Chauffage central : prix et installation

Vous cherchez un chauffage central économique et efficace pour votre maison mais vous êtes un peu perdu face au nombre des systèmes de chauffage disponibles ? Nous sommes là pour vous aider à y voir plus clair !

Chaudière

Prix d’un chauffage central : chaudière et diffuseurs de chaleur

Le chauffage central permet de chauffer l’ensemble d’une maison ou d’un appartement à partir d’une seule source de chaleur.

circuit chauffage central

Circuit de chauffage central avec une chaudière et des radiateurs

Pour cela, 3 éléments sont nécessaires :

  • Un générateur de chaleur : la chaudière
  • Des émetteurs de chaleur : les radiateurs ou un plancher chauffant
  • Une unité de distribution qui fait le lien entre le générateur et les émetteurs

Le prix de la mise en place chauffage central complet (chaudière + radiateur) peut facilement chiffrer entre 5000 et 15 000€ selon le chauffage sélectionné et la taille de l’habitation.

Prix de la chaudière

La chaudière est la pièce maîtresse de l’installation. C’est elle qui génère la chaleur diffusée dans les émetteurs. Elle peut fonctionner à l’électricité ou grâce à la combustion de bois, de gaz ou de fioul.

Les différents modèles de chaudière Prix d’achat Prix de pose Prix d’entretien
Electrique
  • Standard : 800-3000€
  • A basse température : 2000-6000€
  • A ionisation : 3000-10000€
  • A induction : 5000-15000€
400-600€ 120€/an

(90€ par an en cas de souscription à un contrat d’entretien)

Au gaz (Depuis janvier 2022, il est interdit d’installer une chaudière au gaz dans les logements neufs)
  • Standard : 600-300€
  • Basse température : 1000-4000€
  • A condensation : 2000-5000€
  • Hybride : 5000-9000€
500-1500€ 150€/an
Au fioul (Depuis juillet 2022,  il est interdit d’installer une chaudière au fioul dans un logement neuf) 1500-5000€ 1000-2000€ 150-250€/an
A bois
  • A bûches : 3000-8000€
  • A granulés : 10 000 – 15 000€
  • A plaquettes : jusqu’à 25 000€
600-1600€ 160-300€/an

*Les prix sont fortement influencés par les travaux à réaliser: remplacer une chaudière existante ne revient pas au même qu’installer une nouvelle chaudière, un nouveau conduit, etc.

Prix des diffuseurs de chaleur

Les diffuseurs de chaleur peuvent être des radiateurs électriques, des radiateurs à eau ou un plancher chauffant (qui peut être électrique ou hydraulique).

Si vous optez pour une chaudière électrique, vous devrez vous diriger vers un plancher chauffant ou des radiateurs électriques.

Tous les autres modèles de chaudières sont compatibles avec un plancher chauffant et les radiateurs à eau.

Voici le prix d’achat et de pose des différents diffuseurs de chaleur :

Les différents modèles de diffuseurs de chaleur Prix d’achat Prix de pose
Radiateur à eau
  • En fonte :
  • En acier ou en aluminium :
100-300€ par radiateur en fonte (plus cher en raison de son poids important)

60-130€ pour les autres types de radiateurs à eau

Radiateur électrique
  • Convecteur : 30-150€
  • Rayonnant : 150-600€
  • A accumulation : 1000-1600€
  • A inertie : 150-500€ pour de l’inertie sèche / 500-1200€ pour un modèle avec fluide caloporteur
100-250€ par radiateur (forfait à négocier avec l’installateur si vous avez plusieurs radiateurs à poser)
Plancher chauffant
  • Electrique : 100-300€/m² (pose comprise)
  • Hydraulique : 30-100€/m² (pose comprise)

Radiateurs à eau : fonte ou acier/aluminium ?

Les radiateurs en fonte ont une esthétique vintage très séduisante…de plus, ils ont une excellente inertie ce qui s’avère économique à l’usage : pas besoin de chauffer en permanence, même éteints, ils continuent de diffuser une chaleur douce.

En revanche, ils sont très coûteux à l’achat et leur pose est compliquée par leur poids important. Ajoutons que tous les planchers et tous les murs, ne  peuvent pas supporter une telle charge supplémentaire.

Les radiateurs en acier et en aluminium sont, quant à eux, bien plus abordables et plus légers. Leur design moderne s’adapte particulièrement dans un logement contemporain. Leur inertie est moins importante que celle d’un radiateur en fonte mais tout à fait satisfaisante. En revanche, ils sont moins durables.

Comment choisir parmi les nombreux modèles de radiateurs électriques ?

Si vous souhaitez investir dans des radiateurs électriques, vous trouverez ici un descriptif détaillé des différents modèles.

