Les 7 questions les plus courantes sur la VMC simple flux

Condensation, moisissures, champignons, atmosphère moite… et si votre logement était tout simplement mal ventilé ? En optant pour une VMC simple flux, dites adieu à vos problèmes d’humidité : l’air intérieur se renouvelle et vous pouvez enfin respirer ! Pour en savoir plus, continuez à lire, tout est là.

Rate this post
Pas de commentaire

1 – Qu’est ce qu’une VMC ?

Depuis 1982 les logements neufs doivent être munis d’un système de ventilation qu’il soit motorisé ou manuel.

Une VMC est un petit appareil qui permet le renouvellement de l’air intérieur en continu, grâce à un moteur.

On la place souvent dans les pièces les plus soumises à l’humidité comme la salle de bain, la buanderie et la cuisine.

Vous avez le choix entre deux types de VMC : double flux et simple flux.

Pour vous aider à résoudre ce dilemme nous avons listé les points forts et points faibles de cette dernière.

2 – Pourquoi choisir une VMC simple flux ? Avantages et inconvénients.

La VMC simple flux offre plusieurs avantages non négligeables :

  • moins chère que sa comparse à double flux
  • moins encombrante
  • elle consomme moins d’électricité pour fonctionner

Cependant, elle n’échappe pas à quelques points négatifs :

  • elle génère un courant froid ce qui est peu confortable
  • à l’usage elle n’est pas très économique car elle engendre des déperditions de chaleur qui doivent être comblées par un chauffage plus intensif durant les périodes hivernales.

Envie d’en savoir plus sur le mode de fonctionnement de la VMC simple flux ? Tout est dans la partie suivante.

3 – Comment fonctionne la VMC simple flux ?

Ce type de VMC est composé de deux parties principales :

  • Les entrées d’air : c’est par là que l’air « neuf » s’engouffre. Elles sont placées à l’extérieur de la maison, souvent près des fenêtres ou dans la toiture.
  • Les bouches d’extraction : elles se situent dans les pièces humides du logement et y rejettent l’air venu de l’extérieur.

Fonctionnement d’une vmc simple flux. L’installation d’une vmc simple flux permet d’évacuer l’air des pièces humides pour le remplacer par de l’air neuf prélevé de l’extérieur

La VMC simple flux permet ainsi à l’air pur extérieur d’entrer dans la pièce où elle est installée et ainsi de purifier l’atmosphère.

4 – Quel est le prix d’une VMC simple flux ?

Comptez entre 100 et 800€ pour une VMC simple flux neuve.

Pourquoi un tel intervalle ? Parce que de nombreux paramètres entrent en compte pour déterminer le prix de votre VMC :

  • le modèle : auto-réglable (le débit d’air est fixe) ou hygroréglable (il s’adapte en fonction du taux d’humidité). Une VMC hygroréglable est plus onéreuse.
  • la puissance du moteur : choisissez-la en fonction du nombre de pièces que vous devez ventiler. Plus une VMC est puissante, plus elle coûte cher.
  • la marque : Unelvent, Aldes, Sauter, Equation…vous avez l’embarras du choix ! Pour faire jouer la concurrence, demandez des devis.

5 – Comment installer ma VMC simple flux ?

Vous avez trouvé la VMC de vos rêves ? Voici de quoi vous donner une idée des grandes étapes de son installation.

  • Suspendez le caisson d’extraction dans les combles à proximité des bouches d’extraction

ATTENTION : il peut être bruyant, évitez de l’installer au dessus des chambres !

  • Posez les bouches d’extraction au plafond des pièces soumises à l’humidité.
  • Reliez les bouches au caisson par le biais de conduits isolés. Ceux ci doivent former une pente uniforme.
  • Effectuez le raccordement électrique de votre installation.

Poser une VMC à simple flux n’est pas à la portée de tous, il faut savoir déterminer les endroits stratégiques pour placer les différents éléments. Pour un résultat optimal, demandez l’aide d’un professionnel.

Et si un pro faisait le travail à votre place ? Nous vous aidons à entrer en contact avec un spécialiste de confiance 🙂

6 – Combien ça coûte d’engager un pro pour installer ma VMC ?

Faire appel à un professionnel est plus coûteux que de réaliser la pose seul. Comptez environ 40 à 60€ de l’heure pour l’intervention d’un spécialiste.

Ce prix évolue en fonction de divers facteurs :

  • Le modèle de vmc que vous avez choisi ;
  • La taille du logement: si vous devez installer de nombreuses bouches d’aération (arrivée d’air, sortie d’air), la facture grimpera ;
  • La configuration de votre logement (si les combles sont difficilement accessibles, en mauvais état ou si les plafonds sont très haut, la sécurité du professionnel est en danger, il vous fera donc payer plus cher)
  • Remplacement ou installation ? S’il faut seulement remplacer un composant de vmc (caisson, flexibles), cela coûtera moins cher que de partir de zéro !

7 – Où trouver un professionnel de confiance ?

Vous avez décidé d’investir dans une VMC simple flux et vous préférez qu’un spécialiste se charge de l’opéation ? Vous faites le bon choix !

Faire appel à un pro c’est avoir la garantie d’un travail de qualité, obtenir des aides financières (seulement si le pro en question est labellisé RGE) et s’assurer d’un suivi en cas de défaut dans les mois qui suivent l’installation

Demandez des devis, cela n’engage à rien et vous pourrez comparer les diverses offres présentes sur le marché ! Nous vous mettons en contact avec des professionnels compétents qui sauront répondre au mieux à vos besoins. N’attendez plus !

Laisser un commentaire