Chauffage de salle de bain: lequel choisir ? A quel prix ?

Pour que vous puissiez faire confortablement vos ablutions, il est nécessaire que votre chauffage de salle de bain soit performant. Sèche-serviettes, plancher chauffant, chauffage d’appoint électrique…plusieurs options s’offrent à vous ! Pour vous aider à choisir, on vous détaille tous les modèles en précisant leur prix; bonne lecture !

chauffage salle de bain

Prix d’un chauffage de salle de bain

Chauffer une salle de bain n’est pas une mince affaire : le chauffage doit être efficace car la pièce est souvent humide et qu’on y est généralement peu habillé. Il faut également prendre en compte qu’il n’est pas nécessaire de chauffer une salle de bain en continu car on n’y passe en moyenne qu’1 à 2 heures par jour… Alors pour quel mode de chauffage opter ?

Le choix est assez large entre radiateurs électriques, sol chauffant, chauffage infrarouge…vous trouverez forcément votre bonheur !

Voici pour commencer un tableau récapitulatif des 6 manières de chauffer votre salle de bain; vous y trouverez également le budget correspondant.

Type de chauffage de salle de bain Prix
Central Dés 30€
Radiateur électrique
  • Convecteur : 20-100€
  • Radiant : 80-200€
  • A inertie : 100-500€
Sèche-serviettes 50-1000€
Infrarouge 40-300€
Sol chauffant
  • Electrique : 40-60€/m²
  • Hydraulique : 70-100€/m²
Chauffage d’appoint 20-40€

Au prix d’achat du radiateur, il faut ajouter les frais de pose. Ceux-ci varient selon qu’il s’agisse d’un remplacement ou d’une pose en neuf…

Nature des travaux Coût
Dépose seule 130-160€
Prolongation du réseau électrique 50€/mètre linéaire
Pose d’un radiateur en rénovation 200-300€
Pose d’un radiateur en neuf 100-200€

Découvrons maintenant point par point ces différents modèles pour que vous puissiez choisir celui qui vous convient le mieux.

Choisir le bon modèle de chauffage pour une salle de bain

Le chauffage de salle de bain électrique

Radiateurs électriques

En général peu coûteux, les radiateurs électriques peuvent être une bonne solution : découvrez-les avec nous !

Convecteur

fonctionnement convecteur electrique

Fonctionnement d’un convecteur électrique

Il aspire l’air ambiant, le réchauffe grâce à une résistance et le rejette.

Très peu onéreux lors de son achat, le convecteur s’avère toutefois gourmand en énergie.

On aime son faible encombrement, idéal pour les petites salles de bain. Il présente également l’avantage de se mettre rapidement en route mais hélas il se refroidit tout aussi vite une fois éteint en raison de son absence d’inertie.

Radiant

Il chauffe la pièce en diffusant sa chaleur de manière bien plus homogène que le convecteur. On note qu’il est aussi plus élégant que celui-ci.

Attention toutefois, le radiateur radiant (appelé aussi rayonnant), consomme lui aussi beaucoup d’électricité et risque de faire grimper vos factures.

A inertie

radiateur a inertie fluide

Radiateur à inertie fluide

Contrairement au convecteur qui ne diffuse plus aucune chaleur une fois éteint, le radiateur à inertie continue à chauffer votre pièce longtemps après son extinction. Il a en effet la capacité d’emmagasiner de la chaleur.

Son seul inconvénient est de coûter très cher à l’achat. Cela étant, c’est un système rentable puisque vous pouvez « recharger » le radiateur aux heures creuses (au tarif heures creuses).

Chauffage d’appoint soufflant

seche serviette soufflantPour compléter un système de chauffage peu performant, on peu ajouter un chauffage d’appoint.

En général peut encombrant, il peut se placer tout près de la baignoire pour vous faire bénéficier de sa chaleur.

Le plus souvent, il s’arrête de lui même quand une température agréable est atteinte. Vous pouvez également le régler selon vos envies.

Vous en savez désormais davantage sur le chauffage électrique de salle de bain. Et si en plus de chauffer votre pièce vous faisiez sécher vos serviettes ?

Le sèche-serviette

seche serviette electriqueTrès pratique, le sèche-serviette réchauffe votre pièce tout vous offrant un espace pour étendre vos serviettes de toilettes humides. A vous le confort des serviettes chaudes à la sortie du bain !

Toutefois, ce modèle ne convient qu’aux salles de bain possédant un grand mur plan où il puisse être fixé. Pour peu que vous optiez pour un modèle un peu élaboré, il peut également être coûteux à l’achat.

Le chauffage infrarouge

Présenté sous forme de réglettes fixées au mur, le chauffage infrarouge est bon marché, chauffe rapidement et efficacement, sans engendrer de déplacements d’air désagréables. Il est également doté d’un système de sécurité anti-surchauffe.

Le radiateur à eau

Pour faire bénéficier votre salle de bain de votre chauffage central, il suffit d’y installer un radiateur qui soit relié au circuit d’eau chaude.

Cette option est assez facile à mettre en place et peu coûteuse mais vous risquer de ne pas avoir assez chaud !

En effet, l’ensemble de votre maison est maintenu à 19°C tandis qu’on cherche souvent à atteindre 23-24° dans une salle de bain…il faudra alors compléter votre système de chauffage avec un petit appareil d’appoint par exemple.

Le sol chauffant

Une salle de bain est souvent exiguë. Pour gagner un maximum de place, le plancher chauffant est votre allié : en effet pas besoin de radiateurs, c’est le sol lui même qui diffuse de la chaleur.

C’est  la solution idéale pour marcher pieds nus sans avoir froid. Toutefois, il doit être entretenu au moins tous les 3 ans et son achat représente un investissement important.

Au mètre carré, comptez entre 50 et 150€ pour un système hydraulique et entre 150 et 300€ pour un système électrique.

Quelle puissance de chauffage pour une salle de bain ?

Un chauffage trop peu puissant ne parviendrait pas à chauffer correctement toute la pièce, tandis qu’un chauffage trop puissant ferait exploser vos factures d’électricité.

Il est donc important de choisir un chauffage adapté aux dimensions de la salle de bain que l’on souhaite chauffer.

Surface de la salle de bain Puissance idéale du chauffage
5-9 m² < 750 watts
10-14 m² 750-1 000 watts
15-19 m² 1 000-1 500 watts

Si vous avez un doute, vous pouvez utiliser notre simulateur pour découvrir quel chauffage est fait pour vous !

Sécurité : quelles réglementations pour la pose d’un chauffage de salle de bain ?

Un radiateur doit être éloigné de la douche ou de la baignoire d’au moins 60 cm. On appelle « volume 1 » l’endroit où est placée la douche, et « volume 2 » celui où on peut installer les radiateurs conçus pour une utilisation en pièce humide. Le volume 2 commence à 60 cm de la source d’eau.

Pour savoir si un radiateur peut être posé dans une salle de bain, il faut regarder :

  • La classe à laquelle il appartient
  • Son IP

Tout dispositif de chauffage appartient à une classe qui peut aller de 0 à 3. Celle-ci renseigne sur son niveau d’isolation électrique. En France, les radiateurs classés 0 sont interdits. Dans une salle de bain, on utilise exclusivement des appareils de classe II car cela signifie que les parois sont doublement isolées et protègent donc le corps du radiateur de l’humidité.

L’indice IP ou « indice de pénétration des corps solides et liquides » doit également être pris en compte lors du choix d’un radiateur de salle de bain.

L’IP est suivi de deux chiffres. Le premier concerne les corps solides et le second les corps liquides. Ex : IP 6-8 = appareil totalement imperméable à la poussière et à l’eau

Pour une salle de bain on ne retiendra que les IP dont le second chiffre est supérieur à 4.

IP Caractéristique de l’appareil électrique concerné (ici un radiateur) Conseils
0 Sans protection Inadapté à une pose en pièce humide
1 Conçu pour résister aux gouttelettes de condensation
2 Résiste aux gouttes ponctuelles
3 Est protégé contre la pluie
4 Est protégé contre les éclaboussures Niveau de protection minimal pour une pose en salle de bain
5 Peut supporter de légères projections d’eau Adapté à une salle de bain
6 Supporte des projections d’eau conséquentes
7 Supporte une immersion ponctuelle
8 Résiste à l’immersion permanente Excessif

Vous savez maintenant comment choisir un radiateur adapté, et l’installer en toute sécurité.

Humidité dans la salle de bain : un bon chauffage suffit-il à régler le problème ?

Si votre salle de bain est humide (condensation sur les murs, buée persistante sur le miroir, atmosphère étouffante…), la seule installation d’un chauffage ne suffira pas à régler le problème.

Il ne faut pas hésiter à installer un système de ventilation. Cela permettra d’assainir l’air ambiant et d’éviter que l’humidité ne dégrade la pièce.

Idéalement il faudrait pouvoir aérer quotidiennement la salle de bain en ouvrant une fenêtre, mais si votre salle de bain n’en comporte pas,  une VMC performante devrait suffire. Si le problème persiste, vous pouvez investir dans un déshumidificateur d’air.

Trouver un professionnel pour installer un chauffage de salle de bain

Vous ne connaissez pas de chauffagiste de confiance ?

Pas d’inquiétudes ! On vous met en relation avec des entreprises compétentes et proches de chez vous.

Nous vous garantissons une pose impeccable, durable et accompagnée de conseils avisés.

Pour cela il vous suffit de remplir notre formulaire; c’est gratuit et sans engagement 🙂

Formulez une demande de devis!
1
2 Mon projet:
3 Moi:
Je souhaite recevoir par email les informations des partenaires pour m’aider dans mes projets de travaux.

Laisser un commentaire