La rénovation de carrelage : prix et étapes

Une rénovation de carrelage représente une excellente manière de disposer, à nouveau, d’un revêtement de qualité au sein de ses pièces.

Mais que faut-il savoir, de quelles compétences faut-il disposer et, surtout, à combien revient une telle opération ?

Nos experts vous informent sur cette thématique !

Les prix d’une rénovation de carrelage

Avec un budget allant de 20 à près de 300 € du m², une rénovation de carrelage implique une dépense plus ou moins importante.

Voici quelques éléments de prix, donc, selon les opérations à mettre en œuvre :

Postes de dépense

Prix en fourniture et pose au m²

dépose de carrelage

autour de 20 €

ragréage

de 25 à 40 €

pose de revêtement

carrelage

de 60 à 250 €

parquet

de 30 à 150 €

moquette

de 20 à 90 €

Les étapes d’une rénovation de carrelage

Rénover un carrelage peut se concevoir de différentes manières. En effet, selon l’état du carrelage en place et les contraintes du chantier, il est possible de déposer l’existant ou de le recouvrir directement.

La dépose de l’existant

Dans certains cas, il se peut que seuls quelques carreaux montrent des signes de faiblesse. Dès lors, il sera possible de ne déposer que ceux-ci et de les remplacer à l’identique.

Mais lorsque ce carrelage est clairement abîmé sur une grande partie de la surface, il est parfois préférable, afin de repartir sur une base saine, de le déposer avant de passer à la pose d’un nouveau revêtement.

Déposer certains carreaux

Pour ne supprimer que quelques carreaux, il sera indispensable de travailler avec une grande minutie afin de ne pas abîmer les carreaux sains.

Pour ce faire, il faut commencer par détecter les carreaux à déposer.

Si les carreaux cassés sont faciles à repérer, ceux dont la pose est défectueuse sont plus discrets. Il convient alors de tapoter le carreau. Si ce dernier sonne “creux”, il faudra le retirer puisque le scellement est défectueux.

Une fois le repérage effectué, les différents carreaux peuvent être ôtés du sol. Dans la pratique, il est conseillé de percer le carreau en son centre, ce qui le fragilise et facilite son extraction (qui se fera à l’aide d’un burin et d’un marteau), limitant ainsi le risque d’abîmer les carreaux adjacents.

La colle résiduelle devra elle aussi être grattée et retirée dans le cas où un carreau identique doit être posé.

Déposer l’ensemble du carrelage

Si l’ensemble du carrelage est à déposer, il ne sera plus nécessaire de prendre autant de précautions.

Dès lors, il devient envisageable de travailler avec un petit marteau piqueur par exemple, ce qui permettra de déposer le revêtement rapidement et proprement.

Lors de cette opération, il faudra aussi retirer l’épaisseur de colle ainsi que celle de la chape d’origine, soit une épaisseur totale entre 5 à 6 cm.

Il faudra alors prendre garde à ne pas aller trop loin, au risque de rentrer en contact avec certaines conduites d’eau ou autres.

Le ragréage

S’il est prévu d’offrir un nouveau revêtement à l’ensemble de la surface, il sera alors nécessaire de procéder à un ragréage si le sol n’est pas suffisamment plan.

Ce sera notamment le cas après une dépose ou en présence d’un sol carrelé de manière irrégulière mais ne nécessitant pas, pour autant, une dépose (les carreaux sont correctement scellés et ne sont pas cassés suite à une fissure de la chape).

L’avantage du ragréage est qu’il est autolissant, ce dernier permet ainsi, une fois en place, d’offrir un support de qualité pour la suite des travaux.

La pose du nouveau carrelage

La pose du nouveau carrelage se fera traditionnellement. C’est-à-dire qu’il faudra préparer un mortier colle adapté et placer les carreaux les uns après les autres en prenant soin de laisser un espace suffisant à la mise en œuvre des joints, avec l’aide de croisillons par exemple.

Renovation-carrelage

Rénovation de carrelage industriel

D’ailleurs, pour connaître la bonne quantité de carreaux et le bon dosage de mortier colle, il est possible de s’appuyer sur Calcul de surface de carrelage : simulateur! et Calcul de la colle à carrelage | Simulateur!.

Les carreaux devront offrir une surface parfaitement plane, cet aspect sera d’ailleurs contrôlé au fur et à mesure de l’avancement à l’aide d’un niveau à bulle.

Selon le type de carreau et le rendu final attendu, il sera parfois nécessaire de réaliser, en amont, un calepinage, c’est-à-dire un plan de pose des carreaux. C’est particulièrement utile lorsqu’un motif est prévu ou dans le cas d’une mosaïque.

A l’issue de cette pose, il faudra encore effectuer les joints de carrelage. Un mélange spécifique est prévu à cet effet.

Les solutions alternatives

Mais il est encore possible d’envisager de poser un nouveau carrelage sans déposer le précédent. Pour cela, il faudra alors s’assurer que cet ajout d’épaisseur ne sera pas une gêne pour les différentes ouvertures de la pièce, aussi bien au niveau de la porte d’accès que des portes dédiées aux rangements.

C’est aussi la raison pour laquelle certains carreaux sont prévus dans une épaisseur toute spécifique afin de minimiser cette surépaisseur. Dès lors, la dépense en fourniture de carrelage “slim” avoisinera les 45 € du m².

Il est à noter que, selon la qualité du sol carrelé existant, il sera même parfois possible de coller le nouveau carrelage directement sur l’ancien. Pour cela, l’ancien devra être sain et parfaitement plan.

Et il est encore possible, en rénovation, de changer de revêtement en passant du carrelage à un parquet, un lino, une résine ou même une moquette.

Cet autre revêtement sera alors généralement posé après un ragréage.

Dans quel cas rénover son carrelage?

Les situations ouvrant sur une rénovation de carrelage sont variées, en voici quelques exemples :

  • carrelage en mauvais état
  • carrelage passé de mode
  • envie de changement de revêtement
  • modification de la destination de la pièce (transformation d’une salle de bains en chambre par exemple)

Et cette rénovation peut intervenir aussi bien lors de l’achat ou la revente d’un bien que dans le cadre d’un rafraîchissement.

Vers qui se tourner pour une rénovation ?

Si un bricoleur dispose d’un minimum de connaissance et pourra œuvrer lui-même à la rénovation de son carrelage, il reste cependant conseillé de confier cette mission à un professionnel.

Le carreleur est, de par son expertise, capable de proposer une rénovation réalisée dans les règles de l’art et pourra effectuer un simple remplacement de carreaux sans faire de dégâts alentour ou procéder à une réfection complète en laissant une surface à la planéité parfaite.

Aguerri à ce type de mission, il sait déterminer s’il faut en passer par un simple ou un double encollage et connaît les quantités de matériau à prévoir.

Par exemple, un double encollage est nécessaire pour des carreaux de plus grande taille.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire