Le WC dans la salle de bain: les questions, les modèles, le prix!

La loi prévoit que les toilettes doivent être séparées par un sas du salon et de la cuisine. Idéalement, elles doivent être installées dans une pièce à part mais il est toléré de les mettre dans la salle de bain. Vous voulez poser des WC dans votre salle de bain ? Détaillons ensemble les frais liés à ce projet. Découvrez les différentes solutions qui s’offrent à vous ainsi que nos astuces pour préserver votre intimité même quand les toilettes sont installées près de la douche. Bonne lecture !

installation toilette wc a poser

Installation de WC dans une salle de bain : combien ça coûte ?

Si ce n’est pas l’idéal en termes d’hygiène, il est tout de même fréquent que l’on installe les toilettes dans la salle de bain. En effet, en plus d’être une solution « gain de place », cela simplifie la pose des WC : tous les tuyaux étant déjà sur place, il ne reste plus qu’à effectuer quelques raccordements.

Mais alors, combien coûte l’installation de WC dans la salle de bain ?

Dépenses liées à la pose d’un WC dans la salle de bain

Montant

Achat d’un WC

  • Classique : 100-350€
  • Broyeur : 150-300€
  • Suspendu : 300-700€
  • High-tech : 1000-2000€
  • Toilettes sèches pour l’intérieur : 250-500€

Dépose d’un ancien WC

100-150€

Mise en place d’une aération

  • Aérateur basique : 65-200€
  • VMC simple flux : 400-800€
  • VMC double flux : 1000-4000€

Réfection du carrelage au sol

60-120€/m² (+ une quarantaine d’euros/m² pour la pose)

Coût de main d’œuvre pour la pose du WC

  • Toilettes sèches : 100-200€
  • WC Classique : 100-300€
  • Suspendu : 250-400€
  • High-tech : 500-700€

Autres travaux liés aux WC

Prix en euros

Mise en place de la plomberie pour une arrivée et une évacuation d’eau

Peut monter jusqu’à 3000 euros, selon l’accès aux réseaux. Pour un petit raccordement compter quelques centaines d’euros

mise en place d’une douchette

Entre 50 et 200 euros, main d’oeuvre comprise

Réfection du carrelage au sol

60-120€/m² (+ une quarantaine d’euros/m² pour la pose)

Mise en place d’une aération

  • Aérateur basique : 65-200€
  • VMC simple flux : 400-800€
  • VMC double flux : 1000-4000€
  • Fenêtre :900-2000€

Pour que vous sachiez précisément combien va vous coûter l’installation de toilettes dans votre salle de bain, vous pouvez demander un devis :

Quel WC choisir pour sa salle de bain?

De nos jours, il existe de nombreux modèles de WC, vous trouverez donc forcément celui qui s’adaptera le mieux à vos besoins.

Modèle de WC

Prix

Facilité d’installation

Classique

1/3

3/3

Suspendu

2/3

1/3

Sanibroyeur

3/3

1/3

High-tech

3/3

1/3

Toilettes sèches

1/3

3/3

Le WC classique

reservoir-wc-standardAussi appelé « WC à poser », le WC classique s’installe sur le sol.

Il comporte une cuvette et un réservoir.

Avec plusieurs déclinaisons possibles:

  • réservoir « classique »
  • réservoir séparé : le réservoir est normalement en hauteur relié à la cuvette par un conduit.
  • monobloc : le réservoir et le sanitaire forment un ensemble

Le WC suspendu

reservoir-wc-encastréCe WC ne touche pas le sol, il est fixé au mur.

C’est un modèle « design » que l’on trouve souvent dans les salles de bains modernes.

Au-delà de son aspect, le WC suspendu est aussi pratique, puisqu’il limite l’encombrement, et facilite le ménage (on peut passer la serpillère en dessous).

Seulement voilà, ces agréments ont un prix: le WC suspendu est plus onéreux qu’un modèle classique. Et ce, pas tant à l’achat, qu’à l’installation.

Le WC suspendu est en effet plus complexe à installer, puisqu’il nécessite d’assembler une structure de maintien, de mettre en place un doublage, etc.

Le WC broyeur

fonctionnement sanibroyeur

Fonctionnement d’un sanibroyeur

Il est doté d’un moteur qui broie les matières avant de les évacuer par le conduit des eaux usées.

Il est intéressant lorsqu’on dispose de canalisations de diamètre trop mince et que la possibilité d’en installer de nouvelles s’avère compliquée.

Néanmoins, il fait beaucoup de bruit et s’il tombe en panne…bonne chance!

La touche hi-Tech : le WC lavant

Si vous optez pour un WC classique ou un WC suspendu, vous pouvez le choisir avec l’option : lavant.

Qu’est-ce que c’est ? C’est un modèle « japonais » qui propose plusieurs options (siège chauffant, diffusion d’odeurs agréables, jet nettoyant puis séchage…). Les deux dernières peuvent faire sourire, mais elles permettent de s’affranchir de l’utilisation du papier toilette… ce qui constitue un petit geste écolo pour la planète.

Néanmoins, il s’agit d’un modèle peu utilisé en France … ce qui relève avant tout d’une question culturelle.

De plus, il est très onéreux.

Les plus écolos : les toilettes sèches

Elles n’utilisent pas d’eau et sont donc très respectueuses de l’environnement. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, elles ne sont pas malodorantes et peuvent tout à fait s’intégrer dans une salle de bain.

Autre WC écolo: le WC avec lave main intégré. Grâce à cet astucieux dispositif, vous réutilisez l’eau pour nettoyer les toilettes!

Installer des WC dans la salle de bain : mode d’emploi

Les toilettes requièrent, comme la douche ou le lavabo une arrivée d’eau et une évacuation.