Voici toutefois dans les grandes lignes, les caractéristiques de chacun :

  • Le convecteur : Il « aspire » l’air ambiant, le chauffe à l’aide d’une résistance et le diffuse de nouveau. C’est le plus économique de tous les radiateurs et il permet de chauffer rapidement une pièce.  En revanche, il ne reste pas chaud une fois éteint. Il consomme également beaucoup d’énergie et a tendance à assécher l’atmosphère.
  • Le radiant (ou rayonnant) : il ne déplace pas d’air contrairement au convecteur et offre donc un meilleur confort de chauffe. Il produit de la chaleur grâce à des rayons infrarouges, une méthode très efficace et qui consomme peu d’électricité. Méfiez-vous des anciens modèles qui ont tendance à chauffer trop fort.
  • Le radiateur à accumulation : il emmagasine de la chaleur (on peut profiter des heures creuses pour faire des économies) et il la restitue de façon douce et homogène.
  • Le radiateur à inertie : il est fabriqué dans un matériau qui retient la chaleur (modèle à inertie sèche) ou comporte un liquide caloporteur (inertie « à fluide »). Il est plus onéreux que les autres radiateurs mais très économique à l’usage puisqu’il reste chaud longtemps après avoir été éteint. C’est un investissement rentable.

Vous en savez désormais davantage sur le coût d’achat et de pose d’un chauffage central. Passons alors au choix du modèle.

Chauffage central au gaz, au bois ou électrique : comment choisir ?

Lorsqu’il s’agit de sélectionner un système de chauffage, il faut prêter attention à trois éléments :

– son prix

– son rendement

– l’entretien nécessaire à son bon fonctionnement.

Intéressons-nous successivement aux trois types de chauffage central, vous pourrez ainsi faire votre choix en ayant toutes les clefs en main.

Le chauffage central électrique

Dans le cas d’un chauffage central électrique, la chaudière fonctionne à l’électricité.

Facile d’utilisation et d’installation (il suffit de brancher les émetteurs de chaleur à votre secteur), il peut cependant faire « flamber » vos factures si votre isolation est mauvaise.

Le chauffage central au gaz

Cette fois, le générateur de chaleur est raccordé au gaz de ville (pas de stockage chez vous, donc) et fonctionne grâce à lui.

Un chauffage central au gaz est flexible. Il est facile à installer et à utiliser.

Par contre il nécessite un entretien annuel; et bien que les coûts de fonctionnement soient inférieurs à ceux de l’électricité,  le prix du gaz varie énormément d’une année sur l’autre.

Le chauffage central au bois

Deux possibilités pour un chauffage central au bois :

  • chaudiere a pelletune chaudière à chargement manuel (bûches) : les bûches sont chargées manuellement, une à deux fois par jour. Elles offrent un rendement supérieur à 80%.
  • une chaudière à chargement automatique (pellets, plaquettes) : le chargement du bois est automatique. Les granulé/plaquettes sont stockées dans un silo ou dans une trémie. Ils offrent une autonomie d’un an. Le rendement de ces chaudières est supérieur à 85%

Vous trouverez également des chaudières bois optimisées:

  • La chaudière à condensation : elle récupère l’énergie des fumées de combustion pour offrir un meilleur rendement (> ~90%)
  • La chaudière mixte : elle sécurise la production d’énergie. En cas de panne électrique bloquant l’approvisionnement en bois, la chaudière mixte offre la possibilité d’un chargement manuel.

Le bois est un combustible économique, que vous choisissiez de l’acheter en granulés, en plaquettes ou en bûches.
Ce système de chauffage est également le plus écologique et garantit confort et chaleur à votre habitation.
En revanche, son installation est coûteuse ; vous devrez également faire régulièrement appel à un ramoneur pour désencrasser votre chaudière.

Bon à savoir

Une chaudière bois labellisée « flamme verte » vous donnera le droit à des crédits d’impôts allant jusqu’à ~30%.

Une option écologique : la chaudière à condensation

Pour chauffer votre maison, quel que soit le type de combustible, vous avez le choix entre une chaudière classique et une chaudière à condensation.

En brûlant, les combustibles dégagent de la fumée. La chaudière à condensation ne rejette pas cette fumée mais la condense pour utiliser son énergie. Ce système vous permet de faire jusqu’à 30% d’économie sur votre facture d’électricité !
Certes, la chaudière à condensation est plus onéreuse à l’achat qu’une chaudière classique (de 1 000 à 5 000 euros) mais elle est rentabilisée rapidement.

L’achat d’une chaudière à condensation vous permet d’obtenir un crédit impôt de 30% ainsi qu’une Prime Energie.

Comment choisir la bonne puissance de chauffage?

La puissance d’une chaudière s’exprime en kW.

