Le prix de pose d’un parquet : votre guide complet

Le revêtement de sol peut revêtir de nombreux aspects, dans divers matériaux. Le bois est parmi ceux-ci et est très prisé de par son côté intemporel et chaleureux. Massif, flottant ou stratifié, nos partenaires vous exposent les différentes possibilités qui se présentent à vous.

Pose-parquets

Les prix de pose de parquet

Les prix des parquets sont fonction d’une multitude de critères que le professionnel devra prendre en considération afin de pouvoir établir son chiffrage. Voici donc, les principaux éléments.

Le prix de pose de parquet selon le type de parquet

Un des premiers critères impactant le prix de votre revêtement est celui du type de parquet retenu :

Nature du parquet Prix au m² (hors pose)
parquet massif 30 à 150 €
parquet contrecollé ou flottant 15 à 120 €
parquet stratifié 7 à 50 €

Le prix de pose de parquet selon le type de pose de parquet

Ensuite, le chiffrage prendra en considération le type de pose de ce parquet:

Type de pose Coût au m² (hors fournitures)
pose flottante 25 à 30 €
pose collée 25 à 35 €
pose clouée 35 à 45 €

Le prix de finition

Enfin, pour que ce parquet dispose d’une parfaite finition, certaines options sont possibles et même recommandées. Bien entendu, cela influe, une fois de plus, le coût global :

Type de finition Prix au m²
ponçage et vitrification 20 à 40 €
ponçage et huilage 20 à 35 €
ponçage cirage 25 à 30 €
teinte avant couche de finition 15 à 20 €
opération de vieillissement de parquet 50 à 80 €

Calculez votre propre prix

Dimensions de ma pièce
m
m
Parquet
€/m2
€/m
Complément
€/m2
€/m2
€/m2
€/m2
Chauffage au sol (chape incluse)
€/m2
€/m2
Erreur de champs ! Veuillez vérifier les valeurs saisies.
Prix estimé de mon parquet:
Environ: 0
Soit: 0 €/m2
Demander un devis


Les essences de bois pour le parquet

Les essences de bois utilisées pour la création de parquets est un élément déterminant dans le coût complet qui vous sera présenté. Par ailleurs, selon la destination de ce parquet, à savoir le type de pièce dans laquelle il sera mis en place, la fréquence de passage, l’esthétique souhaitée et bien entendu le budget disponible, le choix se portera vers des types de bois différents.

Dès lors, voici quelques pistes pour vous aider à sélectionner l’essence qui répond le mieux à l’ensemble de vos attentes :

Essence

Caractéristique

Prix parquet massif (€/m2)

Prix parquet flottant (€/m2)

Chêne

– résistant

– chaleureux

– nombreuses teintes : roux, brun, blond…

– prix abordables

30 à 90 €

27 à 75 €

Frêne

– grain grossier

– teintes : du brun clair au blond clair

– entrée de gamme abordable

30 à 100 €

27 à 85 €

Hêtre

– grain fin

– coloris souvent rosés

35 à 90 €

30 à 75 €

Érable

– résistant

– teintes : du blond au nacré

35 à 95 €

30 à 80 €

Iroko

– origine africaine

– résistant

– stable

– teintes : coloris foncés allant du jaune brun au marron clair

45 à 65 €

40 à 55 €

Ipé

– haute dureté

– idéal pour les pièces à fort passage

50 à 70 €

45 à 60 €

Wengé

– bois dur

– stable

– teintes : coloris variés allant du noir au brun foncé

– onéreux

50 à 140 €

45 à 120 €

Teck

– essence exotique

– résistant

– stable

– ne craint pas l’humidité

– onéreux

55 à 135 €

50 à 120 €

Merbau

– origine asiatique

– résistant

– stable

80 à 90 €

70 à 80 €


Les différents types de parquet

Ensuite, comme vu dans le précédent tableau, le parquet peut être massif, contrecollé ou encore stratifié.

  • Le parquet massif :
    Option la plus coûteuse, il s’agit d’un parquet composé d’une seule et même essence de bois.
    Son prix final est fonction du bois choisi (européen, exotique…), mais aussi de l’épaisseur et de la taille des lames (allant de 10 à 27 mm).
  • La parquet contrecollé :
    Entre 10 à 15 % moins chère, cette solution concerne un parquet en trois couches dont seule la couche supérieure est façonnée avec un bois noble.
    De la même manière, l’essence retenue impactera fortement le prix, mais ce sera aussi le cas de l’épaisseur de la dernière couche (constituée de bois massif).
  • Le parquet stratifié :
    Composé uniquement de dérivés de bois, le prix final est fonction des capacités techniques du parquet (spécial pièces humides, isolation…) mais aussi de son niveau de gamme.
    L’épaisseur des lames, le système de clipsage et le niveau d’imitation du bois seront autant de détails qui feront grimper la facture. Attention, contrairement aux deux autres options, celle-ci ne peut être rénovée.

Les techniques de pose du parquet

Qu’elle soit flottante, collée ou clouée, la technique de pose du parquet requiert un minimum de savoir-faire.

La pose d’un parquet flottant

pose parquet flottant clipsable

Pose d’un parquet flottant clipsable. Les lames s’emboîtent les unes dans les autres.

Ce type de pose est compatible uniquement avec des parquets stratifiés ou contrecollés. Il est à noter que cette technique de pose flottante est la plus courante, la plus simple à exécuter et la moins onéreuse.

Ce type de pose est notamment imposé dans les immeubles, pour les revêtements d’appartement. Par ailleurs, elle permet d’améliorer l’isolation thermique.

Dans la pratique, les lames de parquet sont dotées de rain