  • une arrivée d’eau : pour remplir la chasse d’eau;
  • une sortie : pour évacuer les déchets.

Alors que pour l’arrivée d’eau, on peut se contenter d’un diamètre 10-12 mm, le tuyau d’évacuation doit être plus conséquent (~100 mm).

S’il y a déjà toute la tuyauterie (remplacement de WC existant par exemple), il suffit de brancher dessus votre nouvelle installation. Dans le cas contraire, il faut obligatoirement faire appel à un plombier. 

Dans le cas de WC classiques, la pose est assez simple. Il s’agit de placer la cuvette au bon endroit et de la raccorder puis de fixer dessus le réservoir. Il suffira enfin d’installer la lunette.

S’il s’agit de WC suspendus, il faut commencer par fixer le bâti-support avant de réaliser les raccordements. Ce bâti-support ne peut être posé que sur un mur suffisamment solide, et non une simple cloison de placo par exemple. Quand vous aurez effectué tous les raccordements, vous pourrez installer l’habillage puis y attacher la cuvette.

Quel espace faut-il prévoir pour intégrer le WC?

On prévoit :

  • 40 à 50 cm pour l’assise (la cuve)
  • 80 cm max pour la hauteur totale
  • 60 à 80 cm pour la profondeur

A noter : le WC peut occuper davantage d’espace lors d’un aménagement pmr (assise > 50 cm) ou si vous choisissez des wc spécifiques.

Comment scinder l’espace lorsqu’on a des WC dans sa salle de bain ?

Si vous êtes plusieurs à utiliser la même salle de bain et que les WC s’y trouvent, vous pouvez vite manquer d’intimité et vous marcher sur les pieds. Voici quelques astuces pour bien aménager votre pièce en créant un espace à part pour les toilettes :

  • Un muret séparateur : moins contraignant à mettre en place qu’une grande cloison maçonnée, le muret ne cache que le nécessaire. 
  • Une verrière ou un claustra pour laisser passer la lumière : une bonne astuce si votre salle de bain est un peu sombre.
  • Une cloison avec rangements intégrés : pratique si vous manquez de place.
  • Un store coulissant ou un rideau pour moduler l’espace à votre guise, selon les situations.

Dans tous les cas, essayer de ne pas placer vos WC à proximité du lavabo. Il s’agit en effet d’éloigner au maximum les bactéries de vos brosses à dents, serviettes de toilettes et produits cosmétiques… 

FAQ : tout ce que vous voulez savoir sur l’installation de WC

1° Toutes les salles de bain se prêtent-elles à l’installation de toilettes ?

Tout d’abord, il faut un espace suffisant. Pour que vous puissiez utiliser confortablement vos toilettes, choisissez un emplacement d’1m de large et 1,80m de long ; ce qui donne environ 20 cm de libre de chaque côté de la cuvette et 30 cm devant.

Ensuite, il vous faut une arrivée d’eau et une évacuation. Celle-ci peut se faire par le sol ou par le mur.

2° Evacuation par le sol ou par le mur : ça change quoi ?

L’évacuation par le sol (aussi appelée : évacuation verticale) se retrouve dans la plupart des anciennes salles de bain. Elle s’adapte parfaitement aux WC à poser. Elle est discrète car tout est enfoui dans le sol. Toutefois il est difficile d’y avoir accès lorsqu’un problème survient car il faut alors déposer une partie du revêtement. 

L’évacuation par le mur (évacuation « horizontale ») est amplement favorisée de nos jours. Elle convient à tous types de WC et surtout à ceux qui sont suspendus. Elle est un peu plus voyante mais plus simple à mettre en place que l’évacuation par le sol.

3° Dans quelle situation est-on obligé d’acquérir un broyeur pour WC ?

Pour que l’évacuation se fasse correctement, le diamètre de la pipe* doit être de 100mm. En deçà, vous devrez opter pour un sanibroyeur.

* le tube, droit ou coudé, reliant les toilettes au système d’évacuation des eaux usées

Le sanibroyeur se branche sur secteur, à proximité des toilettes (dans le rôle d’un WC suspendu, il peut être intégré au bâti-support). Son rôle est de réduire les matières organiques puis de les envoyer dans le tuyau d’évacuation grâce à la puissance de sa turbine. 

Son installation est cependant réglementée et uniquement autorisée dans les logements anciens pour éviter d’avoir à modifier tout le système d’évacuation.

4° Le revêtement de sol : comment le choisir et quand le poser ?

Il faut que vous puissiez nettoyer fréquemment le sol de vos toilettes. Choisissez donc un matériau facilement lessivable et où la saleté ne s’incruste pas. Le carrelage semble le revêtement le plus indiqué mais vous pouvez opter pour un sol PVC.

Dans tous les cas, le revêtement de sol se pose avant la cuvette surtout si vous optez pour un modèle à poser : il vous sera impossible d’effectuer des découpes impeccables et un léger écart entre le revêtement et les toilettes complique le nettoyage du sol, voire –plus grave – peut créer des infiltrations.

Recevoir un devis pour aménager sa salle de bain

Si vous devez simplement remplacer des WC devenus trop vieillots, il est tout à fait possible de le faire vous-même.

Néanmoins, dès lors que les travaux sont plus complexes (création d’un réseau de plomberie, réagencement d’une salle de bain), mieux vaut solliciter les services d’un professionnel ; avantage non négligeable : ce dernier souscrit à des assurances décennales, qui couvrent les travaux sur une longue durée.

Pour trouver un professionnel de la salle de bain, vous pouvez vous adresser à votre réseau, ou formuler gratuitement une demande de devis ci-dessous.

Cela reste un bon moyen pour avoir un estimé des prix avant d’engager ses travaux.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire