L’agrandissement de maison

L’agrandissement de maison permet de gagner des m2 sans avoir à déménager. Conseil agrandissement de maison : contigu, surélévation, ossature bois, métal. Comparatif des prix.

Rate this post
Pas de commentaire

Agrandir sa maison : un projet astucieux !

Agrandir sa maison est un moyen efficace pour gagner de la place.

L’agrandissement de la maison est également l’occasion d’améliorer la conformité de l’ouvrage vis-à-vis des nouvelles normes techniques, et d’adapter le logement à ses nouveaux besoins.

Agrandir sa maison, ça se prépare !

Réaliser une extension de maison, ça ne s’improvise pas !

Allez-vous construire une extension latérale ou  faire une surélévation ? Allez-vous faire une extension avec la même façade (forme et revêtement) ou une extension qui contraste avec l’extérieur ?

Voilà autant de questions que vous pouvez vous poser. Voyons à présent les options qui s’offrent à vous pour agrandir votre maison.

Agrandissement de maison : allez vous construire une extension latérale, ou faire une surélévation ?

Pour agrandir une maison, vous avez le choix entre deux grandes possibilités : l’extension latérale et la surélévation.

Construire une extension latérale

Construire une extension latérale consiste à rajouter une annexe à la maison.  On peut aussi bien opter pour une construction maçonnée, que pour une extension bois. D’ailleurs, pourquoi pas même opter pour une véranda?

 

extension maison plain pied

Extension maison plain pied. Vous pouvez réaliser un agrandissement de maison de 15m2, 20m2, 40m2, 50 m2, voire plus !

Surélever la maison

Après tout, pourquoi ne pas réaliser une surélévation de maison, pour ne pas empiéter sur le terrain ?

Pour surélever une maison, vous pouvez aménager vos combles au travers d’une surélévation de toiture, ou même rajouter un étage supplémentaire !

surélévation agrandissement maison bois

Surélévation ossature bois

Quelle option choisir pour son agrandir sa maison ?

Le prix d’un agrandissement de maison latéral est comparable à celui d’une surélévation.

En effet, chaque solution présente son lot de difficulté : alors qu’une extension de maison plain pied peut nécessiter des travaux de terrassement et de fondation, la surélévation peut entraîner des surcoûts liés à la dépose et la reconstruction du toit.

Tentons d’y voir plus clair sur chacune des solutions.

Extension contigüe Surélévation
Simple et efficace Compliqué et élégant
Demande un terrain suffisamment grand. Pas besoin de terrain supplémentaire.
Nécessité d’adéquation avec le Taux d’Occupation du Sol ou l’Emprise au Sol fixés par la mairie. Nécessité d’adéquation avec le Taux d’Occupation du Sol ou la Hauteur Maximale fixés par la mairie.
Les travaux ne posent pas de problème d’habitabilité du bâtiment existant. Les travaux peuvent être envahissants pour l’espace de la maison d’origine.
Demande une étude du sol et des fondations complètes. Demande une étude des fondations afin de s’assurer que l’augmentation du poids du bâtiment n’est pas un problème.
La structure peut être très simple. La structure demande un travail approfondi pour éviter une surcharge trop importante.
Facile pour la mise en place des réseaux électriques et la gestion des eaux. Facile pour les réseaux électriques mais compliquée pour la gestion des eaux si la nouvelle salle de bain ne se situe pas au dessus d’une autre ou de la cuisine.
Attention, agrandir devant une pièce signifie priver l’accès à la lumière de cette même pièce.

Veillez à ne pas agrandir devant le séjour ou une chambre sans penser à la luminosité.

Attention, agrandir en hauteur signifie que l’ombre portée par votre bâtiment sera plus grande. Veillez à ne pas agrandir au sud par rapport à votre jardin / terrasse.
Vous envisagez de construire une extension ? Recevez des propositions de prix pour un agrandissement de maison !

Soyez regardant vis-à-vis de l’emprise au sol !

mr prix pose en professeur de bricolageLe Taux d’Occupation du Sol ou le COS  est le rapport entre la surface de plancher construite (on additionne alors tous les étages) par la surface du terrain constructible.

Cette règle est vouée à disparaître dans les PLU mais existe encore dans les POS. Elle est aujourd’hui remplacée par :

  • L’Emprise au Sol qui est le rapport entre la surface de plancher construite en RDC par la surface du terrain constructible.
  • La Hauteur Maximale autorisée dans la zone en mètres.

Les étapes pour construire un agrandissement de maison

Voici les étapes à suivre lorsque vous envisagez de faire une extension de maison (non exhaustif).

Etape 1: consulter les règles d’urbanisme

Tout d’abord, renseignez-vous en mairie ou sur internet des règles d’urbanisme en vigueur chez vous pour y adapter votre idée.

La préparation du projet comprend le dessin des plans, des coupes et des façades de l’extension ainsi que son lien avec le bâtiment existant.

Il est conseillé de faire très tôt des devis de travaux pour les étapes importantes : la structure, l’électricité, la plomberie, les fenêtres et la couverture.

Etape 2: déclaration préalable et permis de construire

Ensuite, il faut constituer un dossier administratif de déclaration préalable de travaux ou de permis de construire, en fonction de la surface de votre projet.

Le recours à un architecte est soumis aux mêmes règles que pour une construction neuve : si  votre maison dépasse les 170 m² habitables.

De plus, il est nécessaire de faire appel à un Bureau d’Etude Technique pour qu’ils réalisent une étude de sol dans le cas d’une extension ou des murs porteurs de votre maison dans le cas d’une surélévation. Faites attention car un renfort des structures existantes est un surcoût important.

Vous avez un projet pour agrandir votre maison ? Nos experts peuvent vous conseiller et chiffrer vos travaux, gratuitement et sans engagement !

Etape 3: préparez vos travaux !

Une fois le permis accepté, c’est à vous de gérer avec les différentes temporalités avec les entreprises de bâtiment.

Entourez-vous de professionnels qui disposent d’une assurance avec une garantie décennale pour leur spécialité.

Vous pouvez même, en tant que client, contacter directement leur assurance. Et après l’acceptation du permis vous êtes tenu d’afficher distinctement un panneau de permis de construire, qui récapitule votre projet.

Vos voisins ont alors trois mois pour contester le permis délivré par la mairie. Une fois passée ce délai, vous pouvez commencer vos travaux d’agrandissement de maison.

Etape 4: construire l’extension de maison

Le premier lot est celui du « gros œuvre », c’est-à-dire les fondations, la structure et la couverture.

Puis ce sera autour du second œuvre, incluant les remplissages, les cloisons et la façade. Vous viendrez par la suite équiper les nouvelles pièces et faire les finitions.

Ne réalisez pas vous-même des travaux de gros œuvre, mais suivant vos connaissances, vous pouvez faire des économies sur le second œuvre et les finitions.

Etape 5: la déclaration de fin de travaux

Enfin, déposez en mairie une déclaration de fin de travaux, à partir duquel la mairie peut intervenir si la réalisation ne respecte pas le permis octroyé à l’origine.

C’est obligatoire pour être dans la loi et l’évolution de votre logement interviendra dans le calcul de la taxe d’habitation, de la taxe foncière (car vous augmenter votre surface habitable) ainsi que les taxes locales.

Coût d’un agrandissement de maison

Voyons à présent quel est le prix d’un agrandissement de maison.

Pour cela, nous avons récapitulé trois méthodes constructives: l’extension maçonnée, l’ossature bois et l’ossature métallique.

Construction maçonnée en béton et parpaings Ossature Bois Ossature métallique
Méthode de construction traditionnelle, réalisée par un très grand nombre d’entreprises. Méthode très répandue aujourd’hui avec des entreprises spécialisées. Méthode peu fréquente avec une offre d’entreprises plus restreintes.
Très lourd. Très léger. Léger.
Travaux lourds et salissant, souvent long. Travaux impressionnants, propres et très rapides (environ 10 semaines). Travaux impressionnants, propres et très rapides (environ 10 semaines).
Peu écologique car demande une très grande énergie à construire. Ecologique car faible consommation d’énergie pour construire. Partiellement écologique car la consommation d’énergie pour construire est moyenne.
Possibilité de faire une façade très isolante à un coût élevé. Possibilité de faire une façade très isolante à faible coût. Possibilité de faire une façade très isolante à un coût moyen.
Toiture libre : terrasse, plane, pente forte ou faible. Toiture à deux pans ou plus, avec moins de 30° de pente. Toiture au choix avec une pente plus ou moins forte (minimum 5%).
Formes très simples (rectangulaires). Formes modulables qui restent simples. Formes très libres, adaptable à un site compliqué.
Entre 1000 et 2000 € / m² pour un aménagement complet. Entre 1500 et 2500 €/ m² pour un aménagement complet. Entre 2000 et 3000 €/ m² pour un aménagement complet.

Notez que les prix d’extension de maison sont indicatif. Ils varient en fonction des paramètres suivants.

  • L’état de la toiture existante : certaines peuvent être réutilisées et d’autre non,
  • L’état des murs existants : même avec une ossature bois ou acier, la surcharge du nouvel étage peut nécessiter un renforcement structurel ;
  • Le type de bois utilisé si vous choisissez l’ossature bois ;
  • Le raccordement aux réseaux d’eau et de chauffage ;
  • Les finitions intérieures ;
  • La difficulté d’accès au chantier ;
  • Le choix de l’isolant ;
  • Le type de revêtement extérieur : bois, fibre de ciment, enduit, métal….
  • Le type de couverture : toit plat accessible ou non, ardoises, tuiles, …

Laisser un commentaire