Prix et pose d’une chape

La chape est une couche qui prépare un sol à recevoir un revêtement. Nous verrons comment appliquer une chape et à quel coût.

Rate this post
Pas de commentaire

La chape

La chape est une couche servant à aplanir un sol : dalle béton ou plancher.

Elle est indispensable avant la pose d’un revêtement de sol. Surtout quand le support présente trop d’irrégularités: trou, fissure, différence de niveau.

La chape est également utilisée pour enrober les gaines ou les tuyaux d’un plancher chauffant.

 

chapiste coulage chape fluide

Chapiste entrain de couler une chape liquide

On trouve un vaste choix de chape sur le marché : chape liquide, chape allégée, enduit de ragréage ou encore chape sèche.

La chape de mortier

La chape de mortier est constituée d’un mélange de ciment, d’eau et de sable.

C’est la chape la plus fabriquée. Elle est utilisée en extérieur comme en intérieur.

Pose chape mortier traditionnelle

Pose d’une chape de mortier traditionnelle avec une règle du maçon

Si la chape de mortier est souvent employée, elle est relativement difficile à mettre en œuvre, en comparaison avec la chape sèche ou la chape fluide.

En effet, elle nécessite de préparer le mélange, de le verser, puis d’égaliser l’ensemble avec une longue règle, avant de le talocher.

De plus cette chape n’est pas isolante : pour améliorer les performances thermiques du sol, vous devrez rajouter un complément d’isolation.

Pour information, on parlera de chape de mortier adhérente lorsque le matériau est directement coulé sur la dalle et de chape de mortier flottante dès lors qu’on ajoute une couche d’interposition.

La chape sèche

La chape sèche est utilisée pour rénover un sol en béton ou en bois. Elle est composée de granulats secs recouverts de panneaux (particules, plâtre, gypse).

Mise en place d'une chape seche

Elle constitue une alternative aux chapes traditionnelles avec de nombreux avantages :

  • Légèreté (densité de ~300 – 400 kg/m3) : elle est adaptée à une rénovation de comble
  • Mise en œuvre rapide : elle ne nécessite pas de temps de séchage, contrairement à un mortier
  • Isolant thermique et acoustique

Cela étant dit, il s’agit d’une solution relativement onéreuse : son prix est plus élevé que celui d’une chape allégée.

La chape allégée

La chape allégée est un chape qui comprend des granulats légers (argile, polystyrène, roche expansée).

En plus d’être « légère » (~110 kg/m2), la chape allégée présente des atouts en matière d’isolation.

La chape liquide

La chape liquide est un mortier autonivelant fluide qui est mis en œuvre par pompage.

Elle est plus rapide à mettre en œuvre qu’un mortier traditionnel et elle présente l’atout de garantir une très bonne planéité de sol.

chape liquide

Chape liquide avec piges de nivellement

Aussi, elle assure un bon enrobage des gaines et des tuyaux dans le cadre d’un plancher chauffant.

La chape isolante

chape isolante polystyreneLa chape isolante améliore les performances thermiques d’un sol.

Il peut s’agir:

  • D’une chape traditionnelle combinée à un isolant thermique
  • D’une chape constituée de granulats isolants: argex, bille de polystyrène, polyuréthane (PUR)
  • D’une chape sèche

Notons que les déperditions thermiques sont souvent prises en compte dans la conception des murs et de la toiture d’une maison mais on oublie souvent l’isolation du sol qui est également une importante source de perte énergétique!

Pose d’une chape

La mise en œuvre d’une chape diffère selon le procédé employé: chape traditionnelle, sèche, ou fluide.

Pose d’une chape traditionnelle

La pose d’une chape traditionnelle est « artisanale ».

chape traditionnelle terrasse

Pose d’une chape traditionnelle sur une terrasse

  • Nettoyer le support
  • Contrôler le niveau de la dalle existante ou du support
  • Positionner des règles de guidage de façon à tirer le mortier. S’assurer que les guides soient à niveau.
  • Fabriquer le mortier à la bétonnière
  • Etaler le mortier au sol
  • Vous pouvez ensuite compacter la couche par foulage aux pieds ou damage. Cela augmente la résistance mécanique de la dalle. Cependant, l’opération doit être menée avec délicatesse, pour maintenir l’isolation thermique de la dalle.
  • Egaliser avec une règle du maçon. Pour cela « découper » le mortier à la règle par petits mouvements droite / gauche.
  • Lisser à la taloche

Noter que la mise en place d’une chape allégée est identique.

Par ailleurs, vous pouvez renforcer votre chape par ajout d’un treillis ou de fibres.

Pose d’une chape sèche

La pose d’une chape sèche est très différente. Elle consiste à assembler un complexe qui est constitué de granulats légers et de plaques rigides.

pose chape seche par assemblage panneaux

  • Poser un film antifluage
  • Déverser les granules (compter ~10 litres / m2/ cm d’épaisseur)
  • Mettre des tasseaux de repère
  • Egaliser les granules à la règle du maçon. Vous n’avez pas besoin de les compacter.
  • Poser une première rangée de panneaux en joints décalés
  • Poser une deuxième rangée de panneaux, collés

Pose d’une chape fluide

Voici les grandes étapes de pose d’une chape fluide:

  • Poser une couche d’accroche (chape adhérente) ou un film polyane
  • Placer les armatures
  • Poser des piges (repères pour contrôler le niveau) ;
  • Bien fixer les gaines et les canalisations qui vont être recouvertes par la chape ;
  • Couler le mortier à l’aide d’une pompe à mortier.
  • Poser des joints de quelques millimètres tout autour de la surface à couler afin qu’ils reçoivent les contraintes de dilatation de la chape ;

Notez qu’il existe également des chapes fibrées qui permettent d’obtenir une résistance mécanique plus importante.

Prix d’une chape

Le prix d’une chape est variable d’un projet à l’autre. Elle dépend :

  • De la méthode employée : chape traditionnelle, chape sèche, chape liquide, enduit de ragréage
  • De l’état du support : très abîmé, légèrement abîmé
  • De l’épaisseur de couche à mettre: 4 – 5 cm minimum
  • Du mode de réalisation: auto construction, entreprise
  • Du tarif des matières première, qui sont variables d’une région à l’autre

Toutefois, voici une estimation de prix pour la mise en œuvre d’une chape.

  • Le coût d’une chape traditionnelle ciment est de l’ordre de ~7-8€/m2 , en auto construction. Compter ~40 € – 60 € TTC / heure pour l’intervention d’un professionnel.
  • Le prix d’une chape fluide est de ~17 à 25 €, pose comprise
  • Le tarif d’une chape sèche est relativement élevé: compter ~15 – 20€ les 50 litres de granulats d’égalisation (soit ~3-4€/m2 sur 1 cm d’épaisseur) et ~20-25€/m2 pour les plaques.
  • Le coût d’une chape allégée est de ~15 à 20 €/m2 (~5cm d’épaisseur), hors tarif de pose.

Trouver une entreprise pour la pose de chape

La chape est un élément clé, qui conditionne la réussite d’un revêtement de sol.

Pour réussir sa pose, vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée : maçon ou chapiste.

Noter que certains chapiste proposent une formule intermédiaire entre l’auto-construction et la pose complète.

Celle-ci consiste à former le client et lui donner tous les accessoires nécessaires pour qu’il puisse poser une chape.

De son coté, le client pose lui-même sa chape et assure la commande des matières premières.

Quoi qu’il en soit, vous pouvez demander un devis pour :

  • Poser une chape, en vue de réajuster un sol, l’aplanir ou enrober les tuyaux d’un plancher chauffant
  • Obtenir un prix pour une livraison de chape fluide

Après tout, demander un devis est un bon moyen pour obtenir une proposition de prix, et sélectionner l’entreprise la plus compétente.

Laisser un commentaire