Il est important d’opter pour un modèle de chaudière adapté à vos besoins.

Pour calculer la puissance nécessaire pour chauffer votre logement, vous devez prendre en compte :

  • calcul-puissance-radiateur-zones-referenceLe volume à chauffer (superficie de votre maison multiplié par la hauteur sous plafond moyenne)
  • Les capacités de votre logement en termes d’isolation (coefficient de consommation d’énergie qui est de 2 pour une maison mal isolée contre 1,6 pour une maison dont l’isolation est performante)
  • Le nombre d’habitants dans votre maison
  • Le climat de votre région (indice ITE qui est de 15 en montagne, 12  dans le Nord et 7 dans le Sud)
  • Le coefficient de déperdition d’énergie (il est de 1,3 pour tous les logements)

Pour calculer la puissance idéale de votre chaudière, vous devrez faire le calcul suivant :

 [Coefficient de consommation d’énergie x (Température voulue + Indice ITE) x Volume à chauffer] x Déperdition d’énergie = puissance

Par exemple : Vous êtes une famille de 3 personnes. Vous habitez à Toulouse, dans une maison correctement isolée de 100 m² dont la hauteur sous plafond moyenne est de 2,50m. Vous visez une température intérieure de 19°C.

Il vous faut faire le calcul suivant :

[1.6 x (19 + 7) x 250] x 1.3

Vous obtenez 13 520 Watts soit environ 14 kW.

Pourquoi faire attention à la puissance du chauffage que vous achetez ?

Si vous voulez que votre chaudière produise aussi de l’eau chaude, rajouter 10 kW de puissance, sachant que vous êtes une famille nombreuse. Pour une personne seule ou un couple, on rajoute seulement 5 kW.

Si vous optez pour une chaudière trop puissante, cela représente une dépense inutile à l’achat et à l’utilisation car elle surchauffera votre logement.

Si au contraire vous choisissez une chaudière trop peu puissante par rapport aux caractéristiques de votre logement, vous risquez d’avoir froid tout l’hiver et de manquer d’eau chaude.

Vous avez choisi votre chaudière ? Il vous reste à déterminer quel type d’émetteurs vous souhaitez installer dans votre maison.

Plancher chauffant : bonne ou mauvaise idée?

Vous avez le choix entre plusieurs modèles de radiateurs (radiateurs en fonte, convecteurs, radiants…) mais vous pouvez aussi choisir un autre type d’émetteur de chaleur : le plancher chauffant.

Il s’agit de faire passer dans le sol un réseau de tuyauterie contenant du liquide caloporteur.

Cette solution présente des avantages non négligeables : un encombrement nul (pas de radiateurs qui empiètent sur l’espace de vie) et un confort appréciable (vous pouvez marcher pieds nus chez vous, même en hiver).

Toutefois, l’installation d’un plancher chauffant est complexe et coûteuse. Elle est même difficilement réalisable en rénovation puisqu’il faut enlever tout le revêtement de sol pour creuser les tranchées qui accueilleront la tuyauterie.

Qu’en est-il de la pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur (ou PAC) extrait la chaleur dans l’air, l’eau ou la terre (selon les modèles) pour la transmettre à une habitation, grâce à un fluide caloporteur.

La PAC n’a pas besoin de se greffer à un chauffage central. Elle peut se suffire à elle-même, surtout si vous habitez dans une région où les températures ne sont jamais très basses. Certains modèles sont dits « réversibles » c’est-à-dire qu’ils peuvent rafraichir l’air intérieur durant la saison chaude.

Si vous voulez relier une pompe à chaleur à votre système de chauffage central, choisissez un modèle air-eau. Selon l’endroit où vous vivez, il vous faudra peut-être compléter avec des radiateurs électriques d’appoint.

Une pompe à chaleur est un moyen écologique et économique de chauffer sa maison ; toutefois, il faut savoir que cela représente un investissement initial important.

En effet, une PAC coûte entre 8.000 et 20.000€ selon les modèles.

Maintenant que vous avez tout ce qu’il vous faut pour choisir votre chauffage central, il ne reste plus qu’à le faire mettre en place.

Où trouver une entreprise de chauffage ?

L’installation d’un chauffage central est très complexe : il faut prêter une attention toute particulière aux raccords car la moindre fuite pourrait vous être fatale. Ne jouez pas avec votre sécurité : faites appel à un plombier chauffagiste ! Grâce à son expérience, il saura vous renseigner, vous donner toutes les consignes d’utilisation et son installation sera sans failles.

Pour choisir une entreprise de chauffage de confiance, contactez-nous ! Nous vous mettrons en lien avec des experts et vous obtiendrez – sans aucun engagement de votre part – tous les devis que vous souhaitez pour comparer les diverses offres.

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire