savoir-faire et des connaissances en plomberie, surtout en rénovation lorsque des transformations de réseaux et autres raccordements sont nécessaires.

Le prix de pose est aussi variable selon les possibilités d’interventions qui dépendent de votre système de chauffage.

De plus, selon votre région, les tarifs peuvent différer.

Voici les prix de pose moyens constatés :

Type de radiateur

Prix de pose par radiateur

Horizontal

120 à 250 €

Basse température

200 à 300 €

Vertical

150 à 300 €

Sèche-serviette

150 à 300 €

Radiateur plinthe

à partir de 20 € le mètre linéaire

Selon la complexité de votre chantier, votre plombier chauffagiste primera peut-être pour un tarif horaire. Selon l’entreprise, il faut compter entre 35 et 70 € de l’heure.

Par ailleurs, il faudra également prévoir des coûts annexes, en rénovation, pour les éventuels travaux de dépose de l’ancien radiateur et de modification du réseau en place si ceux déjà installés ne correspondent plus à la nouvelle implantation ou au modèle de radiateur retenu.

Type de travaux

Prix d’intervention

travaux de dépose d’un radiateur à eau

150 €

travaux de modification du réseau : prolongation du réseau d’eau

50 € le mètre linéaire

Le fonctionnement du radiateur

Avant toute chose, il est important de connaître le mode de fonctionnement d’un radiateur à eau chaude.

circuit chauffage central

Circuit de chauffage central avec une chaudière et des radiateurs

Pour produire de la chaleur, le radiateur hydraulique se doit d’être relié à un système de chauffage central.

L’eau est chauffée par la chaudière ou par une méthode de chauffage utilisant une énergie renouvelable comme la géothermie par exemple.

Une fois chaude, elle est employée comme caloporteur. Le radiateur possède alors une entrée où l’eau chaude pénètre pour monter en température le corps de chauffe du radiateur. Elle est ensuite évacuée par la sortie d’eau à l’extrémité du radiateur avant de retourner dans le système de chauffage central.

Il s’agit donc d’un circuit hydraulique fermé, une “boucle à eau chaude”.

Naturellement, pour acheminer l’eau dans tous les radiateurs, chaque appareil doit être relié à un réseau de tuyauterie. Ils peuvent ainsi être mis en série (centralisés) ou posés individuellement (décentralisés).

Le radiateur décentralisé n’est pas très rentable car il demande plus de puissance de chauffe, sollicite plus la chaudière et, donc, consomme plus de combustible.

Les modèles de radiateurs hydrauliques

On distingue plusieurs types de radiateurs.

 

Fonte

Acier

Fonte d’aluminium

Inertie

3/3

1/3

2/3

Montée en chauffe

1/3

3/3

2/3

Prix

2/3

3/3

2/3

Le radiateur classique

Un radiateur classique est un modèle basique, le plus souvent installé.

Ils peuvent être horizontaux ou bien verticaux selon la disposition de votre pièce mais aussi sa taille.

Par exemple, en présence d’une grande hauteur sous plafond, un radiateur vertical permet de répartir plus uniformément la chaleur qu’en disposant un radiateur horizontal en bas de murs.

Ces radiateurs peuvent être adaptés à la plupart des systèmes de chauffage classiques comme une chaudière gaz, fioul, ou encore fonctionnant à la biomasse.

Le radiateur en fonte

Lors de votre achat de radiateur, il vous est possible d’opter entre plusieurs matériaux de fabrication différents dont les qualités mais aussi les prix sont variables.

Les radiateurs en fonte sont les modèles les plus présents dans les anciennes constructions.

Imposants et très lourds, ils sont les meilleurs appareils disponibles sur le plan de l’inertie thermique.

En effet, la fonte possède de grandes qualités concernant l’accumulation de la chaleur.

Une fois l’eau chaude passée dans le radiateur, la fonte est capable de diffuser la chaleur de nombreuses heures après extinction du radiateur.

Néanmoins, la montée en température de la fonte est relativement lente mais le confort de chauffe de ce matériau est très appréciable au quotidien.

Le radiateur en acier

Les radiateurs les moins chers sont généralement en acier.

L’acier est un matériau qui permet de produire des appareils peu encombrants et qui montent en température rapidement. Ainsi, chauffer votre pièce de vie sera rapide par rapport à de la fonte par exemple.

Néanmoins, l’inertie de l’acier est mauvaise. Ainsi, dès lors que vous éteignez votre radiateur, la température du corps de chauffe du radiateur diminue. Lors des périodes les plus froides, vous serez contraint de laisser le radiateur allumé autant de temps que vous souhaitez chauffer votre espace de vie.

En revanche, l’acier est maniable et il permet des designs de radiateurs différents ainsi qu’un large choix de coloris. Idéal donc pour s’intégrer dans tous les types d’intérieurs.

Le radiateur en fonte d’aluminium

Le bon compromis entre la fonte et l’acier se place dans la fonte d’aluminium.

Il s’agit d’un alliage composé d’alu. Ce matériau est réputé pour sa légèreté. Ainsi, l’installation de ces radiateurs est facilitée.

De plus, avec son poids réduit, la fixation murale est bien plus simple à réaliser.

Notez que l’inertie thermique de ce matériau se situe en milieu de gamme. Il refroidit plus rapidement que la fonte mais plus lentement que l’acier.

Son prix est aussi milieu de gamme.

Les radiateurs à basse température

Le choix de radiateurs à basse température s’effectue en fonction de votre système de production de chauffage.

Dès lors que vous disposez d’une chaudière à basse température (moins gourmande en combustible) ou bien d’un moyen de production solaire ou par pompe à chaleur par exemple, il convient d’adapter les radiateurs.

Dans le cas contraire, ils ne seraient pas adaptés à recevoir une eau moins chaude et ne produiraient pas assez de chaleur pour votre logement.

Ces appareils vous font ainsi bénéficier du même confort que des radiateurs et un système classique grâce à des surfaces de circulation plus grandes donc plus performantes.

Les radiateurs plinthes

Nombreux sont ceux qui n’apprécient pas le chauffage central à cause des radiateurs hydrauliques parfois disgracieux.

Pour pallier ce problème d’esthétisme, il est possible d’opter pour les radiateurs “plinthes”.

Comme le nom l’indique, ce diffuseur de chaleur se place au bas des murs, sur une petite hauteur pour remplacer les plinthes traditionnelles.

En entourant la pièce à chauffer de plinthes chauffantes, vous produisez une chaleur très uniforme sans créer d’espaces peu ou pas chauffés dans la maison.

Une installation de ce type reste onéreuse mais le design a un prix !

Le dimensionnement du radiateur à eau chaude

Pour être le plus performant possible, tout radiateur se doit d’être bien dimensionné. En d’autres termes, il faut que la puissance du radiateur corresponde à la surface de chauffe et ce, qu’il soit électrique comme à eau chaude.

carte temperature referenceIl est néanmoins plus complexe de trouver la bonne puissance d’un radiateur à eau car ses performances dépendent de celles de votre production centralisée.

De plus, il existe deux autres facteurs modifiant la puissance nécessaire de votre radiateur à savoir la qualité de l’isolation du logement mais aussi la situation géographique. Les besoins de chauffage ne sont pas les mêmes au nord qu’au sud.

On estime qu’en moyenne, 100 watts sont nécessaires au mètre carré.

Cette puissance moyenne prend en compte des pièces avec une isolation traditionnelle et des hauteurs sous plafond standards (environ 2,5 m).

Il faut également noter qu’il est préférable d’installer plusieurs radiateurs dans une grande pièce plutôt qu’un seul, plus puissant. Vous répartissez la chaleur et le confort d’utilisation est meilleur.

Ainsi, un radiateur pour 15 m² est l’idéal. Un double séjour de 30 m² nécessite ainsi 2 radiateurs, chacun placés aux extrémités de la pièce.

Radiateurs hydrauliques et thermostats

Pour fonctionner, le radiateur à eau chaude requiert un moyen de réglage de la température. Il vous permet d’adapter la température de chauffe du radiateur en fonction de la température souhaitée dans la pièce.

Il est possible d’opter pour une solution individuelle sur chaque radiateur à l’aide de robinets thermostatiques ou bien d’une méthode plus confortable, celle du thermostat général qui gère les radiateurs pour créer une température d’ambiance selon vos souhaits.

La tête thermostatique

Pour un budget compris entre 20 et 70 €, il est possible d’acquérir un robinet thermostatique pour radiateur.

robinet thermostatiqueUn robinet est nécessaire sur chaque appareil pour régler sa température individuellement par rapport aux autres radiateurs s’il y en a.

Gradué généralement de 1 à 6 pour les modèles les plus simples et les plus abordables, vous pouvez désormais retrouver des thermostats digitaux, capables de régler votre radiateur selon une température en degrés Celsius, affichée directement sur la tête thermostatique.

Pour encore plus de confort, mais aussi pour intégrer son système de chauffage à votre maison connectée, des robinets thermostatiques connectés sont disponibles sur le marché. Pouvant atteindre près de 200 € pièce, vous pouvez augmenter ou diminuer la chaleur produite par le radiateur à distance grâce à votre smartphone et autre tablette.

Le thermostat d’ambiance

Il peut être contraignant de régler la température de chaque radiateur.

Pour généraliser l’utilisation des radiateurs d’une maison ou d’un appartement, il est possible d’y installer un thermostat.

Son prix d’achat est relativement faible puisqu’il faut compter entre 20 et 50 € pour un thermostat basique.

Relié à votre chaudière, il possède une sonde dans votre espace de vie qui analyse la température de la pièce et module la chauffe des radiateurs en fonction de la température préalablement réglée par l’utilisateur.

Tout comme les têtes thermostatiques, il est possible d’acheter un thermostat connecté et pilotable à distance. Il faudra tout de même débourser en moyenne 300 € sans le coût de son installation.

Installation d’un radiateur à eau chaude

La pose d’un radiateur à eau chaude est une opération courante.

installation radiateur chauffage central

Raccordement d’un radiateur au réseau d’eau du chauffage central

Il est préférable de laisser un professionnel s’occuper des travaux. En effet, des connaissances en plomberie sont indispensables pour réaliser les raccords hydrauliques.

Comme nous avons déjà pu le préciser, chaque radiateur doit être relié à un réseau de tuyauteries cuivrées ou PER.

Le plombier chauffagiste assure ainsi un chantier sans fuite d’eau et un système performant.

Outre ces raccords parfois complexes s’ils nécessitent des modifications en rénovation, la fixation du radiateur reste basique il ne s’agit que d’un support mural qui supporte le poids du radiateur.

On veillera tout de même à adapter les chevilles selon les propriétés des murs.

Plus concrètement, voici les différentes étapes de la pose d’un radiateur à eau chaude dans le neuf et la rénovation :

Pose d’un radiateur en neuf

Pose d’un radiateur en rénovation

Les travaux de plomberie sont généralement réalisés au préalable et il ne reste plus qu’à venir fixer les émetteurs de chaleur sur les parois et à les connecter au réseau, déjà calibré à cet effet, au bon emplacement.

Après avoir réalisé la dépose de l’éventuel radiateur en place, il faudra en passer par les éventuelles étapes suivantes, notamment si ce n’est pas un remplacement à l’identique :

– modification du réseau de chauffage central (raccourcir ou prolonger les canalisations de distribution d’eau chaude, modifier les coudes pour une adaptation au futur radiateur, etc.)

– fixation du radiateur au support mural

– connexion du radiateur au circuit 

Dans les deux cas, il faudra ensuite effectuer la mise en eau du système de chauffage central et s’assurer de sa parfaite étanchéité et de son bon fonctionnement dans tout le logement.

L’entretien d’un radiateur à eau chaude

Comme bon nombre d’équipements, il est indispensable de bien entretenir ses radiateurs à eau chaude afin de conserver une bonne durée de vie et un rendement optimal. 

Ainsi, voici quelques opérations simples à effectuer de manière régulière :

  • Dépoussiérer les émetteurs de chaleur : cette opération limite le risque de surconsommation et évite la création de mauvaises odeurs (poussière brûlée) dans le logement.
  • Vidanger les radiateurs : cette opération permet d’éliminer les éventuelles boues qui auraient pu se créer à l’occasion de la circulation de l’eau dans le circuit de distribution.
  • Purger le circuit : une fois par an, il est recommandé de chasser l’air du circuit. Quand il y en a, l’eau circule moins bien dans le réseau, la chauffe est moins bonne et des bruits peuvent être entendus.
  • Remplacer les robinets thermostatiques : après quelques années d’utilisation, il se peut que du calcaire soit venu encrasser les robinets qui doivent alors être changés.

Les avantages du radiateur à eau chaude

Les radiateurs hydrauliques présentent des avantages considérables.

Avant tout, c’est la qualité de la chaleur qui est mise en avant avec ce type de radiateur.

Là où les modèles électriques font grise mine, les hydrauliques assurent une belle uniformité de la chaleur dans la pièce. Peu importe où vous vous situez et si l’installation répond aux préconisations selon la pièce, vous profitez de la même chaleur dans tout l’espace.

Les modèles sont nombreux, ils s’adaptent à beaucoup de critères comme votre budget, votre système de production de chaleur ou encore le design que vous souhaitez pour une intégration parfaite dans votre intérieur.

Les performances de chauffe sont aussi excellentes même si elles dépendent en majeure partie de votre chaudière ou pompe à chaleur.

Plus votre système est récent et performant et moins votre facture de chauffage sera élevée. De quoi réaliser de belles économies et rivaliser avec les radiateurs électriques.

En revanche, il ne faut pas oublier quelques inconvénients à connaître.

Les inconvénients

Les radiateurs à eau chaude, surtout ceux en fonte, sont lourds et encombrants. Ils ne sont donc pas les plus adaptés aux tout petits espaces.

Même si le prix d’achat reste raisonnable sur des modèles classiques, l’installation de ces radiateurs est parfois onéreuse puisqu’elle demande l’intervention de plombier sur des chantiers plus ou moins complexes. De plus, il existe un risque permanent de fuite d’eau qui peut entraîner une impossibilité d’utilisation de son chauffage le temps des réparations.

FAQ

J’envisage d’équiper une pièce de 50 m² avec des radiateurs à eau. Combien d’appareils faudrait-il prévoir pour une chauffe confortable ?

En moyenne, il est conseillé de prévoir un radiateur pour chauffer 15 m². Dès lors, pour 50 m², il faudrait répartir au moins 3 appareils, voire 4 pour un confort optimal. Ces derniers seront ainsi répartis en plusieurs points de manière à diffuser une chaleur la plus homogène possible dans toute la pièce.

Quel type de chauffage central est compatible avec les radiateurs à eau ? 

Les radiateurs à eau sont compatibles avec tous les principes de chauffage central. Ainsi, il est possible d’avoir des installations reliées à des chaudières au gaz, au fioul, au bois et même électriques. Par ailleurs, il est aussi possible d’opter pour un système s’appuyant sur une pompe à chaleur. 

Si on change les radiateurs, est-ce que c’est utile de changer la chaudière par la même occasion ?

Dès lors que la chaudière est compatible avec un système de chauffage central, il n’est pas nécessaire de la changer lorsque vous remplacez vos radiateurs à eau chaude. Toutefois, il existe une exception à cela. En effet, si vous avez décidé de basculer sur des radiateurs basse température, il faudra alors une chaudière basse température également.

Est-ce que quand on touche à des radiateurs à eau on peut avoir des subventions ?

Il est en effet possible, en rénovation, de bénéficier de certaines aides. Ces dernières sont généralement accordées dans le cadre de travaux d’amélioration des performances énergétiques du logement. Ainsi, avant toute chose, il convient de se renseigner auprès des organismes compétents en la matière, à savoir l’Anah et la mairie. Par ailleurs, certains travaux peuvent faire l’objet d’un crédit d’impôt ou permettent l’obtention d’un Eco Prêt à taux 0. Les prestataires sont eux aussi en mesure de vous apporter des informations quant à vos possibilités en la matière. Certains peuvent même monter les dossiers de demande avec vous.

Est-ce qu’il y a des optimisations dans les radiateurs à eau ? Par exemple, utiliser un radiateur moderne apporte-t-il une plus-value ?

Le principe de la basse température permet de réaliser de belles économies d’énergie tout en garantissant un confort de chauffe de qualité. Il est également possible d’opter pour des appareils connectés et aisément pilotables ou pour un thermostat afin de gérer la température et donc de l’adapter au mieux aux besoins. 

Quelle température de l’eau dans les radiateurs à eau d’un chauffage central ?

Dans un système de chauffage central, la température de l’eau qui circule est généralement située entre 70 et 90°C pour les installations standards. Pour les appareils adaptés à la “moyenne température”, elle sera autour de 60°C. Dans le cas du chauffage basse température, cette température n’est plus que de 45 à 50°C. Enfin, dans le cas particulier d’un chauffage par le sol, elle est de 35°C.

Pourquoi s’équiper de radiateurs à eau ?

Les radiateurs à eau sont parfaits pour répondre aux attentes et au principe du chauffage central. Ce dernier est implicite dès lors qu’il y a une chaudière au sein du logement. Par ailleurs, le principe du radiateur à eau, et donc du chauffage central, est généralement moins gourmand en énergie que le chauffage électrique. C’est d’autant plus vrai lorsque l’eau est chauffée via une pompe à chaleur, voire des panneaux solaires. Ensuite, pour ce qui est du confort, la chaleur émise par ce type de radiateur est plus agréable et homogène.